171514: «Le sommeil du savant est meilleur que la pratique cultuelle de l'ignorant» est un hadith apocryphe


Le hadith selon lequel «Le sommeil du savant est meilleur que la pratique cultuelle de l'ignorant» est il authentique?

Date de Publication: 2015-12-12

Louanges à Allah

Premièrement, ces propos «Le sommeil du savant est meilleur que la pratique cultuelle de l'ignorant» ne sont pas un hadith ni une tradition reçue des compagnons ou leurs successeurs immédiats. On ne les connait pas dans les livres de la sunna et du hadith. En dépit de nos recherches et investigations, nous ne  les avons pas retrouvés dans les livres de hadiths reconnus. En revanche , nous les avons trouvés dans les ouvrages chiites qui regorgent de fabrications et de mensonges. C'est le cas du livre intitulé:  celui qui ne se trouve pas en présence d'un jurisconsulte (4/352-367) écrit par Cheikh Sadouq (m.381). Il y dit: «Hammad ibn Amr et anas ibn Muhammad d'après son père, tous les deux (Hammad et Muhammad père d'Anas) ont rapporté d'après Djaafar ibn Muhammad d'après son père d'après son grand père qui le tenait d'Ali ibn Abi Talib que le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) lui a dit: «il cite un très long hadith dans lequel on trouve: «Ali! Le sommeil du savant est meilleur que la pratique cultuelle du dévot». C'est à partir de ce livre que de nombreux autres ouvrages chiites ont repris ces propos. C'est le cas de makarim al-akhlaq de Toubroussi (m.548 H) p.441 et Bihar al-anwaar d'al-Madjlissi (2/25) et d'autres.

Les marques du mensonge apparaissent clairement sur ce hadith. Hammad ibn Omar et Muhammad le père d'Anas sont des inconnus. On ne les connait pas parmi ceux qui ont reçu des hadith de Djaafar as-Sadiq. Ils ne sont pas cités dans les livres de la Sunna ni même pas dans les livres chiites. Même le vérificateur du livre celui qui ne se trouve pas en présence d'un jurisconsulte (1/536) dit en évoquant la chaîne des rapporteurs qui lient cheikh Sadouq à Hammad ibn Amr et Anas: «Hammad ibn Amr pourrait être le Noussaybi. Il n'est pas mentionné. Idem pour Anas ibn Muhammad. La voie qui aboutit à ces deux hommes comporte des inconnus. On dirait qu'ils font partie de la masse (c'est –à-dire des Sunnites.»

Quand Aboul Qassim al-Khou'i a retracé sa biographie dans Mou'djamou ridajl al-hadith (7/235), il n'a cité personne pouvant attester sa crédibilité. Bien au contraire, il dit: «la voie qui conduit Sadouq à lui à propos du testament établi par le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui et sur les membres de sa famille) au profit du commandeur des croyants (paix sur lui) est faible à cause de la présence de plusieurs inconnus (dans la chaîne).»

Il vous suffit de savoir que des centaines de hadiths rapportés de Djaafar ne le sont que grâce à cette chaîne que des chiites jugent truffée d'inconnus car l'inconnu est un instrument pour imputer le mensonge au Messager d'Allah (bénédiction et salut soient sur lui). S'assimilent à ces propos ceux cités par certains d'entre eux: «le sommeil de l'uléma est un acte cultuel.» Ceci ne fait pas partie des propos du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui). Moulla Ali al-Quari (puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit: «ces propos n'ont aucun fondement dans ce qui est attribué hautement» Extrait de al-asraar al-marfou'a fi al-akhbar al-mawdhou'a,p.374.

Allah le sait mieux.

Islam Q&A
Create Comments