Mon 21 Jm2 1435 - 21 April 2014
39736

Le sens de l’enchaînement des démons en Ramadan

Que dites-vous à propos de l’enchaînement des démons en Ramadan ?

Louange à Allah

Al-Boukhari (1899) et Mouslim (1079) ont rapporté d’après Abou Hourayra (P.A.a) que le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « A l’arrivée du Ramadan, les portes du paradis sont ouvertes et celles de l’enfer fermées et les démons mis aux fers ».

Les ulémas ont expliqué différemment le sens de l’enchaînement des démons :

-         citant al-Halimi, al-Hafiz ibn Hadjar a dit : « Il est probable qu’on veut indiquer que les démons réussissent moins facilement à troubler les musulmans en Ramadan qu’en dehors du Ramadan en raison de l’aptitude du jeûne pratiqué par les musulmans à leur permettre de maîtriser les plaisirs et en raison de leur lecture du Coran et de leurs recours au dhikr (rappel d’Allah) ». D’autres ont dit : « Par démons on entend les plus rebelles d’entre eux » et le terme Suffidat signifie attacher avec des chaînes.

-         Al-Iyadh dit : « Il est probable que les termes sont utilisés au sens apparent et réel et que ce fait constitue pour les anges une manière de marquer l’arrivée du mois et montrer son caractère sacré et empêcher les démons de porter atteinte aux croyants. Il est aussi probable que l’expression traduit l’importance de la récompense et du pardon et la diminution de la capacité des démons au point qu’ils deviennent comme des êtres enchaînés.

Cette deuxième probabilité est renforcée par ce qui est dit selon la version de Younous rapporté d’après Ibn Shihab par Mouslim : « Les portes de la miséricorde sont ouvertes ». Il dit encore : « Il est aussi probable que l’enchaînement des démons signifie : les rendre incapable d’égarer les gens et de leur embellir les plaisirs (illicites). Zin ibn al-Mounir dit : « La première explication est plus juste car il n’est pas nécessaire de détourner les mots de leur sens apparent ». Voir Fateh al-Bari, 4/114.

Cheikh Ibn Outhaymine (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a été interrogé sur la parole du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) : « et les démons sont enchaînés… » S’il en est ainsi, pourquoi les gens subissent-ils en Ramadan des crises provoquées par une intervention démoniaque ?

Il a répondu en ces termes : « certaines versions du hadith précisent : « les plus rebelles des démons sont enchaînés ou mis aux fers ». C’est la version citée par An-Nassaï. Ce hadith fait partie des mystères auxquels nous devons adhéré avec soumission et ne pas aller au-delà. Car cette attitude est plus à même de protéger la foi et d’assurer une bonne fin au fidèle. Quand Abdallah fils de l’imam Ahmad dit à celui-ci : « L’on peut subir une crise démoniaque en Ramadan ! » l’Imam lui dit : « Tenons-nous-en hadith et taisons-nous ».

Il semble que l’enchaînement revient à les empêcher d’égarer les gens puisque la bienfaisance et le retour vers Allah le Très Haut s’intensifient en Ramadan. Voir Madjmou al-fatawa, 20.

Cela dit, l’enchaînement des démons est une réalité que seul Allah maîtrise, mais il n’empêche pas nécessairement l’apparition de maux et d’actes de rébellion au sein des gens. Allah le sait mieux. Se référer à la question n° 12653.

Islam Q&A
Create Comments