Sun 20 Jm2 1435 - 20 April 2014
12222

Les Arabes connaissaient-ils Allah avant la mission prophétique ?

Nous savons que le père de notre noble prophète s’appelait Abd Allah et qu’il est mort avant la naissance du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui). Sur la base de ce background, j’espère que vous me présenterez la conception que les Arabes avaient d’Allah avant le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui).  Comprenaient-ils ce terme avant la naissance du Prophète ? Quelle distinction établissaient-il entre Allah et les idoles si tant est qu’ils savaient les distinguer ? Merci.

Louange à Allah

Vous devriez savoir que les sociétés arabes anté-islamique ne professaient pas l’athéisme fondé sur la négation de l’existence d’Allah, et n’ignoraient pas l’existence d’un Maître créateur pourvoyeur de subsistances. Au contraire, ils connaissaient bien cela et conservaient des vestiges de la religion d’Abraham et entretenaient des relations avec les Juifs et les Chrétiens.

Leur problème consistait dans le fait qu’ils n’esseulaient pas Allah dans la pratique du culte qui doit Lui être rendu exclusivement, sans associé. Ils adoraient d’autres divinités à côté d’Allah pas que ces divinités incarnassent le Maître créateur et pourvoyeur de subsistance, mais parce qu’elles servaient d’intermédiaires entre eux-mêmes et Allah et pouvaient les rapprocher de Celui-ci. C’est pourquoi Allah dit : «  Si tu leur demandes qui a créé les cieux et la terre, ils diront : Allah ».

Ce qui indique qu’il reconnaissait qu’Allah est le créateur. Dans un autre verset, le Transcendant dit : «  Si tu leur demandes qui a créé les cieux et la terre, ils diront : Allah » De nombreux autres versets révèlent leur adhésion à l’unicité d’Allah dans Ses actes (et sa souveraineté). Leur association touchait la divinité (le fait de Lui consacrer le culte) comme l’affirme le Très Haut, le Transcendant : « ceux qui prennent des protecteurs en dehors de Lui (disent): "Nous ne les adorons que pour qu' ils nous rapprochent davantage d' Allah". » (Coran, 39 :3 ). C’est-à-dire qu’ils disaient : nous ne les adorons qu’afin qu’elles nous rapprochent d’Allah.

Islam Q&A
Sheikh Muhammed Salih Al-Munajjid
Create Comments