Sat 19 Jm2 1435 - 19 April 2014
5994

Qui est Rabia al-Adwia ?

Pouvez-vous me faire le résumé de la vie de Rabia al-Adwia et certains de ses prodiges ? Etait-elle une musulmane pratiquante au début de sa vie ? Pourquoi était-elle devenue dévote ?

Louange à Allah

Certes, Rabia al-Adwia était une ascète, dévote et pieuse d’après ad-Dhahabi dans les Siyar, 8/241. Il y cite encore ces propos d’Abou Said al-Arabi: «  S’agissant de Rabia, les gens ont reçu d’elle une grande sagesse. Soufyan, Shou’ba et d’autres ont rapporté sur elle ce qui montre la fausseté de ce qui lui a été attribué en fait de croyances versant dans l’infusion (de l’humain dans le divin) et d’appel à la licence.

Ad-Dhahabi a dit : «  Ceci relève de l’exagération et de l’ignorance. Peut-être celui qui lui a attribué de telles croyances n’était-il lui-même qu’un partisan de la licence et de l’infusion cherchant à tirer de ses allégations la preuve de la mécréance de Rabia, de la même manière qu’on a voulu trouver un argument dans le hadith : «  J’étais Son ouïe par laquelle Il entend. »

On ne connaît pas de miracle ni de prodige de la part de Rabia. Tout ce qu’on lui connaît consiste dans des paroles de sagesse et d’ascèse telles que cette parole adressée à Soufyan ath-Thawri : « Tu n’es que des jours comptés, chaque jour qui s’écoule est une partie de toi qui s’en va. Il s’en faut de peu pour que les départs partiels entraînent le départ total ; tu le sais. Alors à l’action ! » C’est encore comme ses propos : «  Je demande pardon à Allah pour ne pas répéter assez souvent : je demande pardon à Allah ».

Abdah bint Abi Shawwal - une des meilleures esclaves femelles d’Allah - qui était au service de Rabia a dit : «  Rabia priait toute la nuit jusqu’à l’aube. À l’entrée de l’aube, elle se livrait à un sommeil léger qui continuait jusqu’à la dernière partie de l’aube. Et quand elle sursautait, je l’entendais dire paniquée : « ô âme! : à quand tu continueras à dormir ? Jusqu’à quand tu dormiras ? Il s’en faut de peu pour que tu sois livrée à un sommeil dont tu ne sortiras qu’au jour de la Résurrection. » Elle ajouta : «  Ceci était son habitude qu’elle a maintenu jusqu’à sa mort. »  On dit qu’elle vécut 80 ans et mourut en l’an 180;

Voir Shadharat adh-Dhahab, 1/193 et Safwat as-Safwa, 4/27.

Islam Q&A
Sheikh Muhammed Salih Al-Munajjid
Create Comments