159184: Les compagnons sont les meilleurs membres de la Umma après son Prophète, mais ils ne sont pas infaillibles


Il y a un hadith selon lequel le Prophète se leva un jour au sortir de la prière et dit aux compagnons: «Interrogez moi sur tout et je vous répondrai» Un des compagnons se leva et l'interrogea en ces termes: « Où serai-je dans l'au-delà?» Le Prophète (Bénédictin et salut soient sur lui) lui dit: «en enfer!». Ma question est la suivante: qui est le compagnon en question? Comment un compagnon peut il aller en enfer? Je voudrais que vous m'expliquiez ce hadith. Puisse Allah vous récompenser par le bien.

Louanges à Allah

Premièrement, al-Boukhari (7294) auteur de la présente version et Mouslim (2359) ont rapporté d'après Anas ibn Malick que le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) sortit peu après le milieu de la journée et accomplit la prière du zouhr. Une fois sa prière terminée, il monta sur chaire, évoqua l'Heure et mentionna que de grandes choses la précèderont… Ensuite il dit: «Que celui qui veut poser une question la pose. Au nom d'Allah , je vous informerai sur toute chose que vous me demanderez  tant que je serai ici.» Anas dit : les gens se mirent à pleurer chaudement  tandis que le Messager d'Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) répétait : «posez moi des questions» . Puis un homme se leva et dit: «Où vais-je finir par m'installer définitivement ]dans l'au-delà[, ô Messager d'Allah?- «en enfer» Répondit le Prophète. Abdoullah ibn Houdhafa se leva ensuite et dit: «Qui est mon père, ô Messager d'Allah?- Ton père est Houdhafa. Puis il se mit à répéter de  nouveau: «posez moi des questions». Omar s'agenouilla et dit: « nous avons agréé Allah en tant que Maître, l'Islam en tant que religion et Muhammad en tant que  messager.» Le Messager d'Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) se tut à l'entente des propos d'Omar. Ensuite , il reprit: «Au nom de Celui qui tient mon âme en sa main! On m'a projeté le paradis et l'enfer tout à l'heure sur le mur que voici pendant que je priais. Je n'ai jamais vu un jour aussi riche en bien et en mal qu'aujourd'hui»

S'agissant du nom  de la personne qui a demandé où il allait finir et auquel le Prophète (Bénédictin et salut soient sur lui)  répondit : en enfer, al-Hafizh Ibn Hadjar (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit: «Je ne connais aucune voie permettant de préciser le nom de cet homme. On dit qu'ils l'ont caché pour le dissimuler. At-Tabarani cite un hadith rapporté d'après Firas al-Aslami une version pareille et ajoute: «Un homme  l'interrogea en ces termes : serai-je moi au paradis?» Il répondit: « tu seras au paradis.»Je ne sais pas le nom de l'autre.» 

Etant donné qu'il n' y a aucun intérêt à connaître précisément la personne, celui qui l'ignore n'en subit aucun dommage dans sa religion. C'est pourquoi les rapporteurs du hadith ne se sont pas occupé de la détermination du nom.

Deuxièmement, s'agissant de l'entrée de cette personne en enfer, bien qu'étant un compagnon du Prophète, on peut l'expliquer de trois manières: premièrement, il est probable qu'il faisait partie des hypocrites et qu'Allah dévoila son état à son Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui). En effet, du temps du Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui), il y avait de nombreux hypocrites  qui priaient, jeunaient et adoraient Allah apparemment avec lui alors qu'en réalité ils étaient des hypocrites. A ce propos le Très haut dit : «Et parmi les Bédouins qui vous entourent, il y a des hypocrites, tout comme une partie des habitants de Médine. Ils s'obstinent dans l'hypocrisie. Tu ne les connais pas mais Nous les connaissons. Nous les châtierons deux fois puis ils seront ramenés vers un énorme châtiment.» (Coran,9:101). Deuxièmement, il est probable qu'il entrera en enfer  à cause d'un péché qu'il commettrait. Mais Allah le sauverait de l'enfer pour l'amener au paradis par Sa grâce et Sa miséricorde. Troisièmement, il probable que le hadith signifie: il ira en enfer, si Allah ne lui pardonne pas . Son sort dépend de la volonté divine. Peut être les deux dernières probabilités sont plus évidentes. Cela découle de la règle que les Sunnites appliquent aux croyants pécheurs.

Al-Boukhari (3074) a rapporté qu'Abdoullah ibn Amr (P.A.a) dit:  «Un homme, du nom de Kikira, affecté à la garde des bagages lourds du Prophète (Bénédictin et salut soient sur lui) mourut et le prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) dit : « il est en enfer.» Les gens allèrent s'informer de lui et découvrirent qu'il avait volé un manteau  (du butin de guerre). Mouslim a rapporté un hadith abondant dans le même sens d'après Omar (P.A.a).

Al-Hafidz in Hadjar (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : « ses propos : il es en enfer  signifie qu'il sera châtié à cause de sa désobéissance envers Allah ou il sera en enfer à moins qu'Allah ne lui pardonne.»

Troisièmement, les compagnons étaient des humains comme les autres; certains d'entre eux commettaient des péchés et des fautes. Cependant ils restent dans l'ensemble les meilleures créatures après les prophètes et les messagers. Ils forment la meilleure génération et sont tous honnêtes et justes selon l'avis unanime des Musulmans. Toutefois,  il est aussi admis unanimement qu'ils n'étaient pas infaillibles. Ce qui a été rapporté en fait de péchés attribués à certains d'entre eux ou de menaces proférées contre d'autres ne doit pas nous empêcher d'avoir une bonne opinion d'eux et de savoir que cela ne remet pas en cause leur équité et l'agrément divin dont ils ont joui. Mieux, Abou Muhammad ibn Hazm (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit: «Tous les compagnons iront certainement au paradis. Allah Très Haut dit : «Et qu'avez-vous à ne pas dépenser dans le chemin d'Allah, alors que c'est à Allah que revient l'héritage des cieux et de la terre? On ne peut comparer cependant celui d'entre vous qui a donné ses biens et combattu avant la conquête... ces derniers sont plus hauts en hiérarchie que ceux qui ont dépensé et ont combattu après. Or, à chacun, Allah a promis la plus belle récompense… » (Coran,57:10 et dit : «  En seront écartés, ceux a qui étaient précédemment promises de belles récompenses de Notre part.» Coran,21:101) Ce qui prouve qu'ils iront tous au paradis. Ces propos ont été cités par al-Amir as-San'ani dans Tawdhih al-afkar li ma'ani tanquih al-anzhar (2/245).

Le conseil que nous donnons  (à tout le monde) est de ne pas fouiller dans ces questions. Contentons nous  de reconnaître le mérité aux méritants. Attestons qu'ils étaient bons et droits et abstenons nous d'aborder  leurs affaires   que nous ne maîtrisons pas . Ne nous en occupons nous pas. Se référer à la question n° 13713.

Allah Très Haut le sait mieux.

Islam Q&A
Create Comments