Fri 25 Jm2 1435 - 25 April 2014
5965

Omar al-Khayyam

Qui était Omar Al Khayyam ? Quelles étaient ses croyances ? J’espère que vous me donnerez un aperçu de sa vie ?

Louange à Allah

1) Il s’appelle Aboul Fateh Omar ibn Ibrahima al-Khayyami. Il était poète et philosophe et il naquit à Neissabour en 408 H et y mourut en l’an 517 ou 515 et y fut enterré.

2) Il était bien instruit en mathématique, en astronomie, en linguistique, en droit et en histoire.

3) Pour ses connaissances énormes en astronomie, il fut nommé directeur de l’Observatoire astronomique de Bagdad. Mais le grand intérêt qu’il portait à la philosophie a fait que son nom est souvent lié à celui d’Avicienne qui professait des opinions impies qui l’ont exclu de l’Islam.

4) Il est surtout célèbre pour ses poèmes dont les plus connus restent ses Quatrains. Ces poèmes regorgent d’impiété, de débauche et d’athéisme. Dès lors, il n’est point surprenant que l’Occident s’y intéresse, les imprime et les diffuse. Ils ont été traduits en de nombreuses langues telles que l’anglais, le français, le russe, l’allemand, etc. Les anglais les ont utilisé pour propager la débauche et la perversion prônées par al-Khayyam dans ses Quatrains. Ils les ont surtout diffusé dans leurs colonies telles que l’Inde et en Iran, en les présentant comme l’oeuvre d’un grand écrivain musulman.

5) Parmi ses poèmes consacrés au vin dans les Quatrains, celui-ci :

«  Bois du vin, car il est le souffle de l’âme et le remède qui soulage

« Quand tu es envahi par un déluge de soucis

«  Cherche le salut dans le vin, c’est l’arche de Noé.

6) En guise de nier la Résurrection après la mort, il dit :

«  Lève-toi très tôt avant le raide du remords

«  Et fais appel à un liquide de couleur rose apte à dissiper les ténèbres.

«  Tu n’es point, ô sot, de l’or

«  Déposé dans le sous-sol puis extrait.

7) Pour prôner la licence et la débauche, il écrit :

«  Suis les partisans de la débauche tant que tu le pourras

«  Détruis l’édifice du jeûne et de la prière

«  Ecoute le meilleur discours auprès de Khayyam

«  Bois, chante et avance vers les délices

8) Pour se moquer de la Charia et manifester son audace à l’égard de son Maître et son attitude par rapport au repentir, il dit :

« Chaque jour je nourris l’intention de me repentir

«  A l’arrivée de la nuit avec ses coupes bien remplies

«  Puis vient la saison des fleurs et je dis :

«  ô Maître, je me repens de m’être repenti

9) Certains chercheurs comme Az-Zarkali soutiennent qu’il se repentit et fit le pèlerinage à La Mecque. D’autres tels qu’Abd Haq Fadhil mettent en doute l’attribution des Quatrains à lui. Toujours est-il que les Quatrains ne prouvent pas qu’il s’était repenti car ils véhiculent une impiété claire, une rupture avec les vertus et une dénonciation du repentir et du retour vers (Allah). Ces poèmes sont loin d’émaner d’un homme qui croit en Allah et au jour dernier.

Le fait de remettre en cause leur attribution à Khayyam ne résiste pas aux multiples affirmations de ceux qui les lui attribuent, preuves à l’appui. Allah sait mieux les réalités.

Pour sa biographie, voir al-aalaam de Zarkali 5/38 et Mu’dajam al-Mouallifin de Omar Ridha Kahala, 2/549 et « Omar al-Khayyan entre la foi et l’impiété » par Ihsan Haqqi et « Thawrat al-Khayyam » de Abd al-Haqq Fadhil. Puisse Allah bénir notre Prophète Muhammad.

Islam Q&A
Sheikh Muhammed Salih Al-Munajjid
Create Comments