Thu 17 Jm2 1435 - 17 April 2014
10045

Le jugement de la recherche de la bénédiction dans les vestiges du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui)

Comment juger la recherche de la bénédiction dans les vestiges du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) en massant les murs et les portes de la mosquée prophétique et d’autres par ses mains ?

Louange à Allah

La recherche de la bénédiction à travers les traces laissées par le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) se faisait de son vivant. C’était le cas du reste de l’eau utilisée dans ses ablutions. C’était aussi le cas de ses vêtements, ses repas, ses boissons, ses cheveux et tout ce qui provenait de lui. De même les califes abbassides et ottamans conservaient un vêtement du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) comme source de bénédiction, notamment en cas de guerre.

La recherche de bénédiction dans ce qui a été en contact avec son corps comme l’eau qui coulait de lui quand il faisait ses ablutions, sa sueur, ses cheveux et d’autres choses pareilles, est bien connue et permise selon les compagnons et leurs loyaux successeurs. Car cela rapporte du bien et de la bénédiction. Cette pratique a été reconnue par le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui).

S’agissant du fait de masser les portes, les murs, les fenêtres etc. de la mosquée sacrée et de la mosquée prophétique, il constitue une innovation sans fondement. Aussi faut-il s’en abstenir, car les actes cultuels sont à recevoir, et seuls ceux approuvés par le Législateur sont permis. C’est pourquoi le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « quiconque introduit dans notre affaire (religion) ce qui lui est étranger le verra rejeté ». (cité dans les Deux Sahih). La version de Mouslim, rapportée de façon suspendue, mais sûre, par al-Boukhari (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : « Quiconque accomplit une action non conforme à notre affaire (religion) la verra rejetée.

Selon un hadith cité dans le Sahih de Mouslim, Djabir (P.A.a) dit : «  Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) disait dans son sermon du vendredi : « Cela étant, le livre d’Allah renferme le meilleur discours, et la direction de Muhammad constitue la meilleure. La pire des choses consiste dans les innovations et toute innovation (en religion) entraîne une aberration ». Les hadith allant dans ce sens sont nombreux. Les musulmans doivent se conformer à ce qui a été institué par Allah comme les actes qui consistent à toucher la Pierre noire, à la baiser et à toucher l’angle sud-est de la Kaaba.

C’est dans ce sens qu’il a été rapporté de façon sûre qu’Omar ibn al-Khattab (P.A.a) a dit en baisant la Pierre noire : « Je sais que tu n’es qu’une pierre et que tu ne profites ni ne nuis. Si je n’avais pas vu le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) te baiser, je ne le ferais pas ». Ceci permet de savoir que le fait de toucher les autres angles de la Kaaba ou les murs ou les colonnes n’est pas institué. En effet, le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) ne l’a pas fait et ne l’a pas recommandé parce que ces actes peuvent conduire au shirk (polythéisme). Il en est de même , à plus forte raison, des murs, des colonnes, des fenêtres et des murs de la chambre prophétique. Car le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) ne l’a pas institué et ne l’a pas recommandé et ses Compagnons (P.A.a) ne l’ont pas fait.

Voir l’ouvrage intitulé : Madjmou’ fatawa wa maqalat mutanawwia par son éminence Cheikh Abd al Aziz ibn Baz. Vol. 9, p. 106
Create Comments