Thu 24 Jm2 1435 - 24 April 2014
3225

Les critères de choix du pays d’immigration

Question : Quels sont les conditions qu’un pays doit réunir pour ne plus être considéré comme un territoire de guerre ou de mécréance pour les musulmans?

Réponse:

Louange à Allah

Tout pays ou territoire dont les autorités appliquent les lois d’Allah et gouvernent les habitants selon les dispositions de la Charia et où les justiciables ont la possibilité de remplir les obligations que la Charia leur a prescrites, constituent un territoire de l’Islam.Les habitants musulmans doivent alors loyauté à leurs gouvernants dans la mesure où leur action est conforme aux normes islamiques. En plus, ils doivent prodiguer de bons conseils à leurs chefs et les aider à bien gérer les affaires de l’État et à mettre à leur disposition leur énergie physique et intellectuelle et à y vivre et à ne pas le quitter pour s’installer dans une autre contrée musulmane, dans l’espoir d’y trouver de meilleures conditions de vie.

La ville de Médine, par exemple, est devenue un territoire islamique  après l’immigration du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) vers elle et l’installation en son sein du siège de l’État islamique. C’est également le cas de La Mecque dont la conquête permit de l’intégrer dans le territoire de l’Islam, alors qu’auparavant  elle était un territoire de guerre que les musulmans capables avaient l’obligation de quitter.

De même est considéré comme un territoire de guerre tout pays ou contrée dont les gouvernants  n’appliquent pas les lois et ne gèrent pas les affaires des justiciables selon les dispositions de l’Islam et où le musulman n’a pas la possibilité de s’acquitter des obligations cultuelles de sa religion. C’était, par exemple, le cas de La Mecque avant la conquête. C’est également le cas des pays dont les habitants se réclament de l’Islam, mais dont les gouvernants appliquent des lois autres que celles révélées par Allah et où les musulmans ne peuvent pas célébrer les rites de leur religion. Pour sauver leur foi, les musulmans doivent dans ce cas quitter ce territoire pour aller s’installer ailleurs où l’on gouverne selon l’Islam et où ils peuvent acquitter leurs obligations religieuses.Ceux parmi les hommes, les femmes et les enfants qui ne peuvent pas se déplacer sont excusables. Les musulmans des autres territoires doivent œuvrer pour faciliter l’évacuation de ces empêchés vers le territoire de l’Islam.Allah le Très Haut a dit: « Ceux qui ont fait du tort à eux-mêmes, les Anges enlèveront leurs âmes en disant: "Où en étiez- vous?" (à propos de votre religion) - "Nous étions impuissants sur terre", dirent- ils. Alors les Anges diront: "La terre d'Allah n'était- elle pas assez vaste pour vous permettre d'émigrer?" Voilà bien ceux dont le refuge est l' Enfer. Et quelle mauvaise destination! à l' exception des impuissants: hommes, femmes et enfants, incapables de se débrouiller, et qui ne trouvent aucune voie: à ceux-là, il se peut qu' Allah donne le pardon. Allah est Clément et Pardonneur.. » (Coran,4: 97-99) et a dit: « Et qu' avez- vous à ne pas combattre dans le sentier d'Allah, et pour la cause des faibles: hommes, femmes et enfants qui disent: "Seigneur! Fais- nous sortir de cette cité dont les gens sont injustes, et assigne-nous de Ta part un allié, et assigne- nous de Ta part un secoureur". » (Coran,4:75).

Quant aux habitants musulmans capables d’observer les rites de leur religion ,de convaincre leur gouvernants, de contribuer à l’amélioration de leur conduite, ils ont l’obligation de rester sur place, dans l’espoir que leur présence favorise la diffusion de la religion et la réforme dans une atmosphère de paix.

Islam Q&A
Sheikh Muhammed Salih Al-Munajjid
Create Comments