Thu 24 Jm2 1435 - 24 April 2014
4395

Un chrétien s’interroge sur la nature de l’âme et ses limites

Qu’est-ce que l’âme selon l’Islam ?
Qui est-ce qui l’a créée ? Quelles sont ses limites ?

Louange à Allah

Allah est le créateur de toute chose. L’âme est une créature comme les autres créatures. La connaissance de sa réalité est réservée à Allah le Puissant et Majestueux. Allah s’en est réservé la connaissance comme l’indique le hadith d’Abd Allah ibn Massoud (P.A.a) quand il dit : «  Une fois, nous étions le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) et moi-même dans un champ et il s’était appuyé sur une branche de dattier quand des juifs passèrent et que les uns dirent aux autres : « interrogez-le sur l’âme » et Il dit : cela dépend de vous. Certains d’entre eux dirent : «  Il ne vous adressera  aucun propos que vous réprouverez ». Les autres dirent : « interrogez-le ». Ils l’interrogèrent alors à propos de l’âme et le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) se tut et ne leur dit rien et je sus alors qu’il recevait la révélation divine et je me levais. La révélation qui lui parvint dit : «Et ils t' interrogent au sujet de l' âme, - Dis: "L' âme relève de l' Ordre de mon Seigneur". Et on ne vous a donné que peu de connaissance.  » (Coran, 17 :85) (rapporté par Boukhari).

Allah le Très Haut et Son Messager (bénédiction et salut soient sur lui) ont fait  de l’âme diverses descriptions ; ils ont dit qu’elle peut être saisie et mourir, qu’elle peut être mis dans un linceul, qu’elle peut venir et partir, qu’elle peut monter et descendre et qu’elle est extraite du corps comme le cheveu de la patte... Il faut affirmer les qualités mentionnées dans les Deux Révélations (le Coran et la Sunna). Cependant l’âme n’est pas comme le corps.

Allah le Très Haut a créé Adam et lui a insufflé l’âme comme le Coran l’a indiqué. Dans un hadith du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui), il est dit : quand Allag créa Adam et le dota d’une âme, il étérnua et dit :« al-hamd liallah », il loua ainsi Allah avec Sa permission. Et Son Maître lui dit :  « Yarhamouka Allah » (Puisse T’accorder Sa miséricorde) Adam, va rejoindre le groupe d’anges assis là-bas et dis : « Assalamou alaykoum ». Ils répondirent par « Wa alayka as-salam wa rahmatou Allah ». Et puis il retourna auprès de son Maître. Et Celui-ci dit : « Voilà ta manière de saluer qui est aussi celle à utiliser par tes fils entre eux. » (rapporté par at-Tirmidhi qui l’a jugé « beau » : Sounan at-Tirmidhi, 3290).

Allah envoie l’ange pour insuffler l’âme dans l’embryon conformément à ce qui a été rapporté d’après Abd Allah ibn Massoud : «  le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) le très véridique nous a raconté que l’un de vous est constitué dans l’utérus de sa mère pendant 40 jours. Et puis, il se transforme en caillot de sang pendant le même laps de temps. Et puis il devient un foetus pendant le même laps de temps. Et puis on envoie l’ange pour lui insuffler une âme et l’on donne à l’ange l’ordre d’écrire quatre mots concernant sa subsistance, le terme de sa vie, son oeuvre et son sort : sera-t-il heureux ou malheureux. (Rapporté par Mouslim, 4781).

L’âme du mourant est extraite du bas, depuis les oreilles jusqu’au haut et quand elle atteint la gorge, l’agonisant gémit, ouvre ses yeux et fixe son regard vers le haut.

D’après Um Salamata, le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) est entré chez Abou Salamata alors que ses yeux étaient grand ouverts et il les referma. Et puis il dit : «  Quand l’âme est saisie, le regard le suit » (rapporté par Mouslim, 1528).

Les anges la recueillirent. Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « Les anges ont recueilli l’âme d’une personne parmi vos devanciers et lui ont dit : as-tu fait du bien ? - Il a répondu : «  Je donnais à mes agents l’ordre d’attendre et de fermer les yeux sur le débiteur en difficulté ». Il dit : les anges l’ont laissé pour cela. » (rapporté par Boukhari 1935).

Deux anges l’amènent au ciel après l’avoir saisie. C’est ce qu’indique ce hadith d’Abou Hourayra qui dit : «  Quand l’âme du croyant sort (de son corps), deux anges la recueillirent et l’amènent ... Il en a évoqué la bonne odeur et a parlé de musc. Il a dit : les gens du ciel diront : une bonne âme venue de la terre. Puisse Allah bénir le corps que tu animais. » Et puis on l’emporte pour l’amener à son Maître, le Puissant et Majestueux. Et puis Il dira : partez avec elle jusqu’à la fin  de son terme.. Il a dit : «  Quand l’âme du mécréant sort (de son corps)... Il a évoqué sa mauvaise odeur et parlé de malédiction ... Les gens du ciel diront : « une mauvaise âme venue de la terre. » Il a dit : on dira : partez avec elle jusqu’à la  fin  de son terme... Abou Hourayra a dit : «  Le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) a écarté de sa main un mouchoir qui était sur son nez (pour illustrer ses propos par ce geste) (rapporté par Mouslim, 5119).

La sortie de l’âme a fait encore l’objet davantage de détails rapportés dans le hadith de l’imam Ahmad (puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) qui provient d’al-Bara ibn Azib : « Nous sortîmes en compagnie du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) pour raccompagner la dépouille mortelle d’un homme issu des Ansar. Nous arrivâmes près de la tombe alors qu’elle n’était pas encore achevée. Le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) s’assoit et nous nous installâmes autour de lui comme si des oiseaux perçaient sur nos têtes ( c’est-à-dire: ils observèrent un silence de cimetière) Le Messager tenait un bout de bois avec lequel il picotait le sol. Et puis il leva sa tête et dit : « Demandez à Allah de vous protéger contre le châtiment de la tombe » deux fois ou trois. Et puis il poursuivit : «  quand un fidèle quitte ici-bas pour aller à l’au-delà, des anges au visage blanc comme le soleil et porteurs de linceuls et du parfum apportés du paradis, viennent vers lui et s’installent à vue d’oeil. Et puis l’ange de la mort avance et s’asseoit près de sa tête et dit : ô âme apaisée, sors vers le pardon d’Allah et Sa complaisance ». Il dit : l’âme sort et l’ange de la mort la recueille, mais les (autres) anges ne la lui laissent pas un clin d’oeil puisqu’ils s’en emparent tout de suite et la mettent dans le linceul précité et l’aspergerent du (hanout) parfum susmentionné. Il dégagera alors une odeur semblable à celle du meilleur musc trouvé sur terre... Il (le Prophète) dit : «  Ensuite, ils montent avec et chaque fois qu’ils passent près d’un groupe d’anges, ils disent : qu’est-ce que cette bonne âme ? » Et ils leur disent : «  c’est (l’âme d’) Un tel fils d’Un tel en utilisant les plus beaux noms par lesquels on l’appelait ici-bas. Quand ils atteignent le ciel, ils demandent à ce qu’on lui ouvre (les portes) et on  les lui ouvrira, et de chaque ciel le groupe d’ange le plus proche la raccompagne jusqu’au ciel suivant et il en sera ainsi jusqu’à son arrivée au 7e ciel. C’est alors qu’Allah, le Puissant et majestueux dit : «  Ecrivez le livre de mon serviteur dans les (registres les) plus élevés et ramenez-le à la terre car c’est à partir d’elle que je les ai créés et c’est en elle que je les déposerai et c’est d’elle que je les ferai ressortir une deuxième fois. Il (le Prophète) dit : son âme sera alors rendue à son corps et deux anges se présenteront à lui et le mettrons en position assise et lui diront : «  qui est votre Maître ? - Il dira : mon maître c’est Allah. Et puis ils lui diront  : qu’est-ce que votre religion ? - Il dira : ma religion c’est l’Islam. Ils lui diront ensuite : « Qu’en est-il de cet homme qui vous a été envoyé ? - Il dira : il est le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) - Ils lui diront : comment l’avez-vous su ? - Il dira : « J’ai lu le livre d’Allah et y ai cru et adhéré. ». Une clameur appellera alors depuis le ciel pour dire : «  Mon serviteur a dit vrai ; préparez-lui un endroit du paradis, et apportez-lui des habits du paradis et ouvrez- lui une porte sur le paradis. Il (le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui)) dit : « le souffle du paradis et son odeur lui parviendront de là, et sa tombe sera élargie à vue d’oeil. Il (le Prophète) poursuit : « Un bel homme, bien habillé et parfumé se présentera ensuite à lui et lui dira : rassurez-vous puisque vous serez content en ce jour qui vous a été promis ». Il lui dira : qui es-tu, toi dont le visage annonce du bien ?. Il lui dira : « je suis ta bonne oeuvre. » Il dira : mon Maître fais venir l’Heure pour que je puisse retrouver ma famille et mes biens.

Il (le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) dit (d’autre part) : « quand le mécréant quitte ce bas monde pour aller dans l’au-delà, des anges au visage noir descendent à lui à partir du ciel et muni de morceaux de tissu ; ils s’installèrent à vue d’oeil. Et puis l’ange de la mort avance et s’asseoit près de sa tête et lui dit : ô âme mauvaise ! Sors vers le dépit d’Allah et Sa colère. Il (le Prophète) dit : « son âme se disperse dans son corps et on l’en extrait comme on le fait du soufoud  (instrument métallique utilisé pour griller de la viande) accroché à de la laine mouillée. Et puis l’ange de la mort la recueille et dès qu’il l’a en main, les autres anges ne la lui laissent pas un clin d’oeil et la mettent dans les morceaux de tissu et elle dégage une odeur semblable à celle du cadavre le plus nauséabond qui soit sur terre. Et puis ils la font monter, et chaque fois qu’ils passent près d’un groupe d’anges, ils disent : qu’est-ce que cette mauvaise âme ?! Et d’autres leur disent : c’est Un tel fils d’Un tel en utilisant ses noms les plus désagréables qu’on lui donnait ici-bas. Cela continue ainsi jusqu’à ce qu’il arrive au 7e ciel.

Là on demande que (la porte lui soit ouverte), mais on ne la lui ouvre pas. Et puis le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) a récité : « Pour ceux qui traitent de mensonges Nos enseignements et qui s' en écartent par orgueil, les portes du ciel ne leur seront pas ouvertes, et ils n' entreront au Paradis que quand le chameau pénètre dans le chas de l' aiguille. Ainsi rétribuons- Nous les criminels. » (Coran, 7:40). Ensuite, Allah le Puissant et majestueux dit : « Ecrivez son livre dans le Sidjdjin (coffre qui renferme les regitres contenant les oeuvres des mécréants) (situé) dans la terre la plus basse. Son âme est alors tombé. Ici le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) récita : «(Soyez) exclusivement (acquis à la religion) d' Allah ne Lui associez rien; car quiconque associe à Allah, c' est comme s' il tombait du haut du ciel et que les oiseaux le happaient, ou que le vent le précipitait dans un abîme très profond.» (Coran, 22:31). Son âme est ensuite rendue à son corps, et deux anges se présentent et le mettent en position assise et lui disent :

- qui est ton maître ?

- il dira : eh bien eh bien, je ne sais pas.

- quelle est ta religion ?

- eh bien, eh bien, je ne sais pas.

- qu’en est-il de cet homme qui vous a été envoyé ?

- eh bien, eh bien, je ne sais pas !

Alors, une voix venue du ciel dira : mon serviteur a menti ; préparez-lui un endroit de l’enfer et ouvrez lui une porte sur l’enfer. Et il lui en viendra chaleur et vent brûlant et sa tombe sera rétrécie de sorte que ses côtes s’entrechoquent, et un homme laid, mal habillé et dégageant une odeur nauséabonde viendra lui dire : sois rassuré que tu ne seras pas content en ce jour qui t’a été promis. Il lui dira alors : qui es-tu, puisque ton visage annonce le mal. Il dira : «  Je suis ta mauvaise oeuvre. Il dira alors : «  Mon Maître, ne fais pas venir l’Heure » (cité dans le Mousnad de l’imam Ahmad, 17803 et déclaré authentique).

A la fin des temps, Allah lâchera un vent qui remportera toute âme croyante, comme cela est indiqué dans un hadith de Nawas ibn Sam’an qui dit : «  Le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) a mentionné ... (Il cite le hadith relatif à l’anti-christ, à la descente de Jésus (psl), à la vie agréable qui prévaudra durant la vie de Jésus et après lui et le bonheur que les gens connaîtront à cette époque), il dit : au moment où ils jouiront de cette situation, Allah lâchera un vent agréable qui soufflera sous leur aisselle et emportera toute âme croyante et soumise de sorte que seuls les mauvais survivront et se livreront à une pagaille comparable à celle qui sévit au sein des anes, et c’est à l’époque de ces gens-là que l’Heure viendra. (Rapporté par Mouslim, 5228).

Au moment du sommeil - la mort mineure - l’âme est saisie, mais pas totalement. C’est pourquoi le dormeur reste en vie.  ce propos, le Très Haut dit : « Allah reçoit les âmes au moment de leur mort ainsi que celles qui ne meurent pas au cours de leur sommeil. Il retient celles à qui Il a décrété la mort, tandis qu' Il renvoie les autres jusqu'à un terme fixé. Il y a certainement là des preuves pour des gens qui réfléchissent. » (Coran, 39:42).

Le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) recommande au musulman qui va se coucher de dire : «  à Ton nom, mon Maître, je pose mon côté et c’est avec Ton nom que je le relèverai. Si tu saisis mon âme, accorde lui Ta miséricorde ; si Tu la laisses survivre protège-la comme tu le fais avec Tes pieux serviteurs ». Quand il se réveille, (il lui est recommandé de dire ) : louange à Allah qui a préservé l’intégrité de mon corps et m’a rendu mon âme et m’a permis de Le rappeler. » (rapporté par at-Tirmidhi, 3323 et déclaré par lui beau).

Voilà un ensemble de versets et de hadith authentiques décrivant les états de l’âme. Peut-être y trouverez-vous, ô auteur de la question, un sermon qui vous conduira vers le chemin de la vérité et la religion de l’Islam. Merci pour votre question.

Islam Q&A
Sheikh Muhammed Salih Al-Munajjid
Create Comments