Sat 19 Jm2 1435 - 19 April 2014
111800

Après avoir pris un bain rituel, le sperme continue de s'échapper de lui pendant l'accomplissement de la prière

Puisse Allah vous récompenser par le bien pour avoir répondu à ma question. Cependant je pense qu'il me faut davange d'eclaircissements à propos de la pulvérisation de l'eau chaude sur le sexe..En fait, le songe s'est prduit pendant le temps de la seconde prière de l'après midi. Mon problème à moi est que le sperme et d'autres sememces s'échappement de moi de façon intermitante après s'être écoulés continuellement pendant une longue période. Cela m'arrive souvent au cours certaines périodes du temps , soit suite à une reflexion, soit pendant un songe. Pour éviter de rater la prière, je me mets à pulvériser de l'eau chaude sur mon sexe pour le vider. Je n'éprouve qucun plaisir en le faisant. Bon. Je vais ratraper le jeûne de la journée dont je vous ai parlé avec la permission d'Allah. Mais que faudrait il que je fasse si le sperme continue de s'échapper de moi même pendant l'accomplissement de la prière? Pourrais-je continuer la prière même dans cet état?

Louanges à Allah

Premièrement, nous vous remercions pour cette clarification et demandons à Allah Très Haut de nous éviter tous les propos et actes condamanables.

Deuxièmement, si ce qui s'échappe de votre sexe se périénise on ne peut pas l'assimiler à l'énurésie. Dès lors , sa seule apparition annule les ablutions, même si cela arrivait pendant la prière. Celui qui y est confonté doit mettre fin à la prière et aller renouveller ses ablutions et reprendre sa prière. Il doit laver la source de la souillure, qu'elle soit de l'urine ou de la semence puisque les deux sont impropres, contrairement au sperme qui est propre.
Toutefois, le prieur ne met fin à sa prière que quand il est sûr que quelque chose s'échappé de son sexe car sa proprté rituelle est en principe maintenue et le doute  ne met pas en cause la certitude. Si on voit du seperme s'échapper de son sexe et prend un bain rituel pour cela  puis constate par la suite que le sperme s'est remis à sortir, on n'est pas tenu de prendre un autre bain même si la réapparition du sperme annule les ablutions. Voir Charh al-Moumt'I, (1/337).

Les ulémas de la Commission Pemramenente ont été interrogés en ces termes: «Il faut savoir que j'ai pris le bain mais le sperme est réapparu sans s'accompagner d'une sensation de plaisir..Suis -je tenu de prendre le bain chaque fois? »

Voici la réponse (des ulémas de la Commission Pemramenente): «Si du sperme s'achappe de vous de façon permanente, vous souffrez de l'énurésie et vous devez faire vos ablutions pour chaque prière à l'entrée de son temps. La prière vous que fériez par la suite serait valide, même si du sperme s'écoulait pendant son accomplissement. Si la sorite du sperme ne vous arrive pas souvent, vous devez faire les ablutions légales pour la prière après avoir lavé le pubis et les testicules sans prendre un bain pour cela.» Fatwa de la Commission Pemrmanente (5/413).

  Cheikh Ibn Outhaymine (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a été interrogé en ces termes: «Après mes ablutions et quand je vais me mettre à prier , je sens que des goutes d'urine s'écahppent de moi..que devrais-je faire?» Voici sa réponse: «Ce qu'il faut c'est d'ignorer ce phénomène et de ne pas en tenir compte, comme les imams des musulmans l'ont recommandé. Il ne faut s'en soucier au point d'aller voir si quelque chose a effectivement échapé du sexe ou pas. Si, avec la permission d'Allah, on sollicite la protection d'Allah contre Satan le damné et se détourne du phénome, il disparait. Si toutefois on en est sûr comme on l'est de la présence du soleil en pleine journée, il faut alors laver la souillure et reprendre les ablutions.

Les personnes qui ressentent une certaine fraicheur au niveau du pubis prennent cela pour une souillure.. Vérifiez comme je vous l'ai dit… Ce que vous dites ne relève pas de l'énurésie puisque le phénomène en question s'interrompt alors que l'énurésie est pérenne. L'écoulement en question peut apparaitre à la suite d'un mouvement qui fait sortir une goute ou deux. Ce n'est pas de l'énurésie puisque après une goute ou deux il cesse. Ce qui ne nécessite que le lavage de la souillure suivie  de la reprise des ablutions. Voilà ce qu'il faut faire en permanence. Qu'on reste patient et cherche l'agrément d'Allah.» Extrait de liqaa al-bab al-maftouh (15/184).

Allah le sait mieux.

Islam Q&A
Create Comments