101968: Le mystère absolu n'est connu que par Allah


Je voudrais savoir comment concilier l'information coranique selon laquelle le mystère n'est connu que par Allah et ma découverte selon laquelle le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) nous a révélé dans l'un des hadiths que la prédiction par les djinns d'une partie des évènements à venir comporte une part de vérité à la quelle les djinns ajoutent des centaines de mensonges et nous transmettent le tout. Le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) nous a informé dans d'autres hadiths que les données astrologiques sont entachées de mensonges «le soleil et la lune ne sont que des signes d'Allah» Comment les djinns peuvent ils nous révéler des évènements à venir si le mystère n'est connaissable que par Allah?

Louanges à Allah

En effet, la connaissance du mystère  est réservée à Allah Très Haut comme l'indiquent les textes du Coran et de la Sunna.. Il en est la parole du Très haut: «Dis: "Nul de ceux qui sont dans les cieux et sur la terre ne connaît l'Inconnaissable, à part Allah". Et ils ne savent pas quand ils seront ressuscités!» (Coran,27:65) et la parole du Transcendant: «C'est Lui qui détient les clefs de l'Inconnaissable. Nul autre que Lui ne les connaît.» (Coran,6:59). Le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) a donné des clés en question  une explication consistant dans les cinq choses citées dans la sourate de Loqman (31) où Il dit : «La connaissance de l'Heure est auprès d'Allah; et c'est Lui qui fait tomber la pluie salvatrice; et Il sait ce qu'il y a dans les matrices. Et personne ne sait ce qu'il acquerra demain, et personne ne sait dans quelle terre il mourra. Certes, Allah est Omniscient et Parfaitement Connaisseur. » (Coran,31:34).Al-Bokhari a rapporté dans son Sahih sous le n° 4477 qu' Aicha (P.A.a)  dit : « Si quelqu'un vous a dit qu'il connait le mystère, il vous a menti.» Puis elle a récité : «Aucune âme ne sait ce qu'elle va demain.»

Cependant il est important à cet égard de savoir le mystère dont Allah Très Haut s'est réservé la connaissance car le mystère signifie ce qui échappe aux sens. Or ce qui répond à cette définition peut l'être pour toutes les créatures; celles sur terre et celle dans le ciel. Ce genre de mystère n'est connu que d'Allah le Transcendant. C'est ce qu'on appelle le mystère absolu. Ce qui est inconnaissable peut l'être pour une partie des créature sans l'être pour d'autres. Ce genre de mystère n'est jugé inconnaissable que par rapport à celui qui l'ignore puisqu'il n'est pas inconnu pour tous. L'inconnaissable dans l'absolu (pour les créatures) ne peut être connu que par Allah.

Cheikh ibn Outhaymine (Puisse Allah lui réserver Sa miséricorde) a dit dans le commentaire d'al-aquidah al-wassitiyyah ( p.158): «Par ghayb on entend ce qui est absent ( ne tombe pas sous les sens). Or ce mystère ne l'est que relativement. Le mystère absolu n'est connu que par Allah.»

Les informations données par les devins sur ce qui va arriver dans le future n'a aucun rapport avec ce mystère. Elles ne relèvent pas du contenu de ce mystère ni des connaissances à découvrir demain. Les prétentions des devins sont mensongères. Certes , le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) nous a informé qu'ils volent les connaissances qu'ils révèlent à partir de la révélation faite par Allah aux anges. C'est dans ce sens qu'Aicha a rapporté: «Des gens ont interrogé le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) à propos des devins. Il leur dit: «Ils ne sont rien. Ils lui dirent: ô Messager d'Allah! Il leur arrive certes de dire la vérité. Le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) reprend: « Ces mots de vérité sont interceptés par des djinns qui les soufflent dans les oreilles de leur partenaire (humain) à l'instar des sifflements émis par une poule puis le partenaire y ajoute cent mensonges.» (rapporté par al-Bokhari, n° 7561).

Le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) nous a expliqué comment les djinns interceptent  les mots en question. Il dit à ce propos: « Mais quand notre Maître Très haut dont le nom est Béni décrète une affaire, les porteurs du Trône Le glorifient puis les résidents dans le ciel suivant les relaient puis ceux en dessous d'eux jusqu'à ce que la glorification atteigne les occupants du ciel le plus bas. Les plus proches des porteurs du Trône disent à ces derniers : qu'est-ce que votre Maître a dit et ils le leur disent et la réponse se transmet à travers les occupants des différents cieux jusqu'à ce que l'information atteigne le ciel le plus bas. C'est à partir de là que les djinns l'interceptent et la passent à leurs alliés qui la rediffuse comme ils l'ont reçu. Ce qui ne subit aucune modification reste vrai mais il leur arrive souvent de l'altérer et de l'amplifier.» (Rapporté par Mouslim sous le n° 2229).

Ceci indique que les djinns ne connaissent pas le mystère. Ils ne font qu'intercepter des propos répétés par les anges. Ces derniers non plus ne connaissent rien du mystère sauf quand Allah le Puissant et Majestueux en leur apprend une partie. Une fois que celle-ci  transmise, elle n'appartient plus au mystère. Avant sa transmission aux anges, ceux-ci ne connaissaient rien du mystère. Dès lors, tout provient d'une information reçue d'Allah. C'est dans ce sens qu'Allah Très haut: «(C'est Lui) qui connaît le mystère. Il ne dévoile Son mystère à personne» (Coran,72:26).

Cheikh Ibn Outhaymine  (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit: «Gabriel , le plus noble des anges-messagers, a interrogé le plus noble des messagers humains (Bénédiction et salut soient sur lui) en lui disant: informe-moi de l'heure. L'interrogé dit: celui qui est interrogé n'en sait pas plus que celui qui l'interroge. Ce qui veut dire: de même que tu n'en a aucune connaissance , moi non plus je n'en sais rien.» Extrait de Charh al-aquidah al-wassityyya,p. 158.

Allah le sait mieux.

Islam Q&A
Create Comments