Sat 19 Jm2 1435 - 19 April 2014
147053

Le jugement du fait pour les nouveaux mariés de porter une couronne de fleurs

Comment juger le port de couronne de fleurs dans des occasions telles le mariage et la cérémonie de baptême. Il s'agit d'un collier composé d'un long fils supportant des fleurs à mettre autour du cou. C'est très courant en Inde et au Pakistan..S'agit il d'une innovation?

Louanges à Allah

 

Les musulmans ont reçu des infidèles la pratique consistant à offrir des fleurs aux malades et de mettre des bouquets de fleurs sur les tombes. Or ces deux pratiques sont répréhensibles, d'une part, parce que ce sont de mauvaises coutumes reçues des mécréants et , d'autre part, c'est un gaspillage . A quoi servent des fleurs chèrement achetées mais qui se fanent vite et ne profitent ni aux  vivants ni aux morts?! Voir les réponses données aux questions n° 1973, 14390  et 85345.

Deuxièmement, certains chercheurs mentionnent que le port de colliers de fleurs provient d'une coutume d'origine chrétienne pratiquée dans les églises. L'étude ajoute sous le titre: couronne et fleurs: « le port de couronne ou collier de fleurs provient d'une pratique perpétuée dans les églises. On lit dans leurs livres; après la bénédiction et au moment où le couple s'apprête à quitter l'église, il était de tradition de doter chaque époux d'une couronne et d'un collier de fleurs. C'est un symbole du triomphe, un signe de chasteté.» Extrait du livre: réflexions et méditations sur des aspects des noces  par docteur Fatima bint Muhammad al- Diarallah. Ce livre a été lu et préfacé par les cheikhs Abdoullah ibn Djabrine (Puisse Allah lu accorder Sa miséricorde) et Abdourrahman al-Mahmoud (Puisse Allah le préserver).

Ce que nous avons dit concernant le port de collier de fleurs ne varie pas ; qu'il s'agisse à l'occasion d'un mariage ou d'un baptême ou d'autres occasions. Il convient de savoir que les coutumes varient d'un pays à l'autre et selon l'espace. Si les choses se déroulent chez vous comme vous l'avez décrit, à savoir que vous avez reçu cette coutume des mécréants, chrétiens ou d'autres, et que cette coutume est une spécificité des mécréants de votre pays ou d'une partie d'entre eux , en l'occurrence les Hindous, comme il leur est attribué, ou d'autres communautés, s'il en est ainsi, il est alors interdit de perpétuer cette coutume qui est une spécificité des mécréants qui découle de leurs coutumes religieuses. Celui qui l'adopte s'assimile à eux d'une manière ou d'une autre.

Allah le sait mieux.

Islam Q&A
Create Comments