11063: Le jugement de l’imagination par le malade d’une personne dotée du mauvais œil


Question : Dans quelle mesure est-il vrai que le malade atteint du mauvais œil peut, grâce à des incantations ou à la demande de l’exorciseur adressée à son compagnon occulte, imaginer l’auteur de l’affection ?

Réponse

Le fait que le malade se représente à l’esprit l’auteur du mauvais œil pendant que des incantations lui sont faites et le fait que la représentation soit opérée par l’exorciseur sont des manœuvres sataniques interdites car cela implique la coopération avec des démons.

En effet, ceux-ci se présentent au malade à l’image de l’humain, auteur de son mal. Or le recours à la coopération avec les démons est interdite car il sème l’inimitié entre les humains et propage la terreur en leur sein, situation à propos de laquelle le Très Haut dit : « Or, il y avait parmi les humains, des mâles qui cherchaient protection auprès des mâles parmi les djinns mais cela ne fit qu'accroître leur détresse. » (Coran, 72 : 6) . Allah le sait mieux.

La Commission Permanente pour les Recherches Scientifiques et la Consultation Religieuse
Create Comments