Wed 23 Jm2 1435 - 23 April 2014
4135

L’authenticité d’une version citée dans le livre  versets sataniques.

Dans le livre de Salman Rusdie intitulé : versets sataniques, l’auteur soutient que certains versets du Coran (étaient révélés pour approuver le culte voué à trois grandes idoles bien célèbres et aimées qui se trouvaient à La Mecque à l’époque afin de les mettre à la tête des autres idoles et que ces versets ont été abrogés. L’on dit que ces versets n’ont pas été transmis par Gabriel, mais c’est plutôt Satan qui les a inspirés à l’insu du Prophète Muhammad (bénédiction et salut soient sur lui) à l’époque. Est-ce vrai ? Si cette affirmation comporte un pourcentage d’authenticité, quel est ce pourcentage ? J’espère que vous mentionnerez la version authentique de ce qui s’est passé.

Louange à Allah

Ces propos sont fondés sur une fausse version. Ibn Kathir et d’autres en ont dit ceci : « ça n’a jamais été rapporté au Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) par une chaîne sûre ». Ils entendent parler de : « Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a récité la sourate 53  devant les idolâtres. Quand il parvint à : « Que vous en semble (des divinités) Lât et `Ouzzâ ainsi que Manât, cette troisième autre? » (53:19-20), Satan jeta sur la langue du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) ceci : « Voilà les très hautes divinités dont l’intercession est à espérer ». Les mécréants furent ravis pour cet hommage rendu à ces trois idoles et ils se prosternèrent. » Cette version est sans doute fausse pour plusieurs considérations :

1/ Sa chaîne de transmission est faible et n’est pas authentique ;

2/ Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) est infaillible dans la transmission de son message ;

3/  supposer que cette version soit vraie, les ulémas ont dit que les propos sataniques étaient jetés aux oreilles des mécréants et non sur la langue du Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) et que les mécréants les ont entendus de lui (Satan).

Voir les propos d’Ibn Kathir (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dans lesquels il réfute cette version dans le cadre de son commentaire au verset 52 de la sourate 22. Allah le sait mieux.

Islam Q&A
Sheikh Muhammed Salih Al-Munajjid
Create Comments