186787: Le jugement de l'organisation d'un banquet pour célébrer la victoire d'une équipe sportive


Les cérémonies organisées par des fans du football suite à la victoire de leur équipe dans les éliminatoires ou les tournois sont de plus en plus nombreuses.. Comment juger l'organisation de ces cérémonies et l'attitude de celui qui est invité à y assister?

Louanges à Allah

La fatwa à donner sur cette question doit occuper le juste milieu entre la permission conformément au statu d'origine et la considération de la réalité du moment et de l'évolution future de l'attitude des gens sur cette affaire. C'est nécessaire pour  rester juste et tenir le juste milieu apte à procurer du bien aux gens et à leur écarter la gêne en même temps. Allah le Puissant et Majestueux dit: «»Allah ne veut pas vous imposer quelque gêne«» (Coran,5:6).

Tenir compte de la réalité du moment et de l'évolution prévisible à propos de l'organisation de banquets et de cérémonies par les  supporters des clubs sportifs met à nu pas mal d'erreurs et d'infractions ou, pour le moins qu'on puisse dire, un grand nombre de mauvaises habitudes dont les suivantes:

Premièrement, le gaspillage inutile de fonds. Or Allah le Puissant et Majestueux nous interrogera sur ces biens (gaspillés) et sur de nombreux autres  biens; l'interrogatoire portera sur l'origine des biens et leur domaine d'utilisation. Ibn Massoud (P.A.a) a dit: «» Le gaspillage consiste à effectuer une dépense mal placée.«» (Rapporté par at-Tabarani dans al-Mou'djam al-Kabir (9/206). Nous ne croyons les organisateurs de ces cérémonies et banquets osent les qualifier de justes  car ils savent pertinemment qu'il s'agit de manifestations vaines et éphémères et des occasions de pure perte du temps. Voir la réponse donnée à la question n° 137954.

Deuxièmement,  ces banquets fanatisent les gens et les remplissent de haine et montent des supporters contre d'autres, ce qui divise les gens davantage et entame la cohésion des peuples et les fragilisent sans cesse. Or Allah le Puissant et Majestueux dit: «»Et obéissez à Allah et à Son messager; et ne vous disputez pas, sinon vous fléchirez et perdrez votre force. Et soyez endurants, car Allah est avec les endurants.«» (Coran,8: 46).

Troisièmement, la perte du temps et de ressources intellectuelles et physiques de la part de ceux qui partagent les  soucis des clubs sportifs est l'objet d'un discours plein de remords et de tristesse. Quand à nous, nous attendons à ce que notre Umma atteigne prochainement un grand niveau de civilisation et  s'aperçoive d'une lumière radieuse à l'horizon. Quand nous voyons ce qui se passe au cours de ces cérémonies , nous réalisons que notre aube est encore bien loin et que nos sociétés ne sont pas encore assez mûres pour entamer leur vrai décollage. Elles ne le seront pas aussi long temps qu'elles ne parviendront pas à mobiliser les ressources des jeunes en faveur du travail et de la construction. Le retard que nous accusions, comparés aux autres nations, appelle de notre part l'augmentation du temps de travail et le redoublement intensif des efforts de construction dans tous les domaines.

Nous ne généralisons pas nos propos à tous les supporters ni n'interdisons nous toutes leurs activités mais nous craignons que ceux-ci commettent des travers qui les entraînent,  à leur insu, vers une destination inconnue. Un seul regard dans le rétroviseur est susceptible de nous permettre de savoir le volume du temps vainement dépensé. Or le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) a dit: «»Chaque fois que des gens se rassemblent sans mentionner le nom d'Allah et sans prier pour leur Prophète, leur réunion est pour eux une perte. Allah peut soit leur pardonner, soit les châtier.«» (Rapporté par at-Tirmidhi dans as-Sunan n° 3380 qui l'a cité sous un chapitre intitulé Des gens qui se rassemblent sans mentionner Allah Après avoir rapporté le hadith, il l'a qualifié de Bon. Le même hadith a été rapporté  à travers différentes voies d'Abou Hourayrah qui l'a reçu du Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui). Le terme tirah signifie remord et regret. (Jugé authentique par al-Albani dans Mishkat al-massabiih n° 2274.

Si Abou Hourayrah (P.A.a) lui-même dit: «»Le pire des repas est celui offert au cours des cérémonies car on y convie les riches et exclut les pauvres.«» (Rapporté par al-Bokhari,5177 et par Mouslim,1432), il serait a priori pire tout repas offert dans le cadre d'une cérémonie ayant pour but d'exacerber un  exécrable esprit partisan qui inspire une joie illusoire.

Les jurisconsultes ont précisé leur réprobation des cérémonies  inspirées à leurs organisateur par le goût pour la parade et le m'as-tu-vu.«» Voir Nihayatoul Mouhtadj (6/370). Dans kashf al-Quinaa (5/166) on lit: «» Ibn al-Dawzi a interdit l'acceptation de l'invitation d'un pervers notoire et l'invitation à assister à une manifestation ponctuée par les prestations d'un comédien qui emploie le mensonge ou des propos obscènes car cela revient  à cautionner des actes de désobéissance (envers Allah) si on savait au départ la présence des gens de légèreté. Si leurs propos sont interdits (par la religion) l'invitation à y assister implique l'invitation à un interdit. Si leur propos sont réprouvés, il s'agit d'une invitation  à des choses réprouvées. «» Extrait résumé.

En somme, nous réprouvons l'organisation de telles cérémonies et le fait d'y participer. On a déjà publié dans notre site une collection de fatwas traitant  des actes des supporters sportifs et ce qui en découle en termes de pratiques et de mauvaises habitudes. Vous pouvez vous y référer aux numéros suivants: 75644,82718,84291,22636 et 102150.

Allah le sait mieux.

Islam Q&A
Create Comments