145741: Que faut il entendre par la responsabilité mentionnée dans la parole d'Allah Très Haut: « Nous avions proposé aux cieux, à la terre et aux montagnes la responsabilité (de porter les charges de faire le bien et d'éviter le mal).


Quel est la responsabilité qu'Allah le Transcendant et Très haut a proposée aux cieux , à la terre et aux montagnes et promis que s'ils le gèrent bien ils seront récompensés et s'ils le gèrent mal ils seront châtiés, responsabilité que les parties sollicitées ont déclinée de peur de ne pouvoir accomplir leur devoir et que par ignorance et excès d'agressivité, l'homme a accepté de prendre en charger?

Date de Publication: 2015-11-13

Louanges à Allah

Allah le Très haut a proposé Son obéissance et l'application de Ses prescriptions et le respect des limites qu'Il a tracées aux cieux , la terre et aux montagnes (et promis) de les récompenser s'ils font du bien et de les châtier s'ils agissent mal. Ils ont décliné la responsabilité de peur de ne pouvoir s'acquitter justement. L'homme, ignorant et agressif, l'acceptée. Voilà l'explication de la parole d'Allah le Puissant et Majestueux: « Nous avions proposé aux cieux, à la terre et aux montagnes la responsabilité (de porter les charges de faire le bien et d'éviter le mal). Ils ont refusé de la porter et en ont eu peur, alors que l'homme s'en est chargé; car il est très injuste (envers lui-même) et très ignorant.» (Coran,33:72).

L'explication selon laquelle «responsabilité» renvoie aux charges religieuses fut adoptée par Ibn Abbas, par al-Hassan al-Basri, par Moujdahid, par Said ibn Djoubayr, par adh-Dhahhak ibn Mouzahim, par Ibn Zayd et la majorité des exégètes du Coran. Se référer à Tafsir at-Tabari (20/336-340; Fateh al-Quadir,4/437).

Selon al-Quatada, le terme amana renvoie à la religion , notamment ses prescriptions et limites. On dit aussi que le terme renvoie ici aux dépôts que les gens font les uns auprès des autres. Certains disent qu'il renvoie au bain rituel à prendre quand on a contracté une souillure. Pour Zayd ibn Aslam, il renvoie à trois choses: la prière, le jeûne et le bain susmentionné.

Selon Ibn Kathir (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde): «Il n' y a aucune contradiction entre ces avis. Mieux, ils concordent et reviennent tous à dire que le terme désignent les charges religieuses, l'acceptation des ordres et des interdits et leurs conditions, à savoir que celui qui s'y conforme sera récompensé et celui qui les viole sera châtié. L'homme les a accepté en dépit de sa faiblesse , de son ignorance et de son agressivité, qualités dont seul échappe celui qui bénéficie de l'assistance divine.» Tafsir d'Ibn Kathir, (6/489).

At-Tabari (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit: «Le plus crédible et le plus juste des avis est celui des ulémas qui disent que le terme est employé dans le verset pour indiquer tous les sens liés aux responsabilités religieuses et sociales. Il en est ainsi parce qu'Allah, à travers ses propos: « Nous avions proposé ]…[ la responsabilité n'a pas  spécifié un type particulier des sens que peuvent revêtir les responsabilités que nous avons décrites.» Extrait de Tafsir at-Tabari (20/342).

Al-Qouroubi (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit: «Le terme amana couvre toutes les affaires religieuses selon l'avis juste adopté par la majorité.» Extrait de Djami' li ahkaam al-Qour'an (14/252).

As-Saadi (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit: «Tous les devoirs qu'Allah a imposés à Ses fidèles serviteurs sont couverts par amana. Ceux-ci doivent les observer parfaitement. On y inclut encore les responsabilités qui portent sur des droits humains comme les dépôts, les confidences et consorts. Le fidèle serviteur doit s'acquitter des deux types de responsabilités: « Certes, Allah vous enjoint à restituer les responsabilités aux ayants droits.» Extrait de Tafsir de Saadi,p.547.

Ach-Chinquiti (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde)  a dit: «Le Majestueux et Très Haut mentionne dans ce verset qu'Il a proposé al-amana, c'est -à-dires les charges et ce qui en découle en termes de récompense et de châtiment aux cieux, à la terre et aux montagnes et qu'ils l'ont déclinées par peur des conséquences que pourrait engendrer la prise de cette responsabilité, notamment le châtiment d'Allah et Son dépit. La proposition, le refus et la peur sont tous réels.

Allah le Majestueux et Très Haut a doté les cieux , la terre et les montagnes d'une capacité d'appréhension que nous ne connaissons pas. C'est cette capacité qui a rendu possible la compréhension de la proposition, le refus de l'accepter et la peur de ses conséquences.» Extrait de Adhwaa al-Bayaane, 36/139.

En somme al-amana mentionnée dans le verset et proposée au cieux , à la terre et aux montagnes qui ont refusé de la prendre par peur et que l'homme  a acceptée , renvoie aux charges religieuses; qu'il s'agisse des droits d'Allah Très haut ou des droits de Ses fidèles serviteurs. Quiconque s'acquitte des droits d'Allah et des droits de Ses fidèles serviteurs sera récompensé. Quiconque néglige les droits d'Allah et ceux de Ses fidèles serviteurs méritera un châtiment.

Allah le sait mieux.

Islam Q&A
Create Comments