Thu 17 Jm2 1435 - 17 April 2014
254

La disposition régissant l’accrochage de quelques versets aux murs

Je trouve, en visitant des chambres de musulmans, quelques versets coraniques, de beaux noms d’Allah et autre chose, accrochés sur les murs. Quelle est la disposition de la Charia islamique qui régit cette affaire ?

Louange à Allah 

Accrocher des tableaux et des morceaux de tissu sur lequel sont écrits des versets coraniques dans les chambres, les écoles, les clubs, les centres commerciaux comporte des aspects contestables et suscite des appréhensions parmi lesquelles :. Il y’a beaucoup d’avertissement sur cela.

1 – Accrocher des tableaux a généralement le but de décorer les murs par des inscriptions des versets coraniques, des invocations, des belles couleurs. Tout cela est une déformation du sens du Coran qui est venu pour guider l’humanité par sa lecture. Le Coran n’est pas venu pour décorer les murs mais pour guider les gens.

          2 – Beaucoup de gens l’accrochent sur les murs pour en tirer de la baraka. Ceci est une violation du sens du Coran,  parce que la baraka autorisée à chercher est à la lecture du Coran, et non à sa suspension ou à sa mise sur des étagères, afin de le transformer comme des tableaux.

3 – Ceci est contraire à ce que faisait le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui ) et  les califes. On doit suivre leurs traces au lieu d’innover. L’histoire atteste que l’inscription des versets coraniques sur les murs des maisons et des mosquées a commencé en Andalousie, en Turquie, et, enfin, elle s’est répandue dans les autres pays musulmans, au moment du déclin du monde islamique.

4 – Il y a, dans la suspension des versets du Coran, un prétexte  au ‘’shirk’’. Car, quelques personnes croient que ces tableaux  accrochés sont les protecteurs de la chambre et de ses habitants contre le mal, les vices. Ceci fait partie de l’association d’autres choses à Allah, ce qui est formellement interdit. Celui qui protège réellement, c’est Allah, le Très Haut.

La lecture du Saint Coran et la formulation des invocations d’Allah, avec crainte et certitude figurent parmi les moyens d’avoir Sa protection.

5 – Ces inscriptions sont parfois considérer comme un moyen de faire marcher le commerce, l’agriculture et d’avoir la chance.On doit éloigner le Coran de tout cela. On sait également que les tableaux coûtent excessivement chers, ce qui constitue un gaspillage.

6 – Beaucoup de ces tableaux sont enduits d’or, ce qui renforce l’interdiction de son utilisation.

7 – Il  y a en cela  le but d’exposer les versets aux  abus des caligraphes qui font des ondulés complexes et illisibles. Certains versets sont écrits en forme d’oiseaux, d’homme en position de prosternation et autre chose, comme les photos de ceux qui ont une âme, et c’est interdit.

8 – Il y a dans tout cela le but d’exposer le Coran aux dangers. Par exemple, quand on déménage d’une maison à une autre, on entasse les meubles les uns sur les autres. Il arrive souvent aussi qu’on peigne les inscriptions du Coran sur les murs ou qu’on y passe un coup de balai pour le nettoyage.

9 – Certains musulmans négligeants accrochent le Coran pour montrer qu’ils sont des pratiquants pieux, afin d’apaiser les blames de leurs  propres consciences. Mais, tout cela ne leur servira à rien.

En conclusion, il ne faut pas ouvrir la porte du mal. Nous devons suivre le chemin des éminents imams et des musulmans du premier siècle à l’époque du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui ) qui est le meilleur pour les convictions et pour  l’ensemble des dispositions de leur religion.

Si quelqu'un dit qu’on n’a pas interdit de faire des décorations par le Coran, nous n’exagérons pas. Par contre, nous  voulons faire, à travers ces versets accrochés ,un rappel aux gens dans les places publiques.

Pour répondre à cela, si nous regardons bien, pouvons-nous trouver une réalité en cela ? Est-ce que l’assistance se rappellera d’Allah par les versets accrochés au dessus de leurs têtes ?.

Les musulmans doivent s’orienter vers le livre d’Allah, par sa lecture, et se conformer à ses recommandations. Nous implorons Allah de faire entrer le Coran dans nos cœurs et les éclairer, de nous éloigner de l’angoisse et de nous sortir de nos craintes.

Islam Q&A
Sheikh Muhammed Salih Al-Munajjid
Create Comments