Sun 20 Jm2 1435 - 20 April 2014
45847

Ses responsabilités le plongent dans l’angoisse et l’inquiétude

Premièrement, je suis un jeune étudiant en médecine de 20 ans . et mon père vient de décéder. Du coût, la plupart de ses responsabilités m’est revenue. Certes, j’ai un frère aîné, mais il est incapable. Il y a quelques jours, j’ai vécu des cas de déstabilisations psychologiques. et je suis sans cesse hanté par la psychose de la maladie et de la mort. Il m’arrive d’avoir le sentiment que je vais mourir le jour même et d’autres sentiments étranges..
Je me suis rendu auprès d’un psychiatre et il m’a dit que j’étais en proie à l’angoisse et à l’inquiétude et m’a donné un médicament mais je ne l’ai pas utilisé.
Allah soit loué ! Je me suis conformé à mon engagement et j’ai cherché refuge auprès d’Allah, le Puissant, le Majestueux.
Allah soit loué. Je me sens mieux maintenant grâce à la lecture du Coran et à l’accomplissement de la prière à la mosquée. Ma question est la suivante : Est-ce que mon état nécessite la prise d’un médicament ? Mon mal constitue –t-il une maladie organique ou une atteinte démoniaque ?

Louanges à Allah

Le croyant ne peut pas se passer de son Maître Puissant et Majestueux qui ( nous ) procure les avantages et (nous) débarrasse des préjudices.

Le fait de vous réfugier auprès d’Allah le Puissant et Majestueux est bien juste.

Quant à la mort , elle est inéluctable car Allah y soumet toute âme. A ce propos le Puissant et Majestueux dit : « Toute âme goûtera la mort. Mais c' est seulement au Jour de la Résurrection que vous recevrez votre entière rétribution. Quiconque donc est écarté du Feu et introduit au Paradis, a certes réussi. Et la vie présente n' est qu' un objet de jouissance trompeuse.» ( Coran, 3 : 185 ). Aucun moyen ne peut permettre à l’homme de se soustraire au destin et au décret arrêtés par Allah, le Puissant et Majestueux donc à la mort. La peur de celle-ci ne doit pas détourner le fidèle croyant de l’obéissance ( à Allah) . Bien au contraire, la peur doit l’inciter à l’obéissance et à la pratique du culte. La peur, d’après Ibn Qudama, est la cravache d’Allah Très Haut avec laquelle il conduit ses serviteurs vers l’acquisition du savoir et son application visant à accéder aux grades marquant la proximité divine ».

La peur peut créer des soucis et provoquer la mort. Elle peut encore faire désespérer de la Miséricorde d’Allah Très Haut .Cette sorte de peur n’est pas bonne ; elle est même très mauvaise. L’on doit savoir que beaucoup de soucis et de pressions psychologiques résultent de l’insatisfaction. Il arrive que nous n’obtenions pas ce que nous voulons. Quant bien même nous l’obtenions, cela ne nous procurerait pas l’entière satisfaction désirée ; notre imagination dépasse de loin la réalité dans ce domaine. Même quand nous réalisons nos désirs, nous restons confrontés à l’angoisse et à la peur liées à notre souci de ne pas perdre les bienfaits acquis. Le seul remède réside dans l’acceptation du destin fixé par Allah Très Haut et dans la gratitude à son égard pour les bienfaits et dans l’endurance des grands malheurs qu’Allah Très Haut décrète

Votre état peut nécessiter l’intervention d’un médecin.Mais sachez que la plupart des maladies humaines ne sont pas organiques, mais psychologiques avec des effets sur les organes.Dr Al-Faiz dit : «  Il a été clairement établi que 4/5 malades ne souffrent pas du tout d’une affection organique car leurs maladies résultent de la peur, de l’angoisse, de la haine, d’un profond égoïsme et de l’incapacité de l’individu à s’adapter à son milieu »

Regardez comment Jacob ( PSL ) pleura son fils Joseph au point d’en perdre la vue ! Comment Aïcha , calomniée,  outrancièrement  par des menteurs fut si perturbée qu’elle ne cessait de pleurer ! Elle disait : «  Je crus que le chagrin allait détruire mon foie » ( Rapporté par al-Boukhari et par Mouslim).

Dr Hassan Chamai Basha dit : «  En cas d’angoisse, se secrète dans le sang une matière qui s’appelle adrénaline, ce qui entraîne l’hypertension et accélère les battements du cœur. Dès lors, on se plaint de palpitations et l’on a le sentiment que quelque chose descend du haut vers le bas du ventre . Cet état inspire toutes sortes de pensées et fait courir d’un médecin à l’autre alors que l’on n'est pas vraiment malade, même si l’on continue à se plaindre de douleurs à l’estomac, d’indigestion, du gonflement du ventre, de l’irrégularité de l’urine et de maux de tête ».

Accordez vous à votre foi, à la crainte d’Allah et à la pratique assidue du rappel d’Allah et des litanies autorisées.Car elles constituent les plus importants remèdes pour tout ce qui est source de troubles pour l’âme .

Figurent parmi les invocation prophétiques relevant de ce chapitre :

1°) D’après Anas Ibn Malick ( P.A.a ) le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) disait : «  Mon Seigneur ! Protège-moi contre les soucis, le chagrin, l’incapacité, la paresse, la lâcheté, l’avarice, les dettes écrasantes et la domination par les gens » ( rapporté par al-Boukhari, 6008).

2°) D’après Abd Allah ibn Massoud, le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui ) a dit : «  Chaque fois qu’on tombe dans les soucis et le chagrin qu’on dise : Mon Seigneur ! Je suis ton serviteur fils de ton serviteur et de ta " serviteur femme" ». Mon toupet est dans ta main ; tes décisions s’appliquent bien à moi et tes jugements me concernant sont justes. Je te demande par tous les noms que Tu T’es donné  et par tous les noms Tu as appris à une de Tes créatures ou révélés dans Ton livre ou gardés secrets chez Toi Je Te demande de faire du Coran le printemps de mon cœur, la lumière de ma poitrine, le moyen de me débarrasser des soucis et du chagrin . » chaque fois qu’il dit cela, Allah s’en débarrasse et les remplace par la joie. »

- «  O Messager d’Alla : Ne devons-nous pas l’apprendre ? »

-«  Si, toute personne qui l’a entendu doit l’apprendre ? » ( rapporté par Ahamd, 2704 ) . Ce hadith est déclaré authentique par Cheikh Al-Albani dans as-Silsila as-Sahiha (199).

3°) D’après Saad Ibn Abi Waqqas, le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui ) a dit : «  La prière de Dhou Noun ( Jonas ) prononcée depuis le ventre de la baleine est celle-ci : Il y a pas de Dieu en dehors de Toi. Gloire à Toi ! J’étais au nombre des injustices » Chaque fois qu’un musulman  la prononce, Allah exauce sa prière’ ( rapporté par at-Tirmihi, 3503 ) . Le hadith est déclaré authentique par Cheikh Al-Albani dans Sahih al-Djami.3383 :

Il est important de se référer à la réponse donnée aux questions N°21677 et 32457. Allah le sait mieux

Islam Q&A
Create Comments