Sat 19 Jm2 1435 - 19 April 2014
39679

Réponse à la question formulée par des athées : « Allah peut il créer un rocher qu’il ne pourra pas soulever ? ».

Cette question est posée par un évangéliste : « Allah peut il créer un rocher qu’il ne pourra pas soulever ? »
Comment lui répondre ?

Louanges à Allah

 Cette question et d’autres qui lui sont similaires visent à faire tomber dans une grande erreur. Beaucoup d’athées essaient de l’employer dans leur dialogue avec les musulmans dans le but de brouiller l’interlocuteur. Car s’il répond par non, ils lui disent : Comment peut-il être un dieu alors qu’il est incapable d’agir sur une créature ? S’il répond par : oui, ils lui disent : comment peut il être un dieu alors qu’il est incapable de soulever un rocher ?

 La question est inexacte dans son principe. La puissance d’Allah Très Haut ne s’exerce pas sur les choses impossibles. Comment peut on être Dieu tout en étant incapable de soulever un rocher et alors que l’un des attributs d’Allah Très Haut est l’omnipotence ? Peut on trouver dans les qualités des créatures une qui soit plus grande que les attributs de leur Créateur ?

 Le professeur Saad Roustoum a donné à cette question une réponse scientifique très solide et nous la reproduisons ci-dessous : « Nul doute que la puissance d’Allah est absolue et sans limite. Cependant elle ne s’exerce que sur les choses qui sont rationnellement possibles et non sur celles qui sont rationnellement impossibles. Pour absolue et illimitée qu’elle soit, cette puissance ne s’exerce que dans la sphère des choses dont l’existence est possible ; elle ne concerne pas les choses impossibles, ce qui ne revient pas à lui fixer une limite. Pour clarifier ce point, nous donnons quelques exemples : nous demandons à tous ces évêques et ecclésiastiques si Allah Très Haut peut créer un autre dieu comme Lui ? S’il disent : oui ; nous leur disons comment une créature peut-il devenir un dieu ? Comment peut-il être comme dieu tout en étant limité dans le temps alors qu’Allah lui est éternel ?

 En réalité, l’expression « créer un dieu » relève du sophisme et implique une contradiction car une chose ne peut pas être créature et dieu à la fois. Il est évident dès lors que la réponse ne peut être que ceci : la puissance d’Allah ne s’exerce pas sur cela car le fait qu’une chose soit à la fois dieu et son contraire est absurde et impossible. La puissance d’Allah ne s’exerce pas sur les choses impossibles. Un autre exemple : nous leur demandons encore ceci : Allah très Haut peut Il extraire réellement quelqu’un de Son autorité ? S’ils répondent par l’affirmative, ils limitent l’autorité d’Allah et Son influence. Et s’ils répondent par la négative, ce qui est juste,ils nous rejoignent sur l’affirmation selon laquelle la puissance d’Allah est absolue et ne s’exerce pas sur les choses impossibles car il est rationnellement impossible qu’une créature quelconque échappe à l’autorité et à l’emprise de son créateur.Un troisième exemple : une fois un athée m’a interrogé en ces termes : « Votre Maître peut-il créer un rocher si immense qu’Il sera lui-même incapable de le soulever ? Pour se moquer, il ajouter : si tu me dis : « oui, il peut » tu reconnais que ton Maître peut être incapable de soulever un rocher, ce qui prouve qu’il n’est pas un dieu. Si tu me dis : « non, il ne peut pas», tu reconnais qu’il n’est capable de rien. Par conséquent, il n’est pas un dieu.

 J’ai donné a cet athée une réponse simple : la création par Allah d’un rocher qu’il serait incapable de soulever n’entre pas dans la sphère d’application de la puissance d’Allah, car Celui-ci peut faire bouger tout ce qu’Il crée. Mais le fait que la puissance divine ne s’exerce pas sur la création de ce rocher potentielle ne signifie pas qu’il soit incapable. Bien au contraire, cela prouve la perfection de Sa puissance. Votre question ressemble à celle de quelqu’un qui se demande si Allah Très Haut est incapable de faire une chose possible rationnellement. Il est évident que répondre par la négative n’implique pas la limitation de la puissance d’Allah. Bien au contraire, c’est confirmer la perfection de la puissance car l’absence de l’incapacité implique la capacité. C’est exactement comme si nous disions qu’Allah ne peut ni ignorer ni oublier, notre affirmation ne reviendrait pas à attribuer au Très Haut impuissance ou défaut. C’est plutôt une confirmation de Sa perfection et du caractère absolu de sa puissance et de sa science.

 Voir al-anadjil al arba’a wa rassaïl Paul wa Jean tanfii ulùhiyata al-massih kamaa yanfiiha al-qur’an par le Professeur Saad Roustoum.

Allah le sait mieux.

Islam Q&A
Create Comments