13488: Le commencement de la révélation faite au Messager d'Allah (Bénédiction et salut soient sur lui)


Connaissez vous le commencement de l'islam (il se rendit à une grotte à un moment où il ne savait pas lire) si vous en savez plus, j'espère bénéficier de votre aide. Veuillez répondre.

Date de Publication: 2016-03-25

Louanges à Allah

D'après Ourwa ibn Zoubeyr , Aicha, l'épouse du Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) a dit: «Le Messager (Bénédiction et salut soient sur lui) faisait au début de bons rêves. Ceux-ci se réalisaient clairement. Il aimait à se retirer et se rendait à la grotte Hira où il se livrait à des pratiques rituelles durant de nombreuses nuits avant de revenir auprès de sa famille pour s'approvisionner pour le déplacement suivant  après quoi il revenait encore auprès de Khaddja pour s'approvisionner. Une fois dans la grotte, Gabriel le surprit et lui dit:

-«Lis.»

-«Je ne sais pas lire.» Il se saisit de moi, dit il (Muhammad) et me serra péniblement contre lui puis il me relâcha et dit:

-«Lis.»

-«Je ne sais pas lire.» Il se saisit de moi, dit il (Muhammad) et me serra péniblement contre lui puis il me relâcha et dit: «Lis.»

-«Je ne sais pas lire.» Il se saisit de moi pour la troisième fois , dit il (Muhammad) et me serra péniblement contre lui puis il me relâcha et dit:

-« Lis, au nom de ton Seigneur qui a créé qui a créé l'homme d'une adhérence Lis! Ton Seigneur est le Très Noble, qui a enseigné par la plume (le calame), a enseigné à l'homme ce qu'il ne savait pas.» (Coran,96:5).

Le Messager d'Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) rentra chez lui en tremblant et dit à Khadidja:«Couvre- moi! Couvre-moi! . Quand elle le couvrit, il se calma. Puis il dit à Khadidja: «Qu'est ce qui m'arrive. Je crains pour ma personne.. Ensuite, il l'informa de ce qui s'était passé. Khadidja dit:« Non! Sois content , au nom d'Allah! Allah ne te déshonorera jamais! Au nom d'Allah, tu entretiens bien tes liens de parenté et tiens un langage de vérité, prends en charge le démuni, apportes secours au pauvre, prodigues de l'hospitalité à l'hôte et viens au secours des gens en cas de difficultés.

Khadidja se rendit  en sa compagnie ensuite auprès de Warqa ibn Nawfal-le fils de l'oncle paternel de Khadidja, converti au christianisme à l'époque antéislamique qui savait écrire en arabe et écrivit en cette langue des extraits des Evangiles en fonction de ce qu'Allah lui permettait d'écrire. Il était devenu très vieux et aveugle. Khadidja lui dit:

-«Cousin, écoute de ton  neveu.» Waeqa dit:

-«Neveu, qu'est-ce que tu as vu?» Le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) l'informa de ce qu'il avait vu. Warqa dit:«C'est l'esprit qui visita Moise. Si seulement j'y assistais! Je souhaite être vivant le jour où ton peuple t'expulsera.

-«Vont ils m'expulser?»

-«Ah, oui. Personne n'a apporté ce qui tu vas apporter sans être opprimé. Si j'étais jeune ce jour-là, je t'apporterais un soutien décisif.» Wazqa mourut peu après. La révélation  s'interrompit au point de plonger le Messager d'Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) dans la tristesse.

Muhammad ibn Chihab dit: Abou Oussama ibn Abdourahmane m'a informé que d'après Djaber ibn Abdoullah al-Ansar (P.A.a) le Messager d'Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) , évoquant l'interruption de la révélation, lui dit: «Je marchais un jour quand j'ai entendu une voix du ciel. J'ai levé mon regard et vu à ma grande surprise l'ange qui s'était présenté à moi à Hira installé sur un siège suspendu entre le ciel et la terre. Gagné par la  peur qu'il m'a inspiré, je suis rentré et dit:« couvrez moi! Couvrez moi!» Ils le couvrirent et Allah Très-haut lui révéla: «Ô, toi (Muhammad)! Le revêtu d'un manteau! Lève-toi et avertis Et de ton Seigneur, célèbre la grandeur Et tes vêtements, purifie-les. Et de tout péché, écarte-toi.» (Coran, 74:1-5). Selon Abou Salama, le terme ridjz  renvoie aux cultes qu'ils (les arabes mecquois) pratiquaient à l'époque antéislamique.

Par la suite la révélation reprit son cours sans interruption. (Rapporté par al-Bokhari,4671 et par Mouslim,160).

Cheikh Muhammed Salih Al-Munajjid
Create Comments