Thu 17 Jm2 1435 - 17 April 2014
3839

lequel de des médicaments classiques, de l’exorcisme ou de la médecine religieuse  est le plus efficace ?

La médecine moderne soigne les maladies mentales à l’aide de médicaments classiques uniquement. Peut – on s’y limiter ? Est – il permis de faire recours à l’exorcisme ? Lequel des deux est le plus efficace ?

Louange à Allah.

 Il est incontestable que l’homme peut être atteint de maladies mentales telles que les angoisses liées à l’avenir et les tristesses du passé.

Les maladies mentales sont plus nuisibles à l’homme que les maladies physiques. En plus, il est de notoriété publique qu’il est plus efficace de soigner ces genres de maladies par des procédés  reconnus par la Charia – tel  que l’exorcisme - que par le biais des médicaments classiques.

Parmi ces procédés il y a ce hadith authentique rapporté par Ibn Masoud (P.A.a): « à tout croyant dominé par l’angoisse, les soucis et la tristesse, Allah apportera remède s’il dit : Ô mon Dieu, je suis Ton serviteur, fils de Ton serviteur et  de ta servante. Je suis sous Ton autorité et accepte Ton jugement et le destin que Tu traces pour moi. Par tous tes noms, par chaque nom que Tu vous T’es donnés, que Tu as communiqué à l’une de Tes créatures, révélé dans Ton livre ou gardé pour Toi même dans la science de l’invisible, je Te demande de faire du Coran la fleur  de mon cœur, la lumière de ma poitrine et un remède contre ma tristesse et mon angoisse ». Ce hadith fait partie de la médicine reconnue par la Charia.

Il existe également cette formule : «Et Dhoû-n-Noûn (Jonas) quand il partit, irrité. Il pensa que Nous N' allions pas l' éprouver. Puis il fit, dans les ténèbres, l' appel que voici: "Pas de divinité à part Toi! Pureté à Toi! J' ai été vraiment du nombre des injustes". » Coran : 21, 87)

Pour plus d’informations, se référer aux écrits des savants sur le thème des invocations, tels « Al-Wabil As-Saîb » d’Ibn al-Qayyim, « Al-Kalim At-Tayyib » de Cheikh Al-isalm Ibn Taymiya, « Al- Azkar » de An-Nawawii » et Zaad al- Maâd d’Ibn al-Qayyim.

Cependant, la régression de la foi a fait que l’être humain accepte de moins en mois la médecine religieuse. Actuellement, les gens font plus recours aux médicaments classiques qu’à la médecine religieuse. Autrement dit, à l’époque où la foi était solide, la médecine religieuse était de loin préférable. Mieux, ses effets sont ressentis beaucoup plus rapidement , si on la compare aux médicaments classiques. Par ailleurs, personne n’ignore l’histoire de l’homme que le prophète (bénédiction et salut soient sur lui) avait envoyé discrètement à la tête d’un groupe de compagnons du prophète. Ces derniers avaient fait escale dans une tribu arabe qui avait refusé de leur accorder l’hospitalité ; mais, pendant leur séjour, Allah a voulu que le chef de la tribu soit mordu par un serpent. Ils se sont alors concertés pour aller voir ces hôtes . Mais, ces derniers leur ont dit : nous ne soignerons votre chef que si vous nous donnez un certain nombre de moutons. D’accord, ont –ils répondu. Alors un des compagnons est allé voir le chef. À son arrivée, il récite uniquement la sourate « Al Fatiha » et le chef se leva brusquement, comme s’il venait d’être délivré d’une capture.

Comme on le voit donc, la récitation de la sourate « Al-Fatiha » a eu un effet sur le chef, parce que tout simplement venant d’un cœur imbu de foi.

À leur retour, le prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « Qui vous a dit que c’était un remède ».

Cependant, la religion et la foi sont devenues aujourd’hui plus faibles. Les gens, eux, font de plus en plus confiance aux choses concrètes et visibles et en subissent alors les conséquences malheureuses.

À coté de ces gens, il existe des charlatans qui manipulent l’esprit, la faculté et les paroles des gens, en faisant croire qu’ils sont des exorciseurs compétents. En réalité, ils ne sont que des escrocs.

En outre, les gens sont partagés entre des positions diamétralement opposées. Il y a les occupants du juste milieu et les extrémistes des deux bords : ceux qui dénient tout intérêt à la récitation du Coran et ceux qui manipulent l’esprit des gens par des récitations fausses et trompeuses.

voir fataawa islamiya (4 :465,466) de Cheikh Ibn Outhaymin.

Il faut par ailleurs dire qu’il n’y a pas d’incompatibilité entre l’utilisation des médicaments classiques licites et prescrits par les médecins du corps et la médecine religieuse, tels que l’exorcisme, les conjurations reconnues par la Charia et les invocations authentiques. Il est possible de faire recours aux deux en même temps, comme l’avait fait le prophète (bénédiction et salut soient sur lui). Il est d’ailleurs établi qu’il a utilisé l’un et l’autre et a dit : « veilles à ce qui est utile pour toi, demandes de l’aide à Allah et ne sois pas paresseux ». Il a également dit : « serviteurs d’Allah, soignez-vous, mais pas à l’aide de quelque chose d’illicite ».

Islam Q&A
Sheikh Muhammed Salih Al-Munajjid
Create Comments