Thu 24 Jm2 1435 - 24 April 2014
10538

Faciliter l’accouchement grâce à la sourate 99

Est-ce que la lecture de la sourate 99 au moment de l’accouchement pourrait en faciliter le déroulement ? Existe-t-il des invocations et des formules de dhikr à dire au moment de l’accouchement en vue de le faciliter ?
La prière dite en cette circonstance est-elle nécessairement exaucée ?

Louange à Allah

Le fait d’écrire la sourate 99 dans un récipient contenant du safran et le fait d’écrire les versets dans lesquels il est dit qu’Allah connaît le contenu de l’utérus comme la parole du Très Haut : «ہ Lui revient la connaissance de l' Heure. Aucun fruit ne sort de son enveloppe, aucune femelle ne conçoit ni ne met bas sans qu' Il n' en ait connaissance. Et le jour où Il les appellera: "Où sont Mes associés?", ils diront: "Nous Te déclarons qu' il n' y a point de témoin parmi nous"! » (Coran, 41 : 47) et : «Allah sait ce que porte chaque femelle, et de combien la période de gestation dans la matrice est écourtée ou prolongée. Et toute chose a auprès de Lui sa mesure. » (Coran, 13 :8) ont fait l’objet d’expériences [positives] : on déverse de l’eau dans un récipient et on y met du safran puis on remue le tout jusqu’à ce qu’il soit teinté de safran puis on donne le mélange à la femme en travail et on lui en enduit le ventre. On peut encore réciter lesdits versets sur de l’eau puis on lui en donne à boire et lui en enduit le ventre. On peut encore réciter directement ces versets sur la femme en travail. Tout cela est utile avec la permission d’Allah.

S’agissant du l’invocation prononcée par une telle femme, elle mérite bien d’être exaucée parce qu’elle correspond à une nécessité réelle. Or Allah, le Puissant et Majestueux a dit : «N' est- ce pas Lui qui répond à l' angoissé quand il L' invoque, et qui enlève le mal, et qui vous fait succéder sur la terre, génération après génération, - Y a- t- il donc une divinité avec Allah? C' est rare que vous vous rappeliez! » (Coran, 27 : 62). Que de fois le Maître, Puissant et Majestueux exauce l’invocation d’une personne en bute à des troubles et les dissipe ! Allah le sait mieux.

Cheikh Muhammad ibn Salih al-Outhaymine (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde). La Revue Da’awa n° 1754, p. 36.
Create Comments