Fri 25 Jm2 1435 - 25 April 2014
178395

Est il permis d'évoquer les défauts des musulmans chez les gens du livre?

Peut on évoquer les défauts des musulmans chez les gens du livre?

Louanges à Allah

Sachez que le musulman est le frère du musulman et l'ennemi du mécréant, même quand le musulman est apparemment de mauvais caractère et peu sociable et que le mécréant affiche le contraire . Le musulman a dans tous les cas la priorité au bon traitement.

A travers de nombreux textes du livre d'Allah le Puissant et Majestueux et de la Sunna, le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) nous a transmis l'ordre de rester loyaux à l'égard des croyants et hostiles aux mécréants. Et ce à côté des propos des ulémas faisant l'objet d'un consensus en leur sein et portant sur un article de leur foi qui stipule qu'il faut rester loyal envers les croyants et désavouer les mécréants.

A ce propos Allah le Puissant et Majestueux: «Ô les croyants! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d'entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes. » (Coran,5:51). Plus loin le Très Haut dit encore: «  Vous n'avez d'autres alliés qu'Allah, Son messager, et les croyants qui accomplissent la prière, s'acquittent de la zakat, et s'inclinent (devant Allah). Et quiconque prend pour alliés Allah, Son messager et les croyants, (réussira) car c'est le parti d'Allah qui sera victoire. Ô les croyants! N'adoptez pas pour alliés ceux qui prennent en raillerie et jeu votre religion, parmi ceux à qui le Livre fut donné avant vous et parmi les mécréants. Et craignez Allah si vous êtes croyants. » (Coran,5:55-57).

Cheikh Ibn Baz (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit:« Le Coran nous invite à rester loyaux à l'égard des croyants et hostiles aux mécréants, où qu'ils puissent se trouver  et quel que soit leur état.«» Extrait de Madjmou' fatwas Ibn Baz (1/297).  Le Très haut dit: «Ô les croyants! Quiconque parmi vous apostasie de sa religion... Allah va faire venir un peuple qu'Il aime et qui L'aime, modeste envers les croyants et fier et puissant envers les mécréants, qui lutte dans le sentier d'Allah, ne craignant le blâme d'aucun blâmeur. Telle est la grâce d'Allah. Il la donne à qui Il veut. Allah est Immense et Omniscient.» (Coran,5:54)

Cheikh as-Saadi (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde)  a dit: «Ils sont humbles face aux croyants pour traduire l'amour, la douceur et la compassion qu'ils leur portent et pour pouvoir leur donner des conseils et manifester leur disponibilité à répondre à tout ce qu'ils leur demandent. Ils se montrent en même temps  fiers devant les mécréants, qui s'opposent aux versets d'Allah et démentissent Ses messagers. Ils s'opposent à eux fermement et résolument et déploient les plus grands efforts pour trouver les moyens de les vaincre. C'est dans ce sens que le Très haut dit: «… durs envers les mécréants, miséricordieux entre eux.» (Coran,48: 29 ). Faire preuve d'une grande dureté envers les ennemis d'Allah  est à même de rapprocher le fidèle à Allah et le met en accord avec son Maître en ce sens que Lui aussi les déteste. Le fait d'être très dur à leur égard n'est pas incompatible avec leur invitation de la meilleure manière à se convertir à l'islam car on peut être à la fois sévère avec eux tout en se montrant courtois quant on les invite à embrasser l'islam. Les deux attitudes ne profitent qu'eux.» Extrait de Tafsir de Saadi,p.235.

Mouslim (2564) a rapporté d'après Abou Hourayrah que le Messager d'Allah(Bénédiction et salut soient sur lui) a dit: «Ne soyez pas jaloux les uns envers les autres, ne vous provoquez pas les uns les autres, ne vous vouez pas une haine réciproque, ne rompez pas les uns avec les autres. Que les uns ne vendent pas la même marchandise (à un bas prix) à quelqu'un qui l'a déjà achetée à un autre vendeur. Restez de fidèles serviteurs d'Allah , des frères. Le Musulman est le frère du musulman. Il ne doit pas le léser ni le délaisser ni le mépriser. La piété siège ici- il fait un geste pour désigner sa poitrine trois fois. Rien n'est pire  de la part d'un homme que de mépriser son frère musulman. Tout chez un musulman est inviolable pour un musulman: son sang, ses biens et son honneur.»

Al-Bokhari (6011) et Mouslim (2586)  a rapporté d'après Nou'man ibn Bachir que le Messager d'Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) a dit : «Dans l'amour et la grande compassion qu'ils se vouent         les croyants sont tels un corps. Quand l'un de ses organes souffre toutes ses autres parties en éprouvent fièvre et insomnie.»

Le devoir du musulman     est de prendre soin de son frère musulman, de lui apporter son aide pour satisfaire  ses besoins et   dissimuler ses faux pas. Quand il commet une erreur ou un péché, on doit lui donner un conseil ou un ordre ou lui adresser un interdit. Il ne faut pas le laisser livré à son démon ou à son âme charnelle , incitatrice au mal. Quand un musulman commet un péché mineur ou majeur, on ne le désavoue pas et on ne rompt pas notre alliance avec lui fondée sur son appartenance à l'islam. Mais  on dénonce son iniquité, son péché et son agressivité, même si on doit continuer à l'aimer  et à le traiter comme un allié en raison de son attachement à la foi. S'il cesse de commettre des erreurs et des péchés, on adapte  l'expression de l'alliance et du soutien qu'on lui doit en conséquence.

Quant au mécréant,  le musulman le désavoue en raison de sa mécréance et de son éloignement du droit chemin d'Allah. Ce qui n'a rein à voir avec l'attitude à adopter envers le croyant , fût il un laxiste négligeant.

S'agissant du fait de dire du mal de son frère en islam en présence d'un mécréant issu des gens du livre, cela procède d'un mauvais comportement. Il peut traduire  une foi défectueuse. il est vrai que bon nombre de musulmans ravis par les apparences qui marquent les comportements des  non musulmans ont tendance, chaque fois qu'ils constatent chez  un musulman un comportement qu'ils désapprouvent, à le juger inférieur aux non musulmans.

Du moment qu'on a l'obligation de dissimuler les défauts des croyants aux autres musulmans, comment pourrait on les déshonorer  devant les ennemis des musulmans issus des gens du livres ou d'autres. Pourquoi donner aux ennemis le plaisir de voir des musulmans dénigrer d'autres musulmans et étaler leurs défauts?

Bien plus, l'imam an-Nawawi (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit: «Si un précepteur disait à ses élèves: les Juifs sont bien meilleurs que les musulmans puisqu'ils qu'ils respectent les droits de ceux qui s'occupent de l'éducation de leurs enfants, il devient mécréant!!» Extrait de RawdhatouTalibine (10/69).

Voilà en réalité l'extrême limite qu'on puisse atteindre dans l'évocation des défauts et manquements des musulmans devant les mécréants ,ennemis d'Allah. C'est aller jusqu'à préférer les mécréants aux musulmans. Ceci est  plus condamnable quand le contexte est celui de l'établissement  d'une comparaison où il est courant de résumer  des qualités en une seules et mettre un ensemble de paramètres  dans un seul principe que le locuteur ou son auditeur veut mettre en relief. Que l'homme raisonnable évite de se laisser utiliser contre son frère (en religion) ou comme un instrument pour les mécréants en leur dévoilant les défauts des musulmans. Car cela est de nature à les détourner de la religion d'Allah et d'affaiblir le désir qu'ils pourraient éprouver à son égard.

Allah Très haut le sait mieux.

Islam Q&A
Create Comments