Thu 17 Jm2 1435 - 17 April 2014
194579

Comment juger le fait d'appeler un garçon Soubhana et une fille Fatihah?

Je vais accoucher bientôt et mon mari est entrain de chercher un nom pour le futur nouveau né. Est il permis d'appeler un garçon Soubhana et une fille Fatihah et quel est le sens de ces deux noms?

Louanges à Allah

Premièrement, on a déjà mentionné dans la réponse donnée à la question n° 1692 les noms recommandés, réprouvés et interdits. On a encore mentionné dans la réponse donnée à la question n° 7180 les règles concernant le choix des noms à donner aux enfants

Deuxièmement, donner à un enfant le nom Soubhana n'a pas de sens car Soubhana est un nom propre pour la glorification qui tient lieu d'un nom d'action. On l'emploie pour glorifier le Maître Très haut et Le déclarer loin des défauts et des manquements. Le nom ne s'applique qu'Allah. Il n'est pas fait pour les humains. L'utiliser dans ce domaine revient à le détourner de son sens original.

Al-Qourtoubi (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit dans son Tafsir (10/204): «Soubhana est un nom utilisé comme un nom d'action. Il est invariable et il ne change pas en fonction de sa position dans une phrase et il ne prend pas d'article et ne revêt pas la forme verbale. Son invariabilité résulte de la présence de deux suffixes à sa fin. On dit: sabahtou tasbiihan et soubhana comme on dit: kafaartou al-yaminan takfiiran. Soubhana signifie: attester qu'Allah transcende tout défaut. Il véhicule donc un rappel important d'Allah Très haut que Lui-seul mérite. Voir la réponse donnée à la question n° 104047 pour en savoir davantage à propos du sens de Soubhana.

Cheikh Abdourrahmane as-Souhaym (Puisse Allah le protéger) dit: « Le nom désigne le nommé. Dès lors il n'est permis à personne de s'attribuer un des plus beaux noms d'Allah ou l'une des formules de dhikr comme Soubhana Allah(Gloire à Allah) ou Laa ilahah illa Allah (il n'y a pas de dieu en dehors d'Allah)

http://www.almeshkat.net/vb/showthread.php?t=78076

Deuxièmement, il est réprouvé d'appeler quelqu'un Fatihah ou al-Fatihah car ces noms sont ceux de sourates du Coran et ne sont pas faits pour être portés par des humains. Les titres des sourates du Coran sont de trois sortes.

Premièrement, des lettres isolées comme yasiin, quaaf et saad. Il est réprouvé de se les donner comme noms. A ce propos, Ibn al-Quayyim (Puisse Allah lui donner Sa miséricorde) dit: «Il est interdit de se donner comme nom un des titres des sourates du Coran comme Taahah, Yasiine et Ha mim.» Extrait de Touhfatoul Mawdoud,P.127.

Deuxièmement, des titres de sourates du Coran qui ne sont pas conçus pour être adoptés par les êtres humains, mais juste pour être des titres de sourates du Coran et qu'il n'est pas beau de donner aux humains. C'est comme al-Baqarah, al-waaquiah, al-haaqah, al-moursalat, al-alaq, et al-fil. C'est de cette sorte que relève al-Fatihah.

Troisièmement, des titres de sourates qu'il n' ya aucun inconvénient d'utiliser comme nom. C'est sont: Muhammad, Noé, Ibrahim, Maryam, Tariq et Qamar. Il est recommandé de porter de tels noms parce qu'ils sont beaux.

La sourate al-Fatiha est appelé ainsi parce qu'elle est utilisée pour ouvrir le livre d'Allah. A ce propos, Ibn Kathir (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit: «On l'appelle al-Fatiha parce que c'est par elle qu'on commence la lecture. Les compagnons l'ont placée au début de la transcription de l'original du Coran.» Extrait du Tafsir d'Ibn Kathir (1/102). al-Fatiha signifie la sourate par laquelle on commence la récitation dans la prière et la lecture du saint Coran.

Si on dit : j'emploie juste le mot Fatiha comme nom sans entendre me référer à la sourate, on rétorque que d'habitude quand le mot est utilisé c'est la sourate qui nous vient à l'esprit puisque c'est ce qui est plus courant. S'y ajoute que le fait de donner ce nom à quelqu'un n'a pas de sens puisque le porteur du nom peut être un mauvais début comme il peut être un bon début et le mot ne véhicule pas un sens qui permet de trancher.

En outre , la mère d'une fille qui porte ce nom peut être gênée par les comportements de son enfant et l'insulte ou la maudit, ce qui ne serait pas bon parce que considéré comme un mauvais augure et un mauvais discours. C'est une autre considération qui explique l'interdiction de donner à quelqu'un un des titres des sourates du Coran non conçus pour être utilisés comme des noms humains. Voir pour davantage d'informations la réponse donnée à la question n° 172347.

Allah le sait mieux.

Islam Q&A
Create Comments