Mon 21 Jm2 1435 - 21 April 2014
69876

Doit-elle rompre ses relations avec certaines mécréantes ou en profiter pour les appeler à l’Islam ?

Je suis une femme entreprenant des correspondances avec des Européennes et des Américaines par Internet. Nous échangeons des cadeaux et des affaires ayant trait à la coutume depuis deux ans … J’ai essayé de discuter avec elles à propos de l’Islam… puis je me suis arrêtée de peur de ne pas être à la hauteur et de commettre une erreur… Que me conseillez-vous ? Faut-il que je rompe définitivement mes relations avec elles ? Faut-il plutôt les poursuivre dans l’intention de les appeler à l’Islam en dépit des difficultés… Comment commencer ? De telles relations doivent-elles être considérées comme amicales ? Comment sont-elles jugées par la Charia ?

Louanges à Allah

Premièrement, il n’est permis ni au musulman ni à la musulmane de choisir un ami ou une amie non musulmans car Allah Très Haut a interdit l’établissement de relations d’amitié ou d’alliance avec les mécréants. C’est à ce propos que le Très Haut dit : « Tu n' en trouveras pas, parmi les gens qui croient en Allah et au Jour dernier, qui prennent pour amis ceux qui s' opposent à Allah et à Son Messager, fussent- ils leurs pères, leurs fils, leurs frères ou les gens de leur tribu. Il a prescrit la foi dans leurs cœurs et Il les a aidés de Son secours. Il les fera entrer dans des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, où ils demeureront éternellement. Allah les agrée et ils L' agréent. Ceux-là sont le parti d' Allah. Le parti d' Allah est celui de ceux qui réussissent.» (Coran, 58 : 22) et dit : «ô les croyants! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d' entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes. » (Coran, 5 : 51) et : « "ش les croyants, ne prenez pas de confidents en dehors de vous-mêmes: ils ne failliront pas à vous bouleverser. Ils souhaiteraient que vous soyez en difficulté. La haine certes s' est manifestée dans leurs bouches, mais ce que leurs poitrines cachent est encore plus énorme. Voilà que Nous vous exposons les signes. Si vous pouviez raisonner!» (Coran, 3 : 118).

Deuxièmement, il est permis au musulman d’échanger des correspondances et des cadeaux avec les non musulmans afin de les appeler à l'Islam. Dans ce cas,il faut  s’armer de la foi et du savoir nécessaire et maîtriser (les techniques de) l’appel à l’Islam et être au fait des problèmes des interlocuteurs et de leur mode de vie. Celui qui n’est pas dans cet état de préparation ne doit pas se lancer dans ce domaine car il pourrait s’exposer à des épreuves et être envahis par des problèmes qu’il ne pourrait pas résoudre et qui pourraient même entraîner sa déviation ou sa perdition …

Troisièmement, si l’objet de vos correspondances se limite aux affaires relatives à la coutume et vise à tirer profit de leur expérience et ne s’étend pas à l’établissement de relations d’amitié et d’alliance impliquant, entre autres, la présentation de félicitations à eux lors de leurs fêtes, par exemple, il n’y a aucun mal à entreprendre de telles correspondances, s’il plaît à Allah Très Haut. En effet, le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) menait des transactions avec les Juifs.. Bien plus, il n’y a aucun mal à leur offrir des cadeaux s’ils ne sont pas en guerre contre l’Islam et les musulmans. Car Allah Très Haut a dit : « Allah ne vous défend pas d' être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Car Allah aime les équitables.» (Coran, 59 : 8).

As-Saadi (puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit dans son Tafsir (p. 1016) : « Le verset signifie qu’Allah ne vous interdit pas de bien traiter les polythéistes parmi vos proches et les autres et d’entretenir des relations équitables avec eux, si toutefois ils ne vous font pas la guerre et ne cherchent pas à vous expulser de vos maisons ; il n’y a aucun mal à leur faire du bien, car agir ainsi n’aurait rien d’appréhensible ».

Quatrièmement, les moyens utilisés dans l’appel à l’Islam sont nombreux et divers. Citons-en :

1/ Le dialogue direct.

Ce dialogue doit avoir pour objet l’explication des beaux aspects de l’Islam, de la réalité du Tawhid (la foi en l’unicité absolue d’Allah), l’importance de la foi, la véracité du message de Muhammad (bénédiction et salut soient sur lui), la fausseté des relations qui lui sont opposées et l’altération et les modifications qu’elles ont subies…

2/ Distribution gratuite de livres et de bulletins qui expliquent l’Islam et invitent les gens à l’embrasser.

3/ Indiquer les sites spécialisés qui expliquent l’Islam, invitent les gens à l’embrasser et répondent aux questions posées par les contradicteurs et en discutent  de la plus belle manière.

Celui qui appelle les gens à l’Islam doit s’armer de connaissances religieuses et d’une solide foi lui permettant de faire face aux problèmes et objections passionnées. Celui qui ne se trouve pas dans cet état doit laisser la place à d’autres. Car il doit craindre Allah et éviter de se précipiter dans l’abîme. Le musulman doit empêcher son cœur d’être gagné par l’affection et l’amour pour un mécréant. Allah le sait mieux.

Islam Q&A
Create Comments