449: Le maintien d’un imam qui cache des péchés secrets


Voici un jeune qui sert d’imam dans une mosquée. Il se dit aimé de la communauté qui gère la mosquée. Mais il se sait au fond de lui-même négligeant et ne mérite pas d’assumer la fonction d’imam et n’est pas digne de l’amour et de la considération qu’on lui témoigne. Il craint de devenir hypocrite s’il continue à servir d’imam dans cette mosquée. Doit-il rester en tant qu’imam ou partir par crainte de duplicité et d’hypocrisie.

Louange à Allah

Ce jeune à propos duquel vous dites qu’il est aimé de son peuple malgré ses abus commis dans ses rapports avec son Maître, devrait cesser ces abus, compte tenu de l’amour dont il fait l’objet de la part de son peuple et de l’imamat qu’il assure. Il devrait bien rendre le culte à Allah et Le remercier dans la mesure où Il lui a réuni deux choses qui constitue un grand bienfait : l’amour de son peuple et l’occupation de la fonction de l’imam en leur sein. A ce propos, le Très Haut dit : « Les serviteurs du Tout Miséricordieux sont ceux qui marchent humblement sur terre, qui, lorsque les ignorants s' adressent à eux, disent: "Paix",qui passent les nuits prosternés et debout devant leur Seigneur; qui disent: "Seigneur, écarte de nous le châtiment de l' Enfer". - car son châtiment est permanent. qui disent: "Seigneur, écarte de nous le châtiment de l' Enfer". - car son châtiment est permanent. Quels mauvais gîte et lieu de séjour! Qui, lorsqu' ils dépensent, ne sont ni prodigues ni avares mais se tiennent au juste milieu  (…..) et qui disent: "Seigneur, donne- nous, en nos épouses et nos descendants, la joie des yeux, et fais de nous un guide pour les pieux". » (Coran, 25 :63-74 ). Les prieurs font partie des pieux et leur  imam fait partie d’eux, conformément aux propos du Très Haut :  « Seigneur, donne- nous, en nos épouses et nos descendants, la joie des yeux, et fais de nous un guide pour les pieux. » Qu’il loue Allah pour ce bienfait et mette fin aux excès qu’il commet à son propre détriment. Qu’il fasse d’une telle mutation un moyen qui l’aide à obéir à Allah. Qu’il craigne Allah de façon à se rendre digne de son poste.

Le fait pour lui de dire : je crains l’hypocrisie provient d’une intrigue que Satan inculque à l’homme. En effet, chaque fois que l’on veut réaliser un acte d’obéissance, Satan vient lui dire : « Tu es hypocrite ». Il faut qu’il se débarrasse de ses intrigues, s’en détourne et sollicite l’assistance d’Allah le Puissant et Majestueux car il répéte toujours dans sa prière « C’est Toi que nous adorons et c’est de Toi que nous sollicitons assistance ».

La Rencontre de la porte ouverte d’Ibn Outhaymine (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde).
Create Comments