126477: Appréciation religieuse de la crise financière


Eminence, cheikh Muhammad Salih al-Mounadjdjid, quel est votre commentaire sur la crise financière? 

Louanges à Allah

    Il est évident que la crise financière frappe le monde à l'est comme à l'ouest. C'est un grand évènement qui inquiète sérieusement politiciens, décideurs, intellectuels et économistes. La crise est capitale . Elle recèle des complications comme elle porteuses de multiples conséquences. Ceci transparaît à travers le grand désarroi que vivent politiciens et économistes et se reflète dans la prolifération d'écrits et d'analyses contradictoires. Les occidentaux pataugent dans un imbroglio et s'en rejettent la responsabilité mutuellement . Qui est réellement responsable de ce qui s'est passé?

    Cette crise impose quelques réflexions pour expliquer certains de ses importants aspects du point de vue de la charia. 

    1.C'est une véritable crise:

    de grandes banques et institutions financières se sont effondrées. Les bourses mondiales ont connu une chute libre, des milliers de milliards se sont évaporés, des milliards se sont volatilisés dans les marchés financiers; des Gouvernements à travers le monde ont chuté, des millions ont perdu leurs fonds , soit sous la forme d'actions ou d'épargnes ou d'investissements. Quatre mille milliards de dollars des investissements du peuple américain ont été subtilisés dans les bourses financières. Cette crise est semblable à un tsunami pour les économies de bon nombre de pays.

    2. Le toit s'est effondré sur eux:

    L'économie et la finance sont les piliers de la société occidentale. Quand les Occidentaux s'y sont fiés et ont abandonné la loi d'Allah, «Allah attaqua les bases mêmes de leur bâtisse. Le toit s'écroula au-dessus d'eux et le châtiment les surprit d'où ils ne l'avaient pas pressenti.». (Coran,16:26)

    Nous voilà aujourd'hui témoins de la grande destruction qui les frappe. L'édifice économique dont ils tiraient leur fierté et croyaient qu'il les protègerait est devenue la cause de leur déstabilisation, la détérioration de leur ordre. Le châtiment leur est venu du haut et du bas. Ils croyaient leur système financier impeccable. Mais c'est de son côté que leur est arrivé ce à quoi ils ne s'attendaient pas. « le châtiment les surprit d'où ils ne l'avaient pas pressenti»

    3.Dites: «ça vient de vous-mêmes.»

    De même que les malheurs et catastrophes ont des causes matérielles bien connues, elles ont aussi des causes religieuses. L'existence des premières n'exclut pas l'existence des secondes. L'injustice, la tyrannie, les péchés, la spoliation des droits; tout ce la constitue des causes de malheur pour les humains, aussi bien au niveau individuel qu'au niveau des groupes, voire au niveau du monde entier parfois. C'est ce que nous sommes en train de constater à travers cette crise qui a déclenché une avalanche de catastrophes:« La corruption est apparue sur la terre et dans la mer à cause de ce que les gens ont accompli de leurs propres mains; afin qu'(Allah) leur fasse goûter une partie de ce qu'ils ont œuvré; peut-être reviendront-ils (vers Allah). » (Coran,30:41) «Tout malheur qui vous atteint est dû à ce que vos mains ont acquis. Et Il pardonne beaucoup.» (Coran,42,30)

    Selon un hadith authentique « Chaque fois que l'adultère et l'usure dans une localité, ses habitants s'attirent le châtiment d'Allah.» Cité par at-Tabarani dans al-Kabir et jugé authentique par al-Albani dans Sahih al-Djami' (679)

    Ce qui est arrivé aux gens n'est pas un désastre céleste, mais une épreuve qu'ils se sont attiré à cause de leurs péchés et de ce que leurs mais ont commis.

    4.Allah peut laisser faire, mais Il finit par rendre chacun responsable de ses actes.

    Il les a laissés mener des transactions usurières pour en tirer de multiples profit. Aussi ont-ils fait la guerre au Très Haut pendant des années jusqu'au moment où Il leur infligea la perte comme Il l'avait fait avec Pharaon et son peuple jadis. «Nous avons éprouvé les gens de Pharaon par des années de disette et par une diminution des fruits afin qu'ils se rappellent. »(Coran,7: 130) Le Prophète a dit: «Certes Allah laisse faire l'injuste.Mais quand Il se saisit de lui, il n'échappera pas.»Puis Il récita: «Telle est la rigueur de la prise de ton Seigneur quand Il frappe les cités lorsqu'elles sont injustes. Son châtiment est bien douloureux et bien dur.» (Coran,11:102) Hadith rapporté dans les Deux Sahih.

    Que l'on ne croit surtout pas qu'Allah, le Grand, l'Auguste et le Tout puissant, laissera ces injustes perpétuer leur tyrannie injustement, opprimer les gens, exprimer leur mécréance et commettre des péchés majeurs  sans les écraser par Son châtiment.

    5.Le faux finira par s'affaiblir et s'effilocher.

    Quelle que soit son importance. Il viendra un jour où il perdra  inévitablement sa valeur. C'est une loi divine statique donc inaltérable: «Allah a certes décidé que toute chose qui prend de l'ampleur ici bas finit par retomber.» (Al-Boukhari,2872)

    Les Occidentaux ont occupé le sommet de l'économie mondiale et dit: «Qui donc est plus fort que nous?» Allah les a descendu de leurs hautes positions et de leurs forteresses financières et les a plongés dans la terreur et montré la fausseté de leurs prétentions.

    6.Le support du monde occidental s'est brisé parce que rongé par le termite incarné par l'usure et d'autres opérations financières prohibées.

    Pourtant, il apparaissait auparavant fort  et autosuffisant devant les gens alors qu'il s'appuyait sur une cane rongé. Quand il trébucha, les djinns, les humains de l'est et de l'ouest se rendirent à l'évidence que la bâtisse s'effondrait et les fondations s'affaissaient inexorablement. Le Ministre allemand des finances, Pierre Steinberg a déclaré que le monde ne sera plus jamais comme il était avant la crise

    7. Allah fait la guerre  aux usuriers:

     «Ô les croyants! Craignez Allah; et renoncez au reliquat de l'intérêt usuraire, si vous êtes croyants. Et si vous ne le faites pas, alors recevez l'annonce d'une guerre de la part d'Allah et de Son messager.» (Coran,2: 278-279 ).Cette guerre se manifeste aujourd'hui sous diverses formes et touche aussi bien les nerfs que les cœurs, l'opulence, la prospérité, l'argent, la force, le bonheur et la quiétude.

    C'est la guerre de l'anxiété et de la peur. Elle est écrasante parce que conséquence du système usurier honni. Elle continue encore à consumer l'herbe fraiche et l'herbe sèche. Les (Occidentaux) voilà aujourd'hui atteints par le stress, l'anxiété, la démoralisation et la dépression à cause de la crise financière. Au point que la psychologue américaine, Nancy Molitor déclare:« Je n'ai jamais vu tout au long de ma carrière de psychologue depuis vingt ans une chose semblable, une anxiété qui bat tous les records.» Les pressions liées à la crise ont même engendré des meurtres et des cas de suicide.

    8.Allah annule l'usure.

    L'annulation est matérielle et morale. Les fonds non bénis ne profitent pas à leurs propriétaires. Ils peuvent aussi s'évaporer totalement. Nous avons entendu que deux mille millions de dollars se sont volatilisés en cinq jours des comptes des services américains de la retraite. Cette crise a entraîné jusqu'ici l'effondrement de 16 banques parmi lesquelles figure Indy Mack qui abrite des fonds estimés à 32 milliards de dollars et des dépôts d'un montant de 19 milliards de dollars. Pire, la faillite s'est étendue à sept grandes banques européennes. Certains analystes s'attendent à la fermeture de près de 110 banques abritant des fonds estimés à près de 850 milliards d'ici au milieu de l'année prochaine.

    9. L'usurier est puni de sorte à contrarier ses desseins:

    «Tout ce que vous donnerez à usure pour augmenter vos biens aux dépens des biens d'autrui ne les accroît pas auprès d'Allah» (Coran,30:39) Selon un hadith authentique: « Chaque fois que quelqu'un se livre avec acharnement à la pratique de l'usure, il fini par sombrer dans la régression» (Rapporté par Ibn Madja et déclaré authentique par al-Albani)

    Cela s'est illustré pour le public sous de nombreuses formes. Il en est que les pertes de 10 richards britanniques se sont chiffrées à 40 milliards de dollars. La fortune d'un usurier s'est rétrécie en quatre mois au rythme de 7 millions par heure. En Russie, les pertes subies par les hommes d'affaires ont atteint près de 230 milliards de dollars. Ce qui représente 62% de l'ensemble de la fortune des richards russes. Qu'ils sont malheureux ceux-là!

    10.Le mélange entre l'usure et les jeux d'hasard déclenche de l'alarme d'une destruction générale.

    L'une des conséquence de ce coktail consiste dans la déclaration de faillite émise par quelques unes des  plus grandes banques américaines comme Liman Brothers et Integrity et Wachington  Mutual et l'effondrement de la compagnie d'assurance AIG qui a déboursé 11 milliards de dollars à titre de compensation et a subi la plus grande perte dans son histoire longue de quatre-vingt-dix ans. Deux à trois millions d'américains sont confrontés au risque de perdre leurs logements en raison de leur incapacité de payer les mensualités dues. En dépit de ses conséquences, certains débiles d'esprit nous demandent de souscrire une assurance pour protéger nos épargnes contre la faillite

    11. Les conséquences de l'avidité.

    L'avidité, la recherche effrénée du gain, la tricherie, la dissimulation dans les contrats, la tromperie exercée sur les gens, l'exploitation de leurs besoins , sont des causes qui ont laissé clairement leurs traces sur la crise. Certaines banques ont élargi leurs prêts soixante fois plus que le volume de leurs capitaux réels par désir de multiplier leurs gains. Certains de leurs journaux ont commenté la crise en disant:« Blâmez l'avidité»

    12. Les risques inhérents aux transactions portant sur des soldes fictifs.

    La crise a révélé la grande différence entre le secteur absent des marchandises, services et produits réels (d'une part) et les dérivées financières contemporaines telles la monnaie électronique, les documents financiers, les cartes de crédit engagent des fonds fictifs et les soldes électroniques qui n'existent que dans les mémoires des ordinateurs, tirent leur valeur de leur garantie par une banque. Si on perd confiance en ces banques, ils perdent leur valeur.

    Que vont-ils faire après que des chiffres astronomiques portant sur des millions de milliards continuent leur valse sur les écrans des bourses

    13.La libre économie et l'échec.

    Cette crise est la plus grande preuve de l'échec de la théorie de la libre économie. Laisser la porte grande ouverte de manière que chacun se comporte comme il veut sans restriction ni critères devant régir ses actions économiques visant l'accroissement de ses biens, a conduit à l'augmentation des capitaux chez une catégorie sociale, d'où rupture d'équilibre et émergence de l'inégalité avec ce qu'elle comporte comme conséquences contraires à la parole du Très Haut: «afin que cela ne circule pas parmi les seuls riches d'entre vous.» (Coran,59:7)

    En dépit de la prétendue liberté, nous avons trouvé qu'ils préconisent pour mettre fin à la crise l'intervention de l'Etat dans le sens de la nationalisation des banques et institutions financières et la mobilisation de grosses sommes pour acheter des capitaux, le changement de systèmes, la restriction de la liberté des propriétaires pour empêcher l'effondrement des institutions économiques

    14.Désintégration des principes capitalistes.

     La crise a dévoilé l'échec du système capitaliste et son incapacité à réaliser la sécurité financière, l'équilibre et la justice sociale et économique entre les différents segments de la société. L'Occident s'est montré pendant long temps fier de son système financier et prétendu qu'il était le plus parfait que l'humanité ait pu concevoir. Fukuyama a même dit que la société américaine incarnait le sommet de la perfection humaine, le summum de la maturité au point que rien ne la dépasse.

    Aujourd'hui, les dirigeants occidentaux reconnaissent l'échec de leur système financier qu'ils ont même qualifié d'obsolète et de désuète. Le Président français , Nicolas Sarkozy, a même dit: «Nous avons besoin de reconstruire le système monétaire et financier mondial à partir de ses racines» Ils ont convoqué un sommet mondial réunissant les grandes puissances pour mettre en place un nouvel ordre mondial avant la fin de l'année.

    15.Où sont donc les fascinés du systèmes économique mondial qui le prenaient pour un refuge sûr et le considéraient comme un système impeccable et inattaquable?

    Ils viennent de découvrir qu'ils couraient derrière un mirage qui ne reposait sur aucune réalité et qu'ils s'étaient laissés tromper par des apparences trompeuses qui ne méritaient aucune glorification. Le retard de la chute recèle une grande sagesse consistant à asséner une épreuve aux injustes et à ceux  fascinés par eux et à dévoiler la réalité aux hypocrites et à ceux qui restent charmés par les méthodes des nos musulmans.

    16.Puis ils ont été renversés sur leurs têtes.

    Quand le monde a traversé le premier choc de l'effondrement financier, certains hypocrites partisans du capitalisme se sont mis à défendre le système capitaliste dépassé en prétendant qu'il n'a pas de défaut et qu'il n' y a eu que des fautes d'application et un manquement à certaines restrictions et qu'il n' a pas besoin d'être changé mais juste de subir quelques réaménagements. Ce qui est un entêtement de la part de gens qui n'ont pas bien lu les évènements: «Or, pas une preuve ne leur vient, parmi les preuves de leur Seigneur sans qu'ils ne s'en détournent» (Coran,36:46  ) «Mais ni les preuves ni les avertisseurs (prophètes) ne suffisent à des gens qui ne croient pas.» (Coran,10:101  )

    17.Le danger et le préjudice qui résident dans le fait de séparer l'économie de l'Islam.

    Que de fois les hypocrites ont prôné la séparation entre l'économie et la religion en se disant à l'instar du peuple de Chou`ayb : «Ô Chou`ayb! Est-ce que ta prière te demande de nous faire abandonner ce qu'adoraient nos ancêtres, ou de ne plus faire de nos biens ce que nous voulons? Est-ce toi l'indulgent, le droit?» (Coran,11:87 ) Que la religion a avec le comportement personnel des gens et leur gestion de leurs biens et leur vie politique, sociale et économique, leur mode de production et de distribution?

    La crise a démontré que quand l'économie s'éloigne des dispositions de la Charia et de ses règles de base, elle se plonge dans des ténèbres et donne naissance à des catastrophes et des crises.

    18.Les règles établies par la Charia en matière financière constituent une gage de sécurité pour l'économie.

    Quand les gens les ont transgressées dans leurs transactions financières et outrepassé les limites fixées par Allah et violé ce qu'Il a déclaré sacré en se livrant à des prêts et emprunts usuriers, à la vente de dettes, à des opérations de vente fictives, à la vente d'objet non disponible, à des ventes risquées et marquée par l'ignorance de leur objet, à des jeux de hasard , à l'assurance, tout cela a été la cause de leur catastrophe et de la chute de leurs sociétés et banques. L'ampleur des difficultés financières néfastes et ruineuses a atteint dans le monde plus 600 milles milliards de dollars .

    19. Seule une base saine peut supporter une construction solide:

    « Lequel est plus méritant? Est-ce celui qui a fondé son édifice sur la piété et l'agrément d'Allah, ou bien celui qui a placé les assises de sa construction sur le bord d'une falaise croulante et qui croula avec lui dans le feu de l'Enfer? Et Allah ne guide pas les gens injustes» (Coran,9:109) Pas d'économie sans l'éclairage de la Révélation. Ce n'est pas comme le proclame les hypocrites selon lesquels: « Pas d'économie sans banques et pas de banques sans intérêt.»

    20.C'est une occasion en or pour l'appel (à l'Islam).

    Ce qui s'est passé est une grande occasion pour les adeptes du système économique islamique. Ils doivent la saisir pour expliquer que ce système est le seul apte à réussir de manière à satisfaire les besoins du monde. Les occidentaux eux-mêmes ont commencé à saisir cette réalité.  Car le plus grand journal économique en Europe a appelé à l'application de la Charia dans le domaine économique afin de se libérer des griffes du système capitaliste qui est responsable de la crise économique catastrophique qui frappe le monde. Quelqu'un est même allé jusqu'à demander: «Wall street s'est elle préparée pour se convertir aux principes de la Charia?» Sauty Tanega, l'une des expertes financières de l'Europe a dit:« Certes, la crise financière en Amérique donne une occasion en or à l'économie islamique opposé aux transactions usurières.»

    21.Disponibilité des systèmes politiques et économiques à accepter le système islamique: après l'avoir auparavant combattu.

    La chercheuse italienne, Lauretta Napolioni, vient de publier un ouvrage intitulé «L'économie du chacal».Elle y souligne l'importance du financement islamique et dit :«Les banques islamiques peuvent être le meilleur alternatif des banques classiques.»

    Certaines banquiers arabes pensent sérieusement à arrêter un nombre de transactions de type occidental intégrées comme les opérations portant sur les ventes à découvert, la vente de dettes et la vente à multiples options. Ce qui est regrettable, c'est que ils n' y ont pensé qu'près son adoption par l'Occident qu'ils suivent strictement.

22.Profiter de la crise pour communiquer la vérité au public.

      Certes, les experts financiers islamistes doivent mettre en valeur le vocabulaire du système financier islamique puisé dans le Coran et la Sunna et présenter à l'humanité un système financier complet, indépendant et non un colmatage.

      Le système financier islamique n'est pas seulement celui qui se caractérise par son éloignement de l'usure, ni celui qui serait applicable dans certaines de ses dispositions et inapplicable dans d'autres, ni celui qui intègre des éléments occidentaux teints aux couleurs islamiques. C'est plutôt un système entier, indépendant et susceptible de réaliser les objectifs de la Charia et de l'équité dans toutes les transactions financières.

23.Apparition d la sagesse divine dans la législation.

      Il est clair pour tout homme serein et réfléchi qu'Allah Très Haut n'institue rien sans tenir compte de l'intérêt des fidèles croyants et n'interdit rien qui ne renferme pas un préjudice pour eux ici bas et dans l'au-delà.

Cette crise financière a dévoilé clairement les méfaits de l'usure et des violations financières. Qu'Il est transcendant Celui qui les a interdites de manière aggravée!

Il n'est point étonnant de voir le rédacteur en chef de la revue Challenger dire:« Si les responsables de nos banques essaient de respecter et d'appliquer les enseignements du Coran, nous n'aurions pas subi ces crises et catastrophes.»

24. Le remède ne saurait provenir de ce qu'Allah a interdit.

    Les fonds destinés à sauver les banques et à repêcher le système financier résultent de prêts usuriers ou de l'injustice consistant dans l'augmentation des impôts ou dans la frappe de billets de banque sans réserves. Ce qui conduit à l'inflation. Le journal français Le Parisien a révélé que le Gouvernement français déboursera 10,5 milliards Euro au profit de 6 banques avec un taux d'intérêt de 8%. Ce qui résulte de prêts usuriers provenant d'autres banques ou Etats. C'est comme s'ils disaient: « Soignez nous avec la source de la maladie.»

    25.La force matérielle pousse les mécréants vers la tyrannie.

    Elle leur inspire l'orgueil et l'asservissement des autres; et les conduit à oublier la force d'Allah, à refuser de croire en Lui et à rejeter Ses singes. Voilà la maladie dangereuse qui avait atteint le peuple d'Ad. «Quant aux `Ad, ils s'enflèrent d'orgueil sur terre injustement et dirent: "Qui est plus fort que nous?" Quoi! N'ont-ils pas vu qu'en vérité Allah qui les a créés est plus fort qu'eux? Et ils reniaient Nos signes» (Coran,41:15)

    Combien de peuples et de nations dans le passé et le présent se sont livrés à la tyrannie obéissant à la même logique. Allah les détruira comme Il l'avait fait avec le peuple d'Ad. Les mécréants de nos jours ne sont pas à l'abri du dur châtiment d'Allah: «Vos mécréants sont-ils meilleurs que ceux-là? Ou bien y a-t-il dans les Ecritures une immunité pour vous?»(Coran,54:43)

26.L'aboutissement de l'injustice, de l'agression et de l'orgueil est néfaste.

L'injuste, l'agresseur, l'orgueilleux ne peuvent pas échapper au châtiment «Vraiment les injustes ne réussissent pas» (Coran,12:23)   et «Les injustes verront bientôt le revirement qu'ils (éprouveront)!»   (Coran,26:227) Voici que le plus puissant Etat du monde se retrouve dans le besoin et cherche à emprunter de l'argent par touts les moyens, après avoir dépensé dans sa guerre contre l'Iraq plus de 700 milliards de dollars, comme l'on reconnu certains de ses politiciens. Certains de leurs chercheurs estiment que leurs aventures militaires dans le monde leur ont coûté trois mille milliards de dollars.

    27.La loi qu'Allah applique aux nations injustes est la même:

    «Et que de cités qui ont commis des injustices, Nous avons brisées; et Nous avons créé d'autres peuples après eux.»  (Coran,21:11) et «Et voilà les villes que Nous avons fait périr quand leurs peuples commirent des injustices et Nous avons fixé un rendez-vous pour leur destruction.» (Coran,18:59) «Cependant, ceux qui ne croient pas ne manqueront pas, pour prix de ce qu'ils font, d'être frappés par un cataclysme, ou (qu'un cataclysme) s'abattra près de leurs demeures jusqu'à ce que vienne la promesse d'Allah, Car Allah, ne manque pas à Sa promesse.»   (Coran,13:31)

    L'expression « coup foudroyant» est indéterminée parce qu'il peut s'agir de tout coup écrasant. Il peut être entendu comme la foudre et les tempêtes. Il peut aussi frapper les cœurs de terreur et de panique comme les effondrements et crises financières. C'est une terreur silencieux que l'on regarde sur les écrans de télévision.

    John Grey, un professeur britannique de sciences politiques et économiques, a écrit un article dans The Observer sous le titre: « Le fracas de la chute de la puissance américaine» . Il y dit: « L'ère de la prédominance américaine est révolue.«   Les politiciens russes et les autres ne disent pas autrement. »

    28.Les effets néfastes de la rébellion (contre Allah) se généralisent.

    Ceci est évident dans les méfaits subis par l'économie mondiale dans son ensemble, comme le confirme la parole du Secrétaire Général des Nations Unies: «La crise financière menace le gagne –pain de milliards de personnes à travers le monde. »   Dans un message de la FAO adressé à 34000 comités de sécurité alimentaire répartis à travers le monde, il est dit: « L'effondrement des marchés financiers du monde va aboutir à une véritable famine qui frappera 36 pays en Asie, en Afrique et en Amérique latine d'ici à 2009. »

    Les pertes des bourses du monde ont atteint près de trois milles milliards de dollars . Cent cinquante milliards se sont évaporés des bourses du Golfe arabo-persique en une semaine.

    Le Directeur général de l'Organisation Mondiale du Travail a lancé un avertissement à propos d'une perte  d'emploi devant affecter  près de 20 millions de travailleurs d'ici à la fin de l'année prochaine à cause de la crise.

    Allah a dit vrai: «Et craignez une calamité qui n'affligera pas exclusivement les injustes d'entre vous. Et sachez qu'Allah est dur en punition.»   (Coran,8:25) L'une des manifestation de la sagesse divine dans tout cela est que les responsables de l'épicentre de la crise financière sont devenus les individus les plus honnis de la terre à cause de leur responsabilité dans cette catastrophe.

    29.À Allah appartient la sagesse parfaite qui réside dans Ses décrets et jugements.

    Sa planification est sou tendue par Sa sagesse et Sa justice. Voilà comment planifie le Puissant et Très Savant. Rien de ce qui se passe dans l'univers n'échappe aux implications de Sa sagesse car Il est le Très Sage, le Très informé. Une des manifestations de Sa sagesse consiste à faire des crises et catastrophes une cause de méditation, de souvenir et de retour vers Lui. «Nous leur ferons certainement goûter au châtiment ici-bas, avant le grand châtiment afin qu'ils retournent (vers le chemin droit)!»   (Coran,32:21 ) et «afin qu'(Allah) leur fasse goûter une partie de ce qu'ils ont œuvré; peut-être reviendront-ils (vers Allah).»   (Coran,30:41).Certains se sont retournés vers Allah à cause de la crise. Nombreux autres, ayant déjà mérité le châtiment, ne se repentiront pas: «Pourquoi donc, lorsque Notre rigueur leur vint, n'ont-ils pas imploré (la miséricorde)? Mais leurs cœurs s'étaient endurcis et le Diable enjolivait à leurs yeux ce qu'ils faisaient.» (Coran,6: 43 )

    30. La véritable propriété appartient à Allah.

    Il délègue la gestion des biens aux gens. Il leur retire ce qu'Il veut et leur laisse ce qu'Il veut; Il rend riche les uns, et rends pauvres les autres, donne aux  uns et prive les autres. Cette crise comporte une leçon pour les fascinés et ceux qui se sont laissés tromper et agi à l'instar de Coré qui disait:« C'est par une science que je possède que ceci m'est venu".» (Coran,28:78) Ils ont oublié qu'Allah est capable de les saisir et de s'emparer de leurs biens et fortunes subitement.

    31.L'homme est à la fois avide et prompt à se paniquer.

    La crise a révélé l'ampleur de l'avidité et de la panique chez les gens comme le dit le Très Haut: «Oui, l'homme a été créé instable (très inquiet); quand le malheur le touche, il est abattu et quand le bonheur le touche, il est grand refuseur. Sauf ceux qui pratiquent la prière» (Coran,70:  ) Quand un malheur atteint l'humain, il panique et désespère complètement: «Et si Nous faisons goûter à l'homme une grâce de Notre part, et qu'ensuite Nous la lui arrachons, le voilà désespéré et ingrat.» (Coran,11:9)

    La crise a donné lieu à des suicides et meurtres, des crises cardiaques, des commas cérébraux, des AVC, des maladies chroniques et des crises psychologiques. Des études ont montré que 57% des travailleurs des bourses sont atteints de maladies psycho-organiques. Une déclaration de l'Organisation Mondiale de la Santé dit: «La crise financière va augmenter les troubles psychiques dans le monde. »

    Quant au croyant, son état est complètement différent: «Combien est étonnant la situation du croyant! Elle est toujours bonne- ce qui n'est donné qu'au croyant -.S'il obtient un bien, il demeure reconnaissant envers Allah. Si un mal l'atteint, il demeure patient, ce qui est mieux pour lui. »   (rapporté par Mouslim,2999)

    32. Le fort attachement de l'homme à l'argent.

    La crise a fourni un exemple clair de la réalité dont Allah a parlé en ces termes: «Vous aimez fortement l'argent«   C'est- à-dire trop fortement. Il en est de même de Sa parole: «On a enjolivé aux gens l'amour des choses qu'ils désirent: femmes, enfants, trésors thésaurisés d'or et d'argent, chevaux marqués, bétail et champs; tout cela est l'objet de jouissance pour la vie présente, alors que c'est près d'Allah qu'il y a bon retour.»   (Coran,3:14). L'impact de la crise est telle qu'un homme qui a perdu ses fonds s'est suicidé parce que c'est l'argent qui donnait son sens à sa vie. Quand il ne le possède plus, il ne voit pas pourquoi continuer de vivre. Ce qui l'a poussé à se donner la mort, après être le prisonnier du dianr et du dirahm, et du dollar. Voilà l'une des conséquences de l'attachement à un autre qu'Allah.

    33.La faiblesse de notre dépendance à l'égard d'Allah pour l'obtention de notre subsistance et nos moyens de survivre.

     La crise a révélé l'ampleur de notre profonde inquiétude par rapport au futur, qui résulte de notre peur d'être incapables d'assurer nos besoins fondamentaux et de nous mettre à l'abri des suites des dettes.

    Si les gens croyaient en la parole du Très Haut: «Il n'y a point de bête sur terre dont la subsistance n'incombe à Allah qui connaît son gîte et son dépôt; tout est dans un Livre explicite» (Coran,11:6) et Sa parole: «En vérité, c'est Allah qui est le Grand Pourvoyeur, Le Détenteur de la force, l'Inébranlable.» (Coran,51:58), Il leur garantirait aisément une belle subsistance, comme Il le fait pour les oiseaux.

    34.La disparition des fortunes des tyrans est une source de méditation qui rappelle deux attitudes à l'égard du tyran Coré.

    Quand Il apparut au public paré de ses meilleurs habits: «Il sortit à son peuple dans tout son apparat. Ceux qui aimaient la vie présente dirent: "Si seulement nous avions comme ce qui a été donné à Coré. Il a été doté, certes, d'une immense fortune".» (Coran,28:79)

    Les fascinés de tout temps disent la même chose. Quant à ceux qui réunissent la science et la foi, ils dirent: «Malheur à vous! La récompense d'Allah est meilleure pour celui qui croit et fait le bien". Mais elle ne sera reçue que par ceux qui endurent.» (Coran,28:80). Quand la terre l'engloutit, il en résulta: «Et ceux qui, la veille, souhaitaient d'être à sa place, se mirent à dire: "Ah! Il est vrai qu'Allah augmente la part de qui Il veut, parmi Ses serviteurs, ou la restreint. Si Allah ne nous avait pas favorisés, Il nous aurait certainement fait engloutir. Ah! Il est vrai que ceux qui ne croient pas ne réussissent pas".»   (Coran,28:82)

    35. Les vicissitudes de la vie d'ici-bas.

    «Tout ce qui est sur elle (la terre) doit disparaître,»   (Coran,54: 26).La vie présente est un ombre qui disparait, le bien qu'elle apporte se détériore et ses parures se dissipent: «Et la vie présente n'est que jouissance trompeuse»   (Coran,57:20  ) et «alors que l'au-delà est meilleur et plus durable.»   (Coran,87:17   )  et «cette vie n'est que jouissance temporaire, alors que l'au-delà est vraiment la demeure de la stabilité.»   (Coran,40:39) C'est - à-dire lieu du séjour permanent, de la quiétude et de la tranquillité. La vie présente est verdoyante et douce; elle trompe ceux qui en jouissent.

    Quand les mécréants ont cru que leurs biens demeureraient toujours en leur possession après qu'ils ont réussi à les obtenir grâce au commerce et à l'industrie et au progrès réalisé dans l'invention d'outils et d'autres produits manufacturés, Allah les saisit brusquement comme Il le dit, Lui , le Puisant et Majestueux: «lorsque la terre prend sa parure et s'embellit, et que ses habitants pensent qu'elle est à leur entière disposition, Notre Ordre lui vient, de nuit ou de jour, c'est alors que Nous la rendrons toute moissonnée, comme si elle n'avait pas été florissante la veille. Ainsi exposons-Nous les preuves pour des gens qui réfléchissent.»   (Coran,10:24)

    Le Transcendant dit encore: «Sachez que la vie présente n'est que jeu, amusement, vaine parure, une course à l'orgueil entre vous et une rivalité dans l'acquisition des richesses et des enfants. Elle est en cela pareille à une pluie: la végétation qui en vient émerveille les cultivateurs, puis elle se fane et tu la vois donc jaunie; ensuite elle devient des débris. Et dans l'au-delà, il y a un dur châtiment, et aussi pardon et agrément d'Allah. Et la vie présente n'est que jouissance trompeuse»   (Coran,57: 20  )

    36.Les insuffisances humaines en matière d'analyse et de prospection.

    Des études prospectives faites en Occident prédisaient la continuité de la prospérité et de l'amélioration des conditions des marchés. Mieux, l'un des centres de prospection a même prédit que l'an 2009 serait une année de prospérité économique. La Banque américaine Morgan Stanley avait  prédit que le prix du barils du pétrole atteindrait 150 dollars. Ils ont dit: c'est fini l'ère du pétrole bon marché. D'autres s'attendaient à ce que le prix grimpe à 200 dollars le baril.

    Etant donné le progrès des mathématiques, des théories relatives à la probabilité, de l'invention des ordinateurs qui s'occupent de l'analyse et du calcul des résultats des équations compliquées, les Occidentaux ont cru que cela suffit pour juger le futur et le connaître avec précision. C'est pourquoi ils ont beaucoup compté sur les résultats de leurs recherches. Cette crise a déjoué leurs pronostics et leurs études, et les a choqués de sorte à les amener à reconnaître leur insuffisances, leur incapacité, et les a déterminé à revoir leurs calculs et modifier leurs attentes. Allah a dit vrai: «Et on ne vous a donné que peu de connaissance»   (Coran,17:85) et : «Ils connaissent un aspect de la vie présente, tandis qu'ils sont inattentifs à l'au-delà.»  (Coran,30:7  )

    Les plus raisonnables d'entre eux avaient averti contre ces effondrements et leurs causes. Mais leurs avertissements n'avaient  été écoutés que tardivement ,au moment où il était devenu trop tard de sauver quoi que ce soit.

    Enfin, nous demandons à Allah Très Haut de soutenir Sa religion, d'élever Son mot, de soutenir l'Islam et les musulmans, d'humilier hypocrites et mécréants, de bien compenser les musulmans affectés par les effets de la crise, de les combler par Sa récompense et de nous assister tous à faire ce qu'Il aime et agrée.«Et Allah est souverain en Son Commandement: mais la plupart des gens ne savent pas.»  (Coran,12: 21)

Par son éminence Cheikh Muhammad Salih al-Mounadjdjid 
Create Comments