Fri 25 Jm2 1435 - 25 April 2014
2241

Les mérites de la sourate al-Ikhlas (112)

J’observe les enseignements de l’Islam depuis quelque temps. J’en  suis encore à l’étape de l’apprentissage. Un ami m’a offert un livre de prières dans lequel l’auteur fait des renvois à des sourates et versets transcrits en caractères latins que je ne connais pas (par exemples ) :
1. Sourate al-hamd.
2. Sourate inna fatahna
3. Dalaïl al-Khayrat
4. Allahou Samad (est-ce l’un des plus beaux noms d’Allah qu’il faut répéter 500 fois ou est-ce un simple nom à utiliser dans l’invocation ?).
5. Sourate amma yatassaa aloun
6. Le saint verset : « laa ilaha illa anta subhanaka inni kuntu min azzalimine » 100 fois. J’espère que vous m’en donnerez le texte en anglais et m’indiquerez dans quelle sourate il figure.
J’espère recevoir une réponse en anglais car l’exemplaire du Coran que je possède est en anglais et il comporte 114 sourates et non 30 ?

Louange à Allah

Quant aux sourates que vous demandez, en voici les noms célèbres et les numéros d’ordre :

1. La sourate al-hamd est la fatiha qui porte le n° 1.

2. La sourate inna fatahna est la sourate al-Fateh qui porte le n° 48.

4. Allah as-Samad est la sourate al-ikhlas qui porte le n° 112.

5. Amma Yatassa aloun est la sourate an-naba qui porte le n° 78.

6. Le verset : « Pas de divinité à part Toi! Pureté à Toi! J' ai été vraiment du nombre des injustes". » se trouve dans la sourate al-anbiya (21) et porte le n° 87.

Ensuite, j’attire votre attention sur ce qui suit :

Premièrement, l’ouvrage intitulé Dalaïl al-Khayrat comporte des hadith faibles et apocryphes et des choses contraires à la vérité, et il n’est pas permis de s’y référer.

Deuxièmement, la traduction du Coran en anglais ou en d’autres langues n’est pas le Coran et n’en a pas le statut. Ce n’est que comme une interprétation. Quant au Coran, il est la parole d’Allah révélée dans une langue arabe claire.

Troisièmement, al-ahad et as-Samad sont deux des plus noms d’Allah.

Quatrièmement, la fixation du chiffre 500 à propos de la lecture de la sourate 112 et du chiffre 100 à propos de la lecture du verset (21 : 87) ne repose sur aucun argument authentique tiré du saint Livre et de la Sunna du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui). Il n’est donc pas permis de s’imposer ces chiffres. Fondez plutôt votre pratique sur ce qui a été rapporté dans la Sunna authentique à propos de cette sourate (112) et de ce verset (21 : 78).

S’agissant de la sourate al-ikhlas, voici ce qui a été rapporté à son sujet. D’après Quatada ibn Nu’man (P.A.a) un homme, qui effectuait la prière à l’aube au temps du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) se contentait de réciter : « Dis : Il est Allah l’Unique » et n’y ajoutait rien. Au matin, l’homme se présenta au Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) et l’informa de son geste qu’il semblait minimiser. Le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) lui dit : « Au nom de Celui qui tient mon âme en Sa main ! Elle équivaut au tiers du Coran » (rapporté par al-Boukhari, 4627).Une version d’Ahmad rapportée d’après Abou Said al-Khoudri affirme qu’un homme avait dit : ô Messager d’Allah ! j’ai un voisin qui prie dans la nuit et ne récite que : « Dis, Il est Allah, l’Unique » - il semblait en minimiser l’importance- Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) lui dit : «  Au nom de Celui qui tient mon âme en Sa main ! Elle équivaut au tiers du Coran » (al-Monsnad, 10965).

D’après Abou Said al-Khoudri (P.A.a), le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit à ses Compagnons : « Est-ce que l’un de vous serait incapable de réciter le tiers du Coran au cours d’une nuit ? Cela leur fut pénible et ils dirent : « Lequel d’entre nous en serait capable, ô messager d’Allah ? - « Allah as-samad équivaut au tiers du Coran » conclut le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) (rapporté par al-Boukhari, 4628).

D’après Aïcha (P.A.a), chaque fois que le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) allait au lit le soir, il joignait ses deux paumes, soufflait là-dessus et récitait : « Dis, il est Allah, l’Unique » et « Dis : je demande protection au Maître de l’aube naissante » et : « Dis : je demande protection au Maître des hommes ». Puis il massait les parties de son corps qu’il pouvait atteindre en commençant par sa tête, son visage et les plus proches parties de son corps ; il faisait cela trois fois . » (rapporté par al-Boukhari, 4630).

D’après Aïcha (P.A.a), le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) dépêcha un homme à la tête d’un commando. Quand l’homme dirigeait la prière pour ses Compagnons, il récitait et terminait toujours par : « Dis : Il est Allah, l’Unique ». Quand le groupe rentra, il en informa le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) et celui-ci dit : « Demandez-lui pourquoi il avait agi ainsi ». Quand on lui posa la question, il dit : « c’est parce qu’elle renferme l’attribut du Clément et que j’aime à la réciter ». Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) dit alors : « Dites-lui qu’Allah l’aime » (rapporté par al-Boukhari 6827).

D’après Abd Rahman ibn Abza (P.A.a), le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) faisait une prière nocturne (de clôture) au cours de laquelle, il récitait « Sabbih-isma rabbika (87) et : « qul yaa ayyouha al-kafiroun » (109) et : « qul houwa Allah ahad (112) et quand il avait terminé, il disait : « gloire au roi très saint » trois fois et prolongeait la prononciation au cours de la troisième fois.

D’après Uqba ibn Amin, il avait rencontré le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) et il lui avait dit :

- Ô Uqba ibn Amir ! Ne vais-je pas t’apprendre une sourate qui n’a pas d’égale ni dans la Thora ni dans les Evangiles ni dans le Coran et que tu devrais réciter chaque nuit ?

Dis : « qul houwa Allah Ahad » et : « qul ahoudhou bi rabbi al-falaq » et «  qul ahoudou bi rabbi an-naas. »

Uqba dit : «il ne s’est pas passé depuis une seule nuit au cours de laquelle je ne l’ai pas lue. J’ai bien raison de le faire compte tenu de l’ordre qui m’a été donné par le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) dans ce sens » (Mousnad d’Ahmad, 16810).

D’après Abou Hourayra (P.A.a), le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) entendit un homme réciter : « Dis, Il est Allah » et il dit alors : « ça y est ! » Ses compagnons lui dirent alors : « qu’est-ce qui y est ? » — Il dit : « le paradis lui est garanti ». (Rapporté par l’imam Ahmad, 7669). Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) : « quiconque récite : « Dis : Il est Allah l’Unique » dix fois aura une maison construite par Allah pour lui au paradis ». Sahih al-Djami as-Saghir, 6472). Récite-la autant de fois que vous voudrez sans vous imposer un nombre déterminé ou un temps déterminé ou une modalité déterminée qui n’ont aucun fondement dans la loi.

S’agissant du verset (21 : 87), voici des hadith en évoquant les mérites : d’après Saad, le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : «  la prière de Dhoun-Noun qu’il prononçait au sein de la baleine, à savoir : « Pas de divinité à part Toi! Pureté à Toi! J' ai été vraiment du nombre des injustes". » ne sera récité par un musulman dans une situation (difficile) sans qu’Allah exauce son invocation » (rapporté par at-Tirmidhi, 3427 et authentifié dans Sahih al-Djami sous le numéro 3383. Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit encore : « Ne vais-je pas vous dire une prière qui, dite par l’un de vous en cas de trouble ou d’épreuve, lui apporte soulagement ? C’est la prière de Dhour-Nour : «Pas de divinité à part Toi! Pureté à Toi! J' ai été vraiment du nombre des injustes".  » (rapporté par al-hakim et cité dans Sahih al-Djami, 2605).

Nous demandons à Allah de vous assister et d’assister l’ensemble de nos frères musulmans à acquérir des connaissances utiles et d’en faire une bonne application. Puisse Allah bénir notre Prophète Muhammad.

Islam Q&A
Sheikh Muhammed Salih Al-Munajjid
Create Comments