Wed 16 Jm2 1435 - 16 April 2014
123484

Le statut de celui qui prononce un mot entraînant son excommunication sans en saisir la portée

 Comment juger quelqu'un qui dit: «je suis communiste» sans savoir ce que cela veut dire

    Louanges à Allah

    Le mot possède une grande importance dans la religion d'Allah. Car Allah peut porter très haut le rang du fidèle grâce à un seul mot qu'il prononce. Il peut aussi le plonger dans la Géhenne à cause d'un mot qu'il a prononcé. À ce propos, Allah Très Haut dit : «Il ne prononce pas une parole sans avoir auprès de lui un observateur prêt à l'inscrire » (Coran,50:18)

    Al-Boukhari (5996) et Mouslim (5304) ont rapporté d'après Abou Hourayra que le Messager d'Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) a dit : «Certes, le fidèle peut proférer inconsciemment un mot qui lui vaut une chute d'une distance plus grande que celle sépare le levant du couchant.»

    At-Tirmidhi (2241) a rapporté et vérifié ce hadith de Bilal ibn Harith qui dit: « J'ai entendu le Messager d'Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) dire: «Certes, l'un d'entre vous prononce un mot agréable à Allah, dont il ignore l'importance, mais grâce auquel on inscrit l'agrément d'Allah en sa faveur jusqu'au jour où il Le rencontrera.»

    An-Nassa'i (3712) a rapporté d'après Abdoullah ibn Bourayda qui le tenait de son père que le Messager d'Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) a dit: « Quiconque dit: «je renonce à l'Islam» sera pris au mot; s'il ment, on le juge sur parole. S'il dit la vérité, il ne reviendra pas à l'Islam sauf.» (Déclaré authentique par al-Albani, dans Irwa al-Ghalil,2576.

    Le communisme est une doctrine athée fondée sur la négation de l'existence de Dieu et la sanctification de la matière considérée comme le fondement de toute chose. Il ne reconnaît aucune valeur à la religion en général, quelle qu'elle soit. Les communistes considèrent la religion comme une tare chez les peuples ou selon leurs propres termes  l'opiumdu peuple , dans la mesure où elle les distrait des objectifs matérialistes qui sous-tendent leur doctrine. Nul doute que celle-ci demeure la plus dangereuse des doctrines athéistes des temps modernes qui n'en a pas moins tenté bon nombre de gens et au nom de laquelle beaucoup de croyants ont été opprimés. Nul doute encore que celui qui a entendu parler de cette doctrine et l'a apprise doit la renier et la dénoncer et désavouer ses partisans. Car ne peuvent pas se réunir dans le cœur d'un fidèle  l'adhésion intime au communisme, sa propagation, son amour , l'affection pour ses partisans, et la conservation de la foi. Celui qui se réclame des communistes en connaissance de cause et tout en sachant leur égarement, cesse de croire en Allah, le Très Important. Si celui qui prononce les propos en question ignore le fondement de la doctrine ou s'est laissé tromper par les aspects économiques et sociaux de leur propagande sur la protection des pauvres, leur pise en charge, la sauvegarde de leurs droits, il faudrait lui faire connaître la réalité de la doctrine et le danger qu'elle représente pour la foi. Il faut lui faire savoir qu'Allah a mis à la disposition de Ses fidèles serviteurs une loi révélée qui leur dispense d'avoir besoin de toute autre religion, secte ou doctrine.

    Nous conseillons l'emploi de méthodes douces marquées par une belle discussion et une explication des arguments tirés de la loi droite avec ceux qui se sont laissés trompeusement entraîner dans le giron du communisme. Celui qui se propose de mener une telle discussion doit être suffisamment imprégné de cette doctrine athéiste et doué pour la discussion et le débat, car la plupart des communistes sont de grands polémistes. Si l'intéressé ignore réellement le communisme et ses origines ou ignore son incompatibilité avec la foi exigée du fidèle croyant, son ignorance est une excuse pour lui. S'il persiste après avoir reçu les explications nécessaires, il est alors un renégat.

     Nous demandons à Allah de nous garder notre foi et de nous éviter les tentations manifestes et cachées.

Islam Q&A
Create Comments