Wed 23 Jm2 1435 - 23 April 2014
125690

Comment se comporter avec les membres de sa famille qui célèbrent l'anniversaire de la naissance du Prophète et critiquent le membre qui n'y participent pas

Moi, je ne célèbre pas l'anniversaire de la naissance du Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) contrairement aux autres membres de ma famille. Ils disent que je pratique un nouveau islam et que je n'aime pas le Prophète (Bénédiction t salut soient sur lui). Quel conseil me donnez vous?

    Louanges à Allah

    Ô honorable frère! Vous avez bien fait d'abandonner cette célébration entachée de pratiques coutumières répandues au sein des gens. Ne tenez aucun compte des critiques qui vous ont adressées en raison de votre fidélité au Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) ni des attaques verbales dirigées contre vous à cause votre attachement aux enseignements de l'Islam. Tout messager envoyé par Allah Très Haut a fait l'objet de railleries et d'une remise en cause de sa santé mentale et de l'exactitude de sa foi. À ce propos le Très Haut dit: «Ainsi aucun Messager n'est venu à leurs prédécesseurs sans qu'ils n'aient dit : "C'est un magicien ou un possédé" !» (51: 52). Prenez exemple sur les prophètes d'Allah. Endurez fermement le mal qui vous atteint. Considérez le comme le moyen d'obtenir la récompense de votre Maître.

    Deuxièmement, mon conseil pour vous est de cesser de discuter avec eux, à moins que vous trouviez parmi eux un homme raisonnable qui sait écouter et tirer profit de ce qu'i entend. Vous pouvez choisir de telles personnes pour leur exposer la vérité sur la célébration du Mawlid, son statut et les preuves qui l'excluent. Expliquez leur le mérite de l'observance (de la Sunna) et  le mal inhérent à l'innovation. Si vous trouvez de telles personnes , voici des éléments qui peuvent vous servir dans votre dialogue avec elles et les conseils que vous leur donnerez:

    1.Commençons par la fin des propos de vos interlocuteurs: ils ont dit que votre islam est nouveau. Nous disons: qui est l'adepte de l'islam le plus ancien? Celui qui célèbre la dite anniversaire ou celui qui ne la célèbre pas? La réponse inévitable que donnerait tout homme raisonnable et honnête est que celui qui ne la célèbre pas pratique l'islam le plus ancien car les Compagnons (P.A.a), leurs successeurs, les successeurs de leurs successeurs et ainsi de suite jusqu'à l'époque fatimide en Egypte ne célébrèrent pas le Mawlid. Ce seulement ceux qui vinrent après ceux-là la célébrèrent. Qui doc pratique un nouveau islam?

    2. Voyons qui aime mieux le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui )? Est –ce les Compagnons (P.A.a) ou les générations postérieures? La réponse que donnerait tout homme raisonnable et honnête est que les Compagnons aimaient mieux le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) et avaient plus de vénération pour lui. Avaient ils célébrer l'anniversaire de sa naissance  ou pas? Comment les contemporains peuvent ils concurrencer les nobles compagnons dans leur amour du Prophète par la seule célébration de l'anniversaire de sa naissance?

    3.Demandons: que signifie aimer le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui )? Pour tout homme raisonnable et honnête , il signifie: appliquer ses enseignements et suivre sa voie. Si les partisans de la célébration du Mawlid appliquaient ses enseignements et suivaient sa voie, ils s'en tiendraient à la conduite des Compagnons , amis et fidèles du Prophète, et sauraient que le bien réside dans la perpétuation de la conduite des Anciens et  le mal dans le maintien des innovations des générations postérieurs.

    Al-Quadi Iyadh (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit: chapitre sur l'indice de son amour: sachez que toute personne qui aime quelque chose lui donne préférence . Autrement, il ne serait pas sincère; il ne ferait que prétendre aimer. Celui qui aime vraiment le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui ) en porte des signes. Le premier consiste à l'imiter, à appliquer sa Sunna, à suivre ses propos et actes, à exécuter ses ordres, à abandonner ses interdits, à observer les règles de conduite qu'il a édictées; et ce aussi bien en temps difficile qu'en temps facile, en ce qu'il y a d'agréable comme en ce qu'il contient de désagréable. Ceci s'atteste dans cette parole du Très Haut: «Dis : "Si vous aimez vraiment Dieu, suivez-moi.» (Coran,3:31) Il faut donner la préférence à la loi qu'il a établie et prônée par rapport à sa propre passion et convenance personnelle. À ce propos Allah Très Haut dit: «.. ceux qui, avant eux, se sont installés dans le pays et dans la foi, qui aiment ceux qui émigrent vers eux, et ne ressentent dans leurs coeurs aucune envie pour ce que [ces immigrés] ont reçu, et qui [les] préfèrent à eux-mêmes, même s'il y a pénurie chez eux. » (Coran,59:9) Il faut accepter de déplaire aux gens pour plaire à Allah Très Haut.

    Quiconque possède cette qualité éprouve un parfait amour pour Allah et pour Son messager. Celui qui ne la possède pas parfaitement éprouve un amour imparfait; il n' est pas totalement privé de ce qu'on appelle ainsi.» Voir Shifa bi taarifi houqouqi al-Moustapfa,2/24-25.

4.     Examinons les propos relatifs à la date de naissance du Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) pour voir s'ils sont vérifiés. Voyons ensuite si sa date de décès est vérifiée. La réponse que donnerait tout homme raisonnable et honnête est que rien n'est sûr  à propos de sa date de naissance et que sa date de décès est, en revanche, vérifiée. Si nous jetons un regard sur ses  biographies, nous découvrons qu'elles divergent à propos de sa date de naissance. Voici les dates avancées:

    1/ le lundi 2 Rai' I;

    2/ le 8 Rabi' I;

    3/ le 10 Rabi'I;

    4/ le 14 Rabi' I;

    5/ Zoubayr ibn Bakkar dit que la naissance a eu lieu en Ramadan.

    Si la naissance du Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) impliquait une pratique quelconque, les compagnons du Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui ) l'auraient interrogé sur la question et il leur aurait expliqué. Or il n' y a ni l'un ni l'autre.

    Quant à sa date de décès , il n' y a aucune divergence à propos de la date du 12 Rabi'I de l'an 11 de l'Hégire. Voyons maintenant ce que célèbrent ces innovateurs..Ils célèbrent sa date de décès non celle de sa naissance.

    Les Ubaydites , qui falsifièrent leur généalogie et s'appelèrent  Fatimides, attirèrent les gens dans cette innovation. Les gens acceptèrent celle-ci naïvement de la part de ces hérétiques athées. Ils voulurent se réjouir du décès de notre Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui ). C'est pourquoi ils inventèrent cet événement et organisèrent des cérémonies pour montrer leur joie . Ils firent croire aux musulmans crédules que celui qui s'associe à eux dans les cérémonies ne fait qu'exprimer son amour pour le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lu). Ils réussirent ainsi malignement par la ruse à altérer le sens de l'amour car ils le réduisirent à la lecture de poèmes consacrés au Mawlid, à la distribution du blé et de bons bons, et l'organisation de séances de danses réunissant homes et femmes et ponctuées par la musique dans une ambiance marquée par l'exhibitionnisme et la débauche, sans parer des demandes d'intercession innovées et des propos entachés de polythéisme proférés au cours de ces manifestations.

    Il a déjà été largement expliqué le caractères condamnable de cette innovation dans notre site,  dans le cadre des réponses données aux questions n° 10070,13810 et 70317. Referez vous-y.

    Voir l'ouvrage de Cheikh Salih al-Fawzan sur la réfutation de cette innovation sur ce lien: islamqa.info/ar/books/94

    Troisièmement, frère , auteur de la question! Observe patiemment la voie de ton prophète  (Bénédiction et salut soient sur lui) .Ne te laisse pas tromper par l'importance du nombre de ceux qui font le contraire. Nous vous recommandons la recherche du savoir et de l'action qui profite aux autres. Ne faits pas de ces actes une cause de dissension ente toi et ta famille. Ils suivent l'avis de gens qui leur disent que ces cérémonies sont autorisées , voire recommandées. Essaie de les en dissuader doucement en leur adressant des propos courtois accompagnés d'actes fondés sur de bonnes mœurs. Montre leur par l'exemple les effets de la bonne observance des enseignements du Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui). Nous demandons à Allah de vous assister.

Allah le sait mieux. 

Islam Q&A
Create Comments