163493: J'ai donné naissance à un enfant doté seulement de quatre doigts…que faire devant cette épreuve?


J'ai eu un enfant doté de quatre doigts à la main droite. Cela ne m'a pas inquiétée. Seulement voilà! La nuit dernière, j'ai vu l'image d'une main droite et contemplé comment Allah a bien fabriqué les doigts et la paume et les autres (aspects). Puis je me suis mise brusquement à sangloter. Il est vrai que je n'y suis  pour rien. Je ne sais pas pourquoi mon fils est devenu comme ça, bien qu'aucun autre membre de la famille ne se soit retrouvé dans ce cas. Même son frère ainé jouit d'une intégrité physique.
Je cois que mon sentiment est un sentiment naturel qu'éprouve toute mère qui se retrouve dans la même situation que moi. J'en souffre mais ne veux pas manifester ma souffrance. Cependant, je réfléchis parfois sur la façon de lui répondre si devant les railleries des ses copains d'écoles, il venait , une fois grandi, m'interroger sur son cas..; Que devrais-je lui dire alors?

Louanges à Allah

Chère maman, nous comprenons vos sentiments envers votre enfant. Nous partageons ce que vous sentez quand vous voyez que votre fils est éprouvé par Allah Très haut comme vous le dites. Nous nous compatissons avec vous de manière à vous laisser de bons effets vous aidant à faire face à cette épreuve et à le gérer correctement.

1.       Vous devriez méditer sur la sagesse que véhicule les décrets qu'Allah Très haut  prend à votre propos. Le fait de créer votre fils doté de quatre doigts ne sort pas de ce cadre. Allah Très haut ne crée rien en vain. Il ne crée une chose que sur la base d'une parfaite sagesse. Il relève de ce chapitre le fait pour Lui d'infliger à certaines de ses créatures de défauts de formation qui varient chez les individus. L'une des plus grandes manifestations de la sagesse divine en cela réside dans l'épreuve administrée aux père et mère puis au fils une fois majeur. Nous avons expliqué ceci avec plus de détails dans la réponse donnée à la question n° 13610. Nous espérons qu'on la consulte.

2.       Nous espérons que vous ne regarderez pas derrière vous et que vous ne vous occuperez pas des souvenirs douloureux. Le fait d'entretenir  des sentiments de tristesse et douleur, et de s'appesantir dessus entraîne la négligence des obligations et du travail à faire dans l'intérêt de l'enfant. Cela pourrait vous conduire - à Dieu ne plaise - à éprouver le mécontentement et la désapprobation de l'acte d'Allah Très haut.

3.       Nous pensons pas que le fait qu'Allah ait créé votre enfant doté de quatre doigts constitue une grande épreuve. Allah l'a doté d'une raison parfaite et l'a rendu capable de se mouvoir, de manger , de dormir, de voir et d'entendre, choses qui constituent de grands bienfaits pour lesquels vous devriez remercier Allah.

4.       Nous vous conseillons de prendre soin de votre enfant afin qu'il puisse acquérir des aptitudes plus importantes que celles de ses copains et qui compensent ses défauts physiques. Il pourrait se distinguer par exemple dans la mémorisation du Coran et dans l'acquisition du savoir de manière à devenir un enfant prodige bien apprécié et qui n'éprouve aucun complexe d'infériorité face à ses copains.

5.       Evitez de traiter avec lui sur une base purement sentimentale. Ne lui manifestez pas votre tristesse et votre chagrin afin de lui éviter de développer un complexe par rapport à ses frères germains et ses copains.

6.            Attirez l'attention de ses frères et sœurs germains sur la nécessité d'employer un langage correct quand il s'adressent à lui, de ne pas se moquer de lui, quitte à sanctionner sévèrement celui qui fait le contraire.

7.            Coopérez avec la direction de l'école et l'assistant social à propos de la nécessité de bien prendre soin de lui et de punir celui qui se moquerait de lui et de lui en éviter les conséquence au cas où cela arriverait.

8.            Efforcez vous pour que votre enfant fasse partie de ceux qui fréquentent la mosquée afin de trouver des compagnons bons, purs et issus des chercheurs du savoir et de ceux qui ont mémorisé le Coran, ceux de la part desquels on peut pas constater des attitudes de moquerie, s'il pâlît à Allah. Quand il grandira, il faudra lui apprendre qu'Allah a infligé à d'autres des épreuves beaucoup plus grandes qui ont fait que certains ne peuvent pas se mouvoir, d'autres sont fous, d'autres aveugles, d'autres sourds, d'autres atteints du cancer et d'autres reçoivent des séances de dialyses deux fois par jour entre autres nombreuses épreuves qui lui ont été épargnées. Qu'il sache que son épreuve n'est rien par rapport à d'autres épreuves plus graves. Le plus important c'est qu'il sache qui jouit du plus grand bienfait divin qu'est l'Islam et qu'Allah Très haut a fait de lui un monothéiste, un immense bienfaits qui nécessite de sa part des remerciements exprimés par la langue et par ses autres organes. Qu'il sache que la vie d'ici bas n'est qu'une vie d'épreuve, de tristesse , de douleurs et  de souffrance et que le bonheur, la joie et la perfection ne se réaliseront que dans le paradis éternel. Aussi doit il œuvrer pour faire partie de ses occupants.

Nous demandons à Allah Très haut de vous aider et de faciliter vos affaires, et Lui demandons encore de le guider de manière à le rendre digne de Sa satisfaction.

Allah le sait mieux.

Islam Q&A
Create Comments