Thu 24 Jm2 1435 - 24 April 2014
178647

Lui est il permis d'offrir à sa sœur le mouton qui devait être sacrifié à l'occasion du baptême de son fils pour qu'elle l'égorge dans le cadre de la célébration de son mariage?

M'est il permis d'offrir à ma sœur le mouton que je dois sacrifier lors de la cérémonie de baptême de mon fils pour qu'elle l'égorge dans le cadre de la célébration de son mariage?

Louanges à Allah

 L'objectif visé à travers le sacrifice marquant un baptême est de verser du sang pour  libérer le nouveau-né car tout bébé fait l'objet d'un gage jusqu'à son baptême. La Sunna n'enseigne rien concernant la répartition de la viande car l'objectif premier fixé par le Législateur se limite à l'égorgement. Voilà le pourquoi du soin dont on l'entoure et l'exhortation dont il fait l'objet selon le sens apparent des propos du Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) : «Tout nouveau né est engagé jusqu'à l'égorgement d'un mouton au 7e jour de sa naissance.» (Rapporté par Abou Dawoud,2838 et jugé authentique par Cheikh al-Albani dans le Sahih Abou Dawoud.

Ibn Abi Chaybah (8/53) a rapporté qu'Ibn Sirine disait: «Faites de la viande du mouton  sacrifié au titre d'un baptême ce que  vous voulez.» Ibn Qoudamah (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit: «Interrogé sur la question, Ahmad (Ibn Hanbal) a repris les propos d'Ibn Sirine, ce qui signifie qu'il les partageait. Quand on lui a demandé si l'auteur du sacrifice pouvait consommer entièrement cette viande, il dit: je n'ai pas dit qu'il pouvait la consommer entièrement sans rien en donner en aumône.» Extrait d'al-Moughni(9/366).

Cheikh al-Albani (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit: « Il (l'auteur du sacrifice) peut manger toute la viande s'il le veut ou la distribuer entièrement aux pauvres; il a les deux choix.»

http://www.ahlalhadeeth.com

Si le père du nouveau-né égorge un mouton pour marquer le baptême, si ensuite il offre toute la viande à sa sœur pour qu'elle l'utilise dans le cadre de sa cérémonie de mariage, il n' y a aucun inconvénient  à agir ainsi, à condition qu'il égorge le mouton lui-même auparavant ou mandante quelqu'un pour le faire avec l'intention de marquer le baptême. Si le mouton est égorgé avec cette intention , on  s'est conformé à la Sunna. Ensuite , l'intéressé peut faire de la viande ce qu'il veux; il peut l'offrir  entièrement ou partiellement à sa sœur pour son mariage. Il est toutefois préférable qu'il en mange et donne le reste en aumône. Quant au fait de remettre les deux moutons à la sœur pour qu'elle les égorge le jour d son mariage, il ne permet pas de respecter la pratique recommandée par la Sunna en matière de célébration d'un baptême.

Alla Très haut le sait mieux.

Islam Q&A
Create Comments