161844: Le mérite de l'enseignement de l'arabe


Quelle est la récompense due pour avoir enseigné la langue arabe à quelqu'un? Y a- t- il un verset ou un hadith allant dans ce sens? Comment juger le refus de quelqu'un de m'enseigner malgré ma demande? Puisse Allah vous récompenser par le bien.

Louanges à Allah

Premièrement, il suffit pour expliquer le mérite de la langue arabe de mentionner qu'elle est la langue du saint Coran, un miracle éternel, révélé pour servir de  mode de vie pour les hommes jusqu'à l'avènement de l'Heure. Allah rappelle cela à près de dix endroits dans le saint Coran. C'est ainsi que le Puissant et Majestueux dit: «Nous avons, dans ce Coran, cité pour les gens des exemples de toutes sortes afin qu'ils se souviennent.  Un Coran [en langue] arabe, dénué de tortuosité, afin qu'ils soient pieux» (Coran,39: 27-28).

Cheikh al-islam Ibn Taymiyya (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit: « La langue arabe est la devise de l'Islam et ses adeptes.» Extrait de Iqtidhaa as-siraat al-moustaquim (1/519).

Notre site contient d'amples explications du statut de la langue arabe et son mérité. Voir la réponse donné à la question n° 90066 et la question n° 130720.

Deuxièmement, une fois ce mérite devenu clair, nous connaissons la récompense et la place de l'enseignant de l'arabe:

1.                      En enseignant l'arabe, il contribue à la diffusion de la vertu au sein des gens et met à la disposition de tous un outil et un réceptacle du saint Coran, la langue choisie par le Maître de l'univers.

2.                      L'enseignant contribue à la préservation et à la compréhension du Coran, à son enseignement et son application comme il contribue à la compréhension du hadith prophétique, à sa  conservation, à son explication et sa mise en pratique, toute science concernant le livre et la Sunna étant un savoir dont le détenteur sera récompensé.

3.                      En outre , l'enseignant de l'arabe contribue directement à la diffusion des sciences islamiques et la culture religieuse au sein de l'humanité tout entière car la compréhension de l'Islam dépend de  la maîtrise de l'arabe. Quiconque aide les gens à maîtriser l'arabe leur aura facilité la compréhension de l'Islam et aura ainsi contribué à la diffusion du bien au sein des gens.

4.                      Ceci est d'autant plus vrai que l'impact de l'enseignement de l'arabe ne se limite pas à l'apprenant mais il s'étend à son environnement. Quand l'instruit en arabe lit les sources islamiques , il véhicule la culture qu'il acquiert vers la culture de sa langue maternelle, ce qui , indubitablement , est une manière de propager la religion et de la prêcher.

5.                      La récompense obtenue par celui qui apprend l'arabe en raison des actes cultuels et des mœurs  qu'ils apprend à travers la langue arabe… L'enseignant en obtient autant, s'il plaît à Allah sans que sa récompense entraîne la diminution de celle de l'apprenant. En effet, le Prophète (Bénédiction et salut soie t sur lui) a dit: « Quiconque indique un bien en sera  doublement récompensé  pour l'avoir indiqué et pour la pratique que les autres en feront.»  (Rapporté par Mouslim,1893).

Celui qui refuse d'enseigner l'arabe sans aucune excuse se prive d'une récompense  importante et commet une négligence au détriment de sa communauté et de sa foi car celle-ci attend de lui qu'il soit un prêcheur qui contribue à sa diffusion et y invite les gens. Il ne doit pas se contenter de rejoindre les désœuvrés qui ne veulent prendre aucune charge au profit de la religion et se délectent dans la paresse au point de ne pas la prêcher.

Allah le sait mieux.

Islam Q&A
Create Comments