Fri 18 Jm2 1435 - 18 April 2014
151412

L'explication de la parole du Très haut: «nous ne t'avons envoyé que par miséricorde pour les univers»

Certaines personnes établissement un lien entre le fait que le Messager (bénédiction et salut soient sur lui) n'ai tué durant toute sa vie qu'une seule personne et ce noble verset «nous ne t'avons envoyé que par miséricorde pour les univers». Existe-t-il un lien entre les deux?

Louanges à Allah

Premièrement, Allah Très haut a dit: «nous ne t'avons envoyé que par miséricorde pour les univers». Il y a divergence au sein des ulémas à propos des «univers» pour lesquels le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) est envoyé en tant que miséricorde pour eux.

Ibn Djarir (puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit: «Allah l'Evoqué le plus transcendant dit à son prophète (bénédiction et salut soient sur lui): nous n'avons envoyé à nos créatures, ô Muhammad, qu'en tant que miséricorde pour celles parmi mes créatures auprès des quelles je t'ai envoyé.»

Une divergence oppose les exégèse au sujet du sens du verset: par l'univers de ceux auprès desquels Muhammad a été envoyé, entend-t-on les croyants comme les mécréants? Certains disent on entend par là l'univers des croyants et des mécréants. D'après Ibn Abas: Allah a prescrit la miséricorde à celui qui croit en Allah et au jour dernier, ici bas et dans l'au-delà. Celui qui croit en Allah et à son messager sera mis à l'abri de ce qui a atteint des peuples en fait d'engloutissement et de lapidation. D'autres disent: on ne vise ici que les croyants car les mécréants sont exclus. Le plus juste des deux avis est celui rapporté d'Ibn Abbas selon lequel Allah a envoyé notre prophète Muhammad (bénédiction et salut soient sur lui) en tant que miséricorde pour tout l'univers y compris les croyants et les mécréants. Quant aux premiers, ils ont été guidés par Allah et accueillis au paradis grâce à leur foi en Lui et à son application. S'agissant des seconds, c'est grâce à Muhammad qu'on ne leur pas précipité l'épreuve qui frappaient (immédiatement) les peuples antérieurs qui traitent de menteurs leurs messagers.» Extrait de Tafsir de Tabari (18/551-552) voir encore le Tafsir d'Ibn Kathir (5/385) et Tafsir de Saadi, p.532.

Ibn Hadjar al-Haythami (puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit: «l'envoi du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) constitue une miséricorde même pour ses ennemis dans la mesure où leur châtiment n'a pas été précipité.» Extrait des al-fatawa al-hadithiyya, p.34.

Fait partie de ce qui explique l'étendue générale de la miséricorde inhérente à la mission de notre prophète Muhammad (bénédiction et salut soient sur lui) la parole du Très haut: «Et quand ils dirent : "Ô Allah, si cela est la vérité de Ta part, alors, fais pleuvoir du ciel des pierres sur nous, ou fais venir sur nous un châtiment douloureux".  Allah n'est point tel qu'Il les châtie, alors que tu es au milieu d'eux. Et Allah n'est point tel qu'Il les châtie alors qu'ils demandent pardon.» (Coran,8:32-33).

Cheikh Muhammad  Rachid Ridah (puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit: «il ne sied pas à Allah Très haut et n'est pas dans ses pratiques ni n'est conforme aux implications de sa miséricorde et sa sagesse de leur infliger un châtiment alors que tu es présent parmi eux, ô messager, car il t'a envoyé par miséricorde pour les univers et en tant que bienfait et non un châtiment ni une vengeance. Bien plus, il n'est pas dans ses pratiques non plus d'infliger un châtiment à leurs pareils parmi ceux qui avaient démenti leurs messagers, encore présents en leur sein. Il écartait ces derniers d'abord, comme le dit Ibn Abbas.» Extrait de Tafsiral-Manar (9/545).

Médite cette formidable attitude adoptée par le Prophète de la Miséricorde (bénédictin et salut soient sur lui) après avoir été démenti et très maltraité par les habitants de Taif alors qu'il n'avait fait que les appeler à témoigner de l'unicité d'Allah et ne voulait d'eux rien d'autre.

Al-Bokhari (3231) et Mouslim (1795) ont rapporté qu'Aicha (P.A.a), l'épouse du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui)  a dit au prophète (bénédiction et salut soient sur lui): as-tu vécu une journée plus dure que celle d'Ouhoud?- il dit: « j'ai certes reçu des tiens le traitement que j'ai subi!! Le plus dur traitement qu'ils m'ont infligé a eu lieu le jour de la rencontre à Aqabah; je m'étais présenté à Abdou Yalil ibn Abd Koulal qui déclina mon appel. J'étais reparti pour errer  très attristé et ne repris mes esprits qu'une fois arrivé au lieu dit Qarn ath-Tha'alib. Je me redressai la tête pour voir à ma grande surprise un nuage qui m'offrait son ombre. En le scrutant, j'y ai aperçu Gabriel qui m'interpela en disant: certes, Allah a bien entendu ce que ton peuple t'a dit et ce qu'il t'ont fait. Il a dépêché auprès de toi l'ange chargé des montagnes pour que tu lui donnes l'ordre que tu veux les concernant!! Il appela l'ange des montagnes qui me salua avant de dire: ô Muhammad! Allah a entendu ce que ton peuple t'a dit. Moi, je suis l'ange des montagnes. Ton Maître m'a dépêché pour que je me mette à tes ordres afin d'agir selon ta volonté; si tu veux je les écrase entre les monts Akhchab!! Le Messager d'Allah (bénédiction et salut soient sur lui) dit: «Mieux, j'espère qu'Allah fera sortir d'eux-mêmes une descendance qui adorerait Allah seul sans rien lui associer.»

Deuxièmement, plus d'un uléma a dit que le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) n'a tué de ses propre mains qu'Oubay ibn Khalaf, qu'il a tué le jour d'Ouhoud.

Cheikh al-islam (puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit: «le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) était le plus parfait de tous dans le courage que chérissent les chefs de guerre. Il ne tua de ses propres mains qu'Oubay ibn Khalaf. Il le tua le jour d'Ouhoud et n'a tué aucun autre ni avant ni après ce événement.» Extrait de Minhadj as-Sunna an-Nabawiyyah (8/57).

Peut-être voulait il réserver à ce malheureux le plus dur châtiment et décida qu'il fût tué par les mains du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui). Il faisait partie de ceux qui nourrissaient la pire inimité envers lui et à l'égard de sa religion. Al-Bokhari (4076) a rapporté qu' Ibn Abbas (P.A.a) a dit: «la plus grande colère d'Allah frappe celui qui est tué par un prophète. La plus grande colère d'Allah frappa celui qui blessa le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) au visage.»

Ahmad (3858) a rapporté d'après Ibn Massoud (P.A.a) que le Messager d'Allah (bénédiction et salut soient sur lui) a dit: «celui des humains qui subira le plus dur châtiment le jour de la Résurrection est un homme tué par un prophète ou un homme qui a tué un prophète, ou un imam égaré ou un acteur/ imitateur.» (jugé bon par al-Albani dans as-Sahihah (281).

Troisièmement, nul doute que , même si le Messager (bénédiction et salut soient sur lui) n'a tué que ce malheureux, c'est bien lui qui a institué le djihad,  en a donné l'ordre et a exhorté les croyants à s'y livrer. Il n' y a aucune contradiction entre l'institution du djihad et le fait d'en donner l'ordre, d'une part, et le fait de tuer ce malheureux ou un autre, aucune contradiction entre les deux faits et , d'autre part, la parole du Très haut: «nous ne t'avons envoyé que par miséricorde pour les univers.» En effet, Allah ne l'a envoyé que pour tirer les gens des ténèbres et leur apporter la lumière et les guider vers le droit chemin. Allah a institué pour lui de mener le djihad dans son chemin et de combattre ses ennemis qui s'efforcent d'éteindre sa lumière et œuvrent pour semer la corruption sur terre et y entretient le desordre. Le Très haut dit: «Ô Prophète, lutte contre les mécréants et les hypocrites, et sois rude avec eux ; l'Enfer sera leur refuge, et quelle mauvaise destination! » (Coran,9:73). Le Très haut dit encore: «Ô Prophète, incite les croyants au combat» (Coran,8:65).

Aussi le djihad dans le chemin d'Allah dans le cadre d'un combat livré aux ennemis d'Allah est il devenu l'un des moyens les plus importants pour diffuser la religion et sortir les gens des ténèbres de la mécréance vers la lumière de la foi. Voilà la plus grande miséricorde reçue par les fidèles serviteurs  car il s'agissait de les sauver de la mécréance pour les conduire vers la foi; de les extirper des ténèbres pour leur apporter la lumière.

L'immensité de cette miséricorde dont les gens ne sont pas assez conscients et ne la réalisent pas à sa juste valeur a suscité l'étonnement du Maître  des univers. D'après Abou Hourayrah: «j'ai entendu le Messager d'Allah (bénédiction et salut soient sur lui) dire: «notre Maître, le Puissant , le Majestueux s'est étonné de voir des gens emmenés au paradis enchaînés.» (rapporté par al-Bokhari,3010).

A propos de l'explication de la parole d'Allah Très haut: «vous êtes la meilleure communauté sortie pour les hommes» Abou Haourayrah (P.A.a) dit : «les meilleurs humains pour leurs semblables car vous emmènerez ceux –ci enchaînés jusqu'aux cous pour les faire embrasser l'islam.» (rapporté par al-Bokhari,4557).

Réfléchissez  à la mesure de la miséricorde du plus compatissant des compatissants dont nul n'est capable de décrire correctement la miséricorde et aucun savant ne peut cerner la réalité et l'ampleur. Qu'Il est transcendant! Les fidèles serviteurs ne Le cerne pas par leurs connaissances. Il est plus compatissant envers ses fidèles serviteurs que la mère envers ses petits, d'après ce que son prophète nous a dit de lui. Pourtant il les soumet à des catastrophes et à des épreuves pour une parfaite sagesse; Il châtie ses ennemis ici-bas en leur infligeant souffrances et humiliation suivies d'un séjour éternel dans la géhenne au jour de la Résurrection, ce qui n'est point incompatible avec la parfaite miséricorde dont le Transcendant  entoure ses fidèles serviteurs.»

Islam Q&A
Create Comments