Mon 21 Jm2 1435 - 21 April 2014
11422

Le mécontentement d’un époux dont l’épouse met une fille au monde

Certains musulmans – Puisse Allah les guider ! – se montrent mécontents quand Allah leur donne une fille – L’arrivée de celle-ci les gêne au plus haut point ! J’en connais même qui a menacé de divorcer d’avec sa femme si elle accouchait d’une fille ! J’espère qu’on donne l’éclairage de la loi islamique à ce sujet…

Louange à Allah

Cette attitude est héritée de l’époque antéislamique. Elle découle des mœurs des infidèles vigoureusement condamnés dans le Livre et la Sunna..

Combien cette nuit ressemble à la veille ! Si vous visitiez la section gynécologie d’un des hôpitaux des pays musulmans et si vous regardiez attentivement le visage de ceux qui viennent d’avoir une fille, si vous écoutiez les observations qu’ils font et si vous sondiez leur état, vous constateriez une étonnante coïncidence, une étrange concordance entre les états de bons nombres de ces gens et ceux des hommes de l’époque antéislamique, dont Allah le Très Haut a bien voulu nous informer en disant : « Et lorsqu' on annonce à l' un d' eux une fille, son visage s' assombrit et une rage profonde (l' envahit) - Il se cache des gens, à cause du malheur qu' on lui a annoncé. Doit- il la garder malgré la honte ou l' enfouira- t- il dans la terre? Combien est mauvais leur jugement!.» (Coran, 16 : 58-59).

Parmi les signes du mécontentement qu’inspire la prochaine naissance d’une fille le recours à l’usage d’appareils détecteurs de sons pour connaître le sexe du fœtus… S’il est un mâle, ils laissent éclater leur joie. S’il est une femelle, ils la négligent. Ceci est très dangereux et il en découle de nombreuses mauvaises conséquences dont celle-ci :

-         c’est une manière de s’opposer au décret d’Allah, le Puissant et Majestueux ;

-         c’est un rejet de l’offre d’Allah au lieu de montrer sa gratitude.Ce qui fait mériter la colère (d’Allah) et Son châtiment.

-         c’est une manière d’humilier la femme, de l’abaisser et de lui demander ce qu’elle n’a pas…

-         c’est un indice de stupidité, de légèreté et de manque d’intelligence ;

-         c’est une imitation des mœurs des gens de l’époque antéislamique…

Combien il convient au musulman d’éviter de tels comportements pour se mettre à l’abri des causes de perdition… Se soumettre au décret divin est un devoir et s’en contenter fait partie des qualités des croyants…

En plus, le mérite des filles est évident. Elles sont les mères, les sœurs et les épouses. Elles constituent la moitié de la société et elles enfantent l’autre moitié. Aussi pourrait-on presque dire qu’elles constituent toute la société…

Voir Tuhfat al-Wadoud fi ahkam al-mawloud d’Ibn al-Qayyim p. 16.

Un des preuves de leur mérite réside dans le fait qu’Allah considère leur naissance comme une offre faite (aux parents) et les mentionne avant les garçons dans Sa parole : «  Il fait don de filles à qui Il veut, et don de garçons à qui Il veut,» (Coran, 42 : 49).

Le Messager (bénédiction et salut soient sur lui)   a indiqué aussi leur mérite et a exhorté (les) parents à leur faire du bien en ces termes : « Si Allah met l’un de vous à l’épreuve en lui donnant des filles et qu’il les traite bien, elles le protègeront contre l’enfer » (rapporté par al-Boukhari, 1418 avec al-Fateh et par Mouslim, 2629).

Extrait du livre : al-imam bi al-qada wa al-qadar par Muhammad ibn Ibrahim al-Hamad, p. 100.
Create Comments