Wed 16 Jm2 1435 - 16 April 2014
5343

Il craint d’expliquer à son ami qu’il est en fiançailles avec sa soeur.

Je vais bientôt terminer mes études à l’université, s’il plaît à Allah. J’ai connu un frère , il y a plusieurs années et nous nos aimons en Allah. Cet ami a une soeur dont je voudrais demander la main. Quelles sont les règles de conduite qu’il faudrait suivre pour demander la main de la soeur de mon ami, étant entendu que ce dernier est son tuteur ? j’ai l’impression qu’il se fâchera car elle lui est très chère. Puisse Allah vous récompenser par le bien.

Louange à Allah

Je ne sache pas que la loi islamique contienne des règles connues de tous et suivies en matière de fiançailles, en dehors des règles générales édictées par l’Islam et la coutume en vigueur dans chaque pays, pourvu qu’elle soit conforme à la Charia.

Vous n’avez pas cité pourquoi votre ami risque de se mettre en colère si vous l’informez que vous voulez demander la main de sa soeur. Est ce que c’est simplement parce que sa soeur lui est chère ? Ce n’est pas un obstacle. Bien au contraire, celui à qui sa soeur ou sa fille sont chères leur cherche un mari qui soit leur égal. Cela revient à bien s’occuper d’elle.

S’il y a des considérations coutumières ou liés aux réalités locales, il ne nous est possible de vous donner conseils que quand nous les connaîtrons. Il vous est possible de consulter un étudiant du pays de votre ami, qui vous connaît tous les deux car c’est une telle personne qui pourrait vous orienter.

En somme, vous pouvez parler à votre ami de façon allusive et lui exprimer votre désir de vous marier et le consulter pour savoir s’il peut vous proposer une femme. Si vous lui demandiez de vous indiquer une femme musulmane de ses connaissances, vous découvrirez son attitude. De même, si vous lui manifestez l’amitié que vous lui portez pour Allah le Très Haut et exprimer votre souhait de voir cette amitié se consolider grâce à une alliance matrimoniale. Vous lui diriez par exemple : « Si seulement j’avais une soeur à vous donner en mariage! » ou « Si seulement vous aviez une proche parente à me donner en mariage afin de pérenniser nos liens! » Sa réaction bien observée vous permettrait de savoir s’il faut avancer ou reculer. Si vous appréhendez sa réaction, vous pouvez demander à une autre personne de lui faire part de vote intention afin d’éviter d’être gêné.

N’oubliez pas que la prière fait partie des plus importantes causes de satisfaction des exigences. Puisse Allah bénir notre Prophète Muhammad.

Cheikh Abd Allah al-Haydari.
Create Comments