Thu 24 Jm2 1435 - 24 April 2014
10403

les trois questions posées dans la tombe

Quelles sont les trois questions qui seront adressées à chaque personne dans sa tombe et dont nous prions d’être préservées ?

Louange à Allah

Premièrement,

Quand l’être humain rend l’âme et est enterré, il entre dans la première étape de la vie de l’Au-delà. En effet, la tombe constitue la première des stations de l’Au-delà.

D’après Hani, l’affranchi d’Outhman, quand ce dernier arrivait à une tombe, il pleurait au point de mouiller sa barbe et on lui disait :

-         « tu te souviens du paradis et de l’enfer sans pleurer, mais là tu pleures ! ? ».

-         c’est parce que le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : la tombe constitue la première étape de la vie future ; si l’on franchit cette étape avec succès, les autres seront plus faciles, et si l’on y échoue, le reste sera plus dur. »

Le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « Je n’ai pas vu un spectacle plus affreux que la tombe » (rapporté par at-Tirmidhi, 2308) et par Ibn Madja, 4567 et déclaré bon par al-Albani dans Sahih al-Djami, 1684).

Deuxièmement,

Deux anges seront chargés de venir interroger le mort sur ce qu’il croyait ici-bas à propos de son Maître et Son Prophète. S’il répond bien, tant mieux pour lui. Autrement, ils le frapperaient très durement.

S’il était un homme de bien, des anges blancs se présentent à lui. S’il était un homme du mal, il recevra des anges noirs. Voilà l’épreuve qu’il subira.

D’après Aïcha, le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) disait : « Mon Seigneur ! Je sollicite Ta protection contre la paresse, l’extrême vieillesse,  les dettes et les péchés. Mon Seigneur ! Je sollicite Ta protection contre le châtiment et les épreuves subis en enfer, contre les épreuves de la tombe, contre le châtiment infligé dans la tombe, contre le mal inhérent à l’épreuve que la richesse constitue, contre le mal inhérent à l’épreuve que la pauvreté constitue et contre les épreuves véhiculées par l’Antéchrist. Mon Seigneur ! Lave mes fautes avec de l’eau constituée grâce à la fonte de la glace et de la grêle. Purifie mon cœur des péchés comme on purifie un vêtement blanc de toute souillure. Eloigne moi de mes péchés comme tu as éloigné le couchant du levant. (rapporté par al-Boukhari, 6014).

Ibn Hadjar a dit : « Les épreuves de la tombe renvoient à l’interrogatoire menée par les deux anges ». Fateh al-bari, 11/177.

Al-Moubarakfouni a dit : « l’épreuve de la tombe » consiste dans la confusion manifestée dans la réponse aux questions des deux anges. Touhfat al-Ahwadhi, 9/328.

Troisièmement,

S’agissant des questions que les anges poseront au mort dans la tombe, voici un hadith qui en donne l’explication.

Al-Baraa ibn Azib a dit : « Nous sortîmes avec le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) pour accompagner la dépouille mortelle d’un homme issu des Ansar à sa dernière demeure. Nous arrivâmes à la tombe avant qu’elle ne fût complètement creusée et nous nous installâmes avec le Messager (bénédiction et salut soient sur lui) autour de la tombe, dans un silence tel qu’on dirait que des oiseaux perchaient sur nos têtes. En ce moment, le Prophète tenait un bout de bois et perçait le sol avec. Et puis il éleva sa tête et dit : implorez la protection d’Allah contre le châtiment infligé dans la tombe (il le dit trois fois ou deux ) Puis il poursuivit : « quand un fidèle serviteur quitte ce monde pour l’Au-delà, il lui vient depuis le ciel des anges blancs dont le visage est aussi radieux que le soleil. Ils s’installeront à vue d’œil de lui et seront munis de linceuls et du parfum paradisiaques. C’est alors que l’ange de la mort viendra s’asseoir près de sa tête et lui dira : ô bonne âme ! Sors pour jouir du pardon et de la miséricorde divine. Elle sortira en coulant comme une goutte d’eau qui échappe de la bouche d’un outre. Quand l’ange de la mort recevra l’âme, les autres anges s’en saisiront tout de suite et la mettront dans le linceul et la baigneront dans le parfum et elle en recevra la meilleure odeur de musc sur terre. Les anges remonteront porteurs de cette âme, et chaque fois qu’ils passeront auprès d’un groupe d’ange, ceux-ci diront : « quelle est cette bonne âme ? » - Ils répondront : c’est celle d’Un tel fis d’Un tel en employant les meilleurs noms que le défunt avait dans sa vie d’ici-bas. Arrivés au ciel le plus bas, on en sollicitera l’ouverture qui sera obtenue sitôt demandée. Au niveau de chaque ciel l’âme sera accueillie par les meilleurs et accompagnée jusqu’au ciel suivant ; et ce jusqu’à son arrivée au septième ciel. C’est alors qu’Allah dira : « Placez les écritures concernant mon serviteur dans les plus hautes sphères du septième ciel. Puis ramenez-le à la terre puisque c’est à partir d’elle que j’ai créé mes serviteurs et c’est en elle que je les retournerai et c’est à partir d’elle que Je les ressusciterai. Et puis son âme sera ramenée à son corps, et deux anges se présenteront à lui et le mettront debout et lui diront,

-         « Qui est ton Maître »

-         « Allah est mon Maître »

-         « Quelle est ta religion ? »

-         « L’Islam est ma religion »

-         « Qu’en est-il de cet homme qui vous a été envoyé ? »

-         « Il est le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) »

-         « Comment l’avez-vous su ? »

-         « J’ai lu le livre d’Allah et y ai adhéré et cru en lui »

Une clameur dira depuis le ciel : « Mon serviteur a dit vrai. Préparez-lui un lit et des vêtements au paradis. Ouvrez-lui une porte débouchant sur le paradis de sorte qu’il pourra en recevoir l’avant-goût et la fraîcheur.  On lui élargira sa tombe l’espace d’une vue d’œil, et un homme se présentera à lui pour lui dire ceci : « sois rassuré que ce jour est celui qui t’était promis. »

-         « Qui es-tu puisque ton visage présage du bien ? ! »

-         « Je suis ta bonne œuvre ! »

-         « Maître, fais venir l’Heure pour que je puisse rejoindre ma famille et mes biens »

Quand un serviteur infidèle quitte la vie d’ici-bas pour l’Au-delà, lui viendront du ciel des anges noirs munis de serviettes dures et ils s’installeront à vue d’œil de lui. Puis l’ange de la mort viendra s’asseoir près de sa tête et dira : « ô âme mauvaise ! Sors pour faire l’objet de la colère d’Allah et Son dépit. L’âme se dispersera alors dans son corps. Mais on l’en extraira de manière à déchirer les veines comme une brosse en fer que l’on retire de la laine mouillée. L’ange de la mort la prendra. Et les autres anges s’en saisiront tout de suite et l’envelopperont dans leurs serviettes dures dont se dégagera l’odeur la plus nauséabonde sur terre. Ils remonteront avec cette âme et, chaque fois qu’ils passeront près d’un groupe d’anges ceux-ci diront :

-         « Quelle est cette mauvaise âme ? »

-         « C’est Un tel fils d’Un tel » en employant les plus désagréables noms dont on l’appelait ici-bas. Et, ce jusqu’à ce qu’ils arrivent au ciel le plus bas. Puis ils en demanderont l’ouverture mais ne l’obtiendront pas. Là, le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) récita le verset : « Pour ceux qui traitent de mensonges Nos enseignements et qui s' en écartent par orgueil, les portes du ciel ne leur seront pas ouvertes.. » (Coran, 7 : 40) … Allah, le Puissant et Majestueux dira : mettez les écritures concernant mon serviteur dans un registre placé dans la plus basse couche de la terre. Puis ramenez-le sur terre puisque c’est à partir d’elle que J’ai créé les humains et c’est en elle que Je les retournerai et c’est d’elle que je les ressusciterai. Son âme sera jetée alors. Selon le rapporteur, le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) récita ce verset : «.. quiconque associe à Allah, c' est comme s' il tombait du haut du ciel et que les oiseaux le happaient, ou que le vent le précipitait dans un abîme très profond. » (Coran, 22 : 31). Il (le Prophète ) poursuit : « c’est alors que l’âme du défunt sera ramenée à son corps et les anges l’interrogeront en ces termes :

-         « Qui est ton Maître ? »

-         « Eh bien, eh bien. Je ne sais pas »

-         « Quelle est ta religion ? »

-         « Eh bien eh bien. Je ne sais pas. »

Une clameur dira depuis le ciel : préparez-lui un lit et des vêtements en enfer. Ouvrez-lui une porte débouchant sur l’enfer. Chaleur et vent brûlant lui viendront de là et sa tombe sera rétrécie de sorte que ses côtes se croiseront. Puis un homme au visage désagréable, aux vêtements désagréables et à l’odeur nauséabonde lui dira : « Sois assuré que ce jour est le mauvais jour qui t’était promis ».

-         « Qui es-tu puisque ton visage présage du mal ? »

-         « Je suis ta mauvaise œuvre »

-         « Maître, ne fais pas venir l’Heure » (rapporté par Abou Dawoud, 4753 et par Ahmad (18063), auteur de la présente version déclarée authentique par al-Albani dans Sahih al-Djami, 1676.

Ce qui est vrai c’est que les deux anges n’interrogeront le mort dans sa tombe que sur des questions relevant du dogme. C’est parfaitement clair. Allah le sait mieux.

Islam Q&A
Create Comments