127066: La raison pour laquelle le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) a épousé plus de quatre femmes


Pourquoi le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) épousa beaucoup de femmes?!

Louanges à Allah

C'est Allah qui possède la sagesse parfaite. Selon Sa sagesse  le Transcendant avait permis aux hommes dans les lois religieuses antérieures à la venue de Muhammad et dans la loi de notre Prophète Muhammad (Bénédiction et salut soient sur lui) d'épouser plusieurs femmes. La polygamie n'est pas réservée à notre Prophète Muhammad (Bénédiction et salut soient sur lui). Jacob (PS) avait deux épouses. Salomon fils de David (PS) avait réuni 99 femmes avec lesquelles il eut des rapports intimes au cours d'une seule nuit dans l'espoir d'avoir avec chacune un graçon qui se batterait sur le chemin d'Allah.

Ce n'est pas une nouveauté dans la législation (religieuse) ni contraire à la raison et à la nature car il est conforme à la sagesse. Les femmes sont plus nombreuses que les hommes comme les statistiques l'ont toujours confirmé. L'homme peut être assz fort pour avoir besoin d'épouser plusieurs femmes afin d'assouvir ses désirs sexuels licitement au lieu de le faire illictement ou de racourir à leur inhibition. L'épouse peut être confrontée à la maladie ou à un empêchement comme les règles ou les couches. Ce qui ne permet pas à l'homme de satisfaire son désir sexuel avec elle. Dès lors , il a besoin d'avoir une autre épouse pour obtenir cette satisfaction sans recourir à l'inhibition ou à la fornication.

Si la polygamie est légale , acceptable rationnellment, naturellement et religisuesement ,pratiquée par les prophète anciens, imposée par la nécessité et pouvant s'avérer nécessaire dans certains cas, il n'est pas étonnat que notre Prophète (Bénédition et salut soient sur lui) l'ait pratiquée. Il y a d'autres rasions qui le poussèrent à avoir un nombre (important) d'épouses. Les ulémas en ont cité les suivantes:

-consolider ses relations avec certaines tributs, et renforcer des liens qui pouvaient  donner plus de force à l'islam et aider à sa diffusion car l'alliacne matrimoniale est apte à renforcer la cohésion et à consolider les liens d'amitié et de fraternité.

-offir un toit à des veuves constituant une meilleure compensation de ce qu'elles avaient perdu, histoire de les rassurer , d'atténuer leurs malheurs et d'instituer une pratique à suivre par les membres de la communauté en tant qu'une  voie permettant de faire du bien à des femmes dont les maris sont tombés sur le champs du djihad ou ailleurs.

-l'espoir d'augmenter la procréation de manière naturelle et pour accroitre les membres de la communauté et la doter d'individus dont on espère qu'ils  contribueront à la consolidation de la religion et à sa propagation.

-augmonter le nombre des enseignantes et guides de la communaté qui mettent à profit les connaissnces reçues du Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) ou apprises de  sa vie privée.

Ce n'était par simple plaisr que le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) avait rassemblé des épouses car on sait sûrement qu'Aicha (P.A.a) fut la seule jeune femme vierge parmi ses épouses, les autres s'étant mariées auparavant. S'il était guidé par la recherche du plaisir sexuel, il aurait préféré épousé de jeunes vierge pour mieux assouvir ses instincts sexuels. Ceci est sourtout vrai après son émigration car c'est alors que les conquêtes se succédèrent et l'Etat de l'islam émergea et les musulmans devinrent très puissants et leur nombres très important. Chaque famille désirait nouer une alliance matrimoniale avec lui et aimait qu'il se mariât en son sein. Pourtant il ne le fit pas car il ne se mariait que pour de nobles considérations, des motifs sublimes que connaissent ceux qui ont étudié de près les circonstances de son mariage avec chacune de ses femmes.

En outre, s'il avait été un obsédé sexuel, cela aurait été connu depuis les jours de sa jeunesse quand il était au sommum d sa force. Pourtant il n'avait que sa noble épouse, Khadidjah fille de Khouwaylid, qui était plus âgée que lui. S'il agissait sous l'emprise d'implusions sexuelles incontrolables, il serait tombé dans la déviance et l'injustice dans la répartition de son temps entre ses femmes puisque celles-ci étaient différentes quant à leurs âges et leurs beautés. On ne connut de lui toutefois que la parfaite chasteté, l'honneteté dans son honneur, la protection de sa personne, notammement de son sexe, aussi bien pendant sa jeunesse que  quand il était d'un âge avancé. Ce qui prouve son intégrité, sa noblesse de mœurs, sa droiture dans la gestion de toutes ses affaires au point qu'il jouissait d'une bonne réputation, même parmi ses ennemis. Allah est le garant de l'assistance. Puisse Allah bénir et saluer notre Prophète Muhammad, sa famille et ses compagnons.»

Extrait des Fatwas de la Commission Permanente pour les Recherches religieuses et la Consultance.

Cheikh Abdoul Aziz ibn Abdoullah ibn Baz, Cheikh Abdourrazzaq Afifi, Cheikh Abdoullah ibn Qaoud, Cheikh Abdoullah ibn Ghoudayyan.

Fatawa de la Commission Permanente (19/171-173)
Create Comments