12713: Existe-t-il en Islam l’équivalent de la trinité chrétienne ?


La chrétienté utilise le mot « trinité » considérée par elle comme l’un des fondements de cette religion… Un tel dogme a-t-il été mentionné dans le saint Coran ? Est-ce que ce dogme n’implique pas le polythéisme ?

Louange à Allah

Oui, le Saint Coran a parlé de ce dogme puisqu’il l’a déclaré nul et qualifié celui qui le confesse de mécréant et polythéiste. A ce propos le Très Haut a dit : « Certes sont mécréants ceux qui disent: "Allah, c' est le Messie, fils de Marie!» (Coran, 5 : 17) et : «Ce sont certes des mécréants, ceux qui disent: "En vérité, Allah est le troisième de trois." Alors qu' il n' y a de divinité qu' Une Divinité Unique! Et s' ils ne cessent de le dire, certes, un châtiment douloureux touchera les mécréants d' entre eux. »  (Coran, 5 : 73) : «Les Juifs disent: "`Ouzayr est fils d' Allah" et les Chrétiens disent: "Le Christ est fils d' Allah". Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. Qu' Allah les anéantisse! Comment s' écartent- ils (de la vérité)? Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Christ fils de Marie, comme Seigneurs en dehors d' Allah, alors qu' on ne leur a commandé que d' adorer un Dieu unique. Pas de divinité à part Lui! Gloire à Lui! Il est au-dessus de ce qu' ils (Lui) associent. » (Coran, 9 : 30-31).

Ceci fait partie des choses largement connu chez les musulmans. C’est pourquoi ces derniers ont unanimement déclaré les Chrétiens infidèles.

Cheikh Muhammad ibn Abd al-Wahhab a dit à propos des choses unanimement considérées comme incompatibles avec l’Islam : « Celui qui ne déclare pas les polythéistes infidèles ou doute de leur infidélité ou approuve leur doctrine devient infidèle » Se référer à la question 3107.

Nous nous étonnons de cette question dont l’auteur pense que le polythéisme confessé par les Chrétiens est partagé par les musulmans. Et nous conseillons l’auteur de la question de lire les livres de théologie qui expliquent le sens de la foi en l’unicité absolue d’Allah et ses différentes composantes et indiquent les différents types de polythéisme. Nous lui conseillons encore l’écoute des cassettes utiles à ce sujet. Ceci fait partie des plus importants devoirs du fidèle.

La trinité ne mène pas au polythéisme, mais elle en constitue l’essence même. La trinité inventée par les dernières générations chrétiennes ne repose ni sur des arguments rationnels ni sur des données tirées des livres révélés par Allah, le Transcendant et Très Haut.

Ibn al-Qayyim a dit : « C’est de cette manière que tous les égarés se comportent vis-à-vis de leurs chefs et dirigeants. Quand un monothéiste discute avec des Chrétiens ignorants à propos des contradictions qu’implique la trinité, ils disent : il faut se référer au curé et celui-ci renvoie au prêtre et celui-ci à l’évêque et celui-ci au cardinal et ce dernier au Pape et celui-ci renvoie aux 318 membres de l’assemblée convoquée sous Constantine pour instituer pour les Chrétiens cette trinité et ce polythéisme contraires aux religions et à la raison … Voir Miftah as-Saada, 2/148.

S’agissant du terme, on ne le retrouve ni dans le Coran ni dans la Sunna. Il est plutôt utilisé par les ulémas dans le cadre de la recommandation de répéter certains actes trois fois comme l’emploi de cailloux pour se nettoyer le derrière, les ablutions, le bain rituel, la toilette mortuaire, la répétition de soubhana Allah au cours de la génuflexion et de la prosternation, la demande d’autorisation pour entrer dans une maison, etc.

Dans tout ce qui précède, il s’agit d’indiquer que l’acte doit être fait trois fois. Le terme talthlith qui est employé pour cela n’a aucun rapport avec la trinité chrétienne. Allah a expliqué à propos de celle-ci qu’elle a été inventée par les Chrétiens bien qu’Il leur ait donné l’ordre de professer Son unicité absolue et de croire  que Jésus est Son messager mais il n’est pas un dieu.

Cheikh al-islam Ibn Taymiyya a dit : « Le Très Haut a dit : «Ô gens du Livre (Chrétiens), n' exagérez pas dans votre religion, et ne dites d' Allah que la vérité. Le Messie Jésus, fils de Marie, n' est qu' un Messager d' Allah, Sa parole qu' Il envoya à Marie, et un souffle (de vie) venant de Lui. Croyez donc en Allah et en Ses messagers. Et ne dites pas "Trois". Cessez! Ce sera meilleur pour vous.» (Coran, 4 : 171). Dans ce verset, le Transcendant a indiqué la « trinité » et « l’union » et les interdites à leurs partisans et dit de Jésus qu’il était : « un Messager d' Allah, Sa parole qu' Il envoya à Marie, et un souffle (de vie) venant de Lui». Et puis il a dit : «Croyez donc en Allah et en Ses messagers ». Puis : «Et ne dites pas "Trois". Cessez! Ce sera meilleur pour vous » (Coran, 4 : 171). Voir al-djawab as-Sahih, 2/15.

Leur ignorance fait croire à certains Chrétiens que  le pronom de majesté utilisé dans la parole du Très Haut : «Nous racontons » et : « Nous rapportons » constitue une preuve de la justesse du faux dogme de la trinité.

Cheikh al-islam Ibn Taymiyya a dit : « Selon la doctrine adoptée par les ancêtres de la Umma, ses guides et l’ensemble de ses membres, le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a entendu le Coran de Gabriel et celui-ci l’a entendu d’Allah, le Puissant et Majestueux.

Quant aux expressions « nous rapportons »  « nous racontons » et « quand nous t’aurons lu ».Ces tournures sont employées en arabe par le locuteur important qui dispose de partisans dévoués. Quand ses partisans exécutent ses ordres, il dit : « Nous avons fait … ». C’est ainsi qu’un roi dit : « Nous avons conquis un tel pays et battu une telle armée, etc. ». parce qu’il a fait cela grâce à ses soldats.

Allah le Très Haut est le Maître des anges ; ceux-ci ne lui disputent pas la parole et ils exécutent Ses ordres. Ils ne désobéissent à aucun de Ses ordres et ne font que ce qui leur est ordonné. En outre, Il est leur Créateur qui a créé leurs actes et leur pouvoir. Cependant, Il se passe d’eux. Il n’est pas comme le roi dont les agents agissent grâce à un pouvoir et un mouvement autonome. C’est pourquoi Son emploi de l’expression « Nous avons fait » pour parler de ce qu’Il a fait faire par Ses anges est plus vrai que l’usage d’une expression similaire par les rois.

Cette expression fait partie des ambiguïtés que les Chrétiens ont utilisé comme argument pour prouver au Prophète (bénédiction et salut soient sur lui)  que la trinité était juste. En effet, ils ont trouvé dans le Coran des expressions comme « Nous avons conquis » et d’autres. Allah les a stigmatisés pour leur abandon du texte clair du Coran qui affirme que Dieu est Un et leur attachement aux expressions ambiguës qui peuvent faire croire qu’elles désignent à la fois une personne accompagnée par son égale et un Etre qui fait travailler Ses agents qui sont Ses serviteurs créés par Lui. Leur attachement aux ambiguïtés s’inscrit dans le cadre de leur recherche des épreuves. Celles-ci font imaginer la multiplicité des divinités et la possibilité d’interpréter les ambiguïtés. Or, seul Allah et les érudits en connaissent le véritable sens ».

Voir Madjmou’ al-Fatawa, 5/233-234. Pour davantage d’informations sur ce sujet. Se référer à la question n° 606.

Islam Q&A
Create Comments