Fri 18 Jm2 1435 - 18 April 2014
1973

Offrir des fleurs aux malades

Nous interrogeons votre éminence à propos d’un phénomène qui a commencé à se répandre dans les hôpitaux. Il a envahit la société musulmane à partir des sociétés occidentales mécréantes. Il s’agit d’offrir des fleurs aux malades. Ces fleurs peuvent être achetées à un prix très coûteux. Que pensez-vous de cette pratique ?

Louange à Allah

Il n’y a aucun doute que les fleurs sont inutiles et sans importance dans la mesure où elles ne guérissent pas le malade, n’atténuent pas ses souffrances, ne ramènent pas la santé et ne repoussent pas les maladies. Car il ne s’agit que d’objets fabriqués à la forme de plantes dotées de fleurs. Elles sont produites manuellement ou mécaniquement et vendues à un prix très élevé qui apporte un gain aux fabricants et entraîne une perte pour les acheteurs. Ce n’est qu’une imitation de l’Occident, menée sans réflexion. Ces fleurs chèrement acquises ne restent près du malade qu’une heure ou deux ou un jour ou deux. Puis on les jette avec les ordures sans les avoir utilisés. Il vaut mieux en garder le prix et en faire un usage utile dans les affaires profanes ou religieuses.

Quiconque voit quelqu’un les acheter ou les vendre doit l’avertir dans l’espoir qu’il se repentira et cessera de procéder à un achat qui implique une perte évidente

Al-Loulou al-makine min fatawa Cheikh Ibn Djibrine, p. 58.
Create Comments