1916: Rencontre avec Allah au jour de la Résurrection


Où est Allah?Pouvons-nous Le rencontrer au jour de l’Examen des comptes?

Louange à Allah . 

          Des preuves tirées du saint Coran et de la Sunna prophétique indiquent qu’Allah le Transcendant, le Très Haut est au-dessus de Ses cieux, installé sur Son Trône d’une manière qui convienne à Sa majesté et à Sa grandeur.A ce propos,le Transcendant dit: « Le Clément s’est installé sur Son Trône. » Se référer pour plus de détails à la question n° 992.

          Quant à la rencontre d’Allah le Très Haut et Sa vision,elles auront  lieu après la mort et se dérouleront au jour de la Résurrection.La seule rencontre avec Allah après la mort est évoquée dans un hadith recueilli par al-imam al-Boukhari ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) en ces termes sous un chapitre intitulé:

          Allah aime rencontrer quiconque aime à Le rencontrer

          D’après Oubadata ibn Samit, le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : Alla aime rencontrer quiconque aime à Le rencontrer,et déteste rencontrer quiconque déteste à Le rencontrer...Aïcha ou une autre de ses épouses lui rétorque:

-En fait, nous détestons tous la mort.

- Il ne s’agit pas de cela,mais quand le croyant se trouve en présence de la mort,on lui annonce la bonne nouvelle de l’agrément et l’honneur qu’Allah lui a accordés de sorte que rien ne lui sera plus agréable que cette révélation, ce qui lui inspire l’amour de la rencontre d’Allah  qui ( à Son tour) aime à le rencontrer.Inversement, quand un mécréant agonise, on lui donne la mauvaise nouvelle du chatiment divin , de sorte que rien ne lui sera plus détestable que la rencontre avec Allah qui (à Son tour) déteste sa rencontre . » ( Le Sahih d’al-Boukhari,6026).

          Les propos: « Rien ne lui sera plus aimable que ce à quoi il est confronté » signifient: la mort qui se présente à lui.Mouslim et Nassaï ont rapporté par la voie de Shouayb ibn Hani qu’il a dit: «  Je me suis  rendu auprès d’Aïcha et lui ai dit:j’ai appris un hadith qui, s’il se vérifie, signifie que nous sommes tous foutus...Ensuite il lui a cité le hadith sus-mentionné , et y a ajouté: «  Il n’ y a personne parmi nous qui ne déteste pas la mort. » Aïcha dit: «  Ce n’est pas ce que vous pensez.Mais c’est plutôt ce qui se passe quand l’agonisant jette son dernier regard et que son âme traverse sa poitrine et que sa peau frisonne et se retrécit. » Ce sont les choses qui accompagnent l’agonie.Al-Khatabi dit: « La rencontre peut revêtir plusieurs sgnifications: la vision, la Résurrection, ce qui est le cas dans les propos du Très Haut:  «  Ceux qui ont démenti la rencontre avec Allah » et la mort, ce qui est le cas dans les propos du Très Haut: « Celui qui espère rencontrer Allah, le terme fixé par Allah va certainement venir.»  et : « Dis: "La mort que vous fuyez va certes vous rencontrer.».La rencontre avec Allah dont il est question dans le hadith susmentionné n’est pas la mort parce qu’une autre version dit: « La mort précède la rencontre avec Allah. » Mais comme la mort est un passage vers la rencontre avec Allah, on l’appelle parfois «  rencontre avec Allah ».Al-imam Abou Oubayd al-Qassim ibn Salam dit: «  Le hadith ne porte pas  sur la détestation de la mort, car elle est inévitable.Ce qui est réellement condamnable c’est de donner la priorité aux choses de ce bas monde,de s’y pencher et de détester le retour à Allah et à la vie dernière.La preuve en est qu’Allah le Très Haut a critiqué chez un peuple son amour pour la vie quand Il a dit: « Ceux qui n' espèrent pas Notre rencontre, qui sont satisfaits de la vie présente et s' y sentent en sécurité...» (Coran,10:7 ) Al-Nawawi a dit: « Le hadith signifie que l’amour et la détestation considérées religieusement sont ceux qui se manifestent  lors de l’ultime phase de l’agonie, quand le repentir n’est plus accepté et que les réalités profondes sont dévoilées à l’agonisant et que son destin lui apparaît.Le hadith indique que le fait de détester la mort, quand on est bien portant doit être apprécié selon les motivations.Si on la déteste par pure préférence de la vie mondaine à ce qu’il y a au-delà de la mort en fait des réjouisances de la vie future, cela constitue une attitude condamnable.En revanche,si on la déteste par crainte qu’elle ne constitue le début d’un traitement défavorable puisqu’on a négligé son devoir et qu’on n’ a pas pris les dispositions appropriées en réglant les problèmes en suspens et en observant l’ordre d’Allah convenablement, on est alors excusable..Mais il faut, dans ce cas, se dépêcher à prendre les mesures nécessaires de sorte que , qaund la mort arrivera on ne lui sera pas hostile, mais plutôt favorable à cause de son espoir de rencontrer Allah le Très Haut.Le hadith précédent indique qu’Allah n’est pas visible ici-bas.Mais Il Le sera pour les croyants après la mort d’après les propos: «  La mort précède la rencontre avec Allah. » L’idée  est plus explicite dans un long hadith du Sahih de Mouslim attribué directement au Prophète ( bénédiction et salut soient sur lui) par Abou Oumama qui dit: «  Sachez que vous ne verrez pas votre maître avant votre mort. » Quant à la rencontre d’Allah et sa vision au jour de la Résurrection, elle s’appuient sur de nombreuses preuves dont les propos du Très Haut: « Ce jour- là, il y aura des visages resplendissants qui regarderont leur Seigneur; » et le hadith d’Abou Hourayra (p.A.a) d’après lequel les gens ont dit: O messager d’Allah, verrons-nous notre Maître au jour de la Résurrection?

- Vous bousculez-vous pour apercevoir la une au firmament dans un ciel sans nuage?

- Non, ô messager d’Allh.

- Pouvez-vous vous douter de votre vision du soleil dans un ciel dégagé?

- Non.

- C’est comme cela que vous Le verrez. » (rapporté par al-Boukhari,764).

          Nous demandons à Allah le Très Haut de nous accueillir tout satisfait de nous.Puisse -t-Il bénir notre prophète Muhammad.

Islam Q&A
Sheikh Muhammed Salih Al-Munajjid
Create Comments