Thu 24 Jm2 1435 - 24 April 2014
7186

Qui fut le premier calife et quelle est l’histoire de Ghadir Khoum ?

Les Chiites croient que notre seigneur Ali (P.A.a) fut le premier calife alors que nous Sunnites, nous disons qu’Abou Bakr fut le premier calife... J’espère que vous me diriez qui fut réellement le premier calife et quelle est la recommandation que le Prophète Muhammad (bénédiction et salut soient sur lui) voulut donner à son parent et quel est l’incident survenu à Ghadir Khoum?

Louange à Allah

Le premier calife du Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) fut Abou Bakr, le véridique (P.A.a) désigné selon l’avis admis à l’unanimité par les ulémas crédibles parce que les Compagnons avaient fini par accepter unanimement de lui prêter serment après une divergence de vues opposant les Immigrés aux Auxiliaires quand ces derniers furent enfin convaincus et prêtèrent un serment d’allégeance à Abou Bakr (P.A.a). de même aucun des Compagnons ne demanda qu’un serment d’allégeance fût prêtée à Ali après Abou Bakr et avant la désignation d’Omar (P.A.a). Personne ne le demanda pour Ali non plus après Omar (Puisse Allah les agréer tous).

Les troubles et discussions eurent lieu après l’assassinat d’Outhmane (P.A.a). Les Compagnons approuvèrent en matière de pouvoir temporel ce que le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) avait auparavant approuvé en matière de religion lorsqu’il remplaça le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) à la prière.

S’agissant de Ghadir, le mot désigne un marigot situé entre La Mecque et Médine et appelé Khoum. Le hadith est cité par l’imam Mouslim dans son Sahih n° 2408 d’après Zayd ibn al-Arquam qui a dit : «Un jour le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) nous fit un sermon aux bords d’un marigot appelé Khoum et situé entre La Mecque et Médine. Il loua Allah, Lui rendit hommage, sermonna et rappela. Et puis il dit : Je vous léguerai deux (héritages) lourds ; le premier est le livre d’Allah - et il exhorta (les gens) à s’occuper du livre d’Allah et rendit cela désirable. Et puis il dit : « et les membres de ma famille ; je vous rappelle Allah à l’égard des membres de ma famille ». Zayd ajoute : «  ses épouses font partie de sa famille (élargie). Mais sa vraie famille (de sang) est constituée de ceux à qui il est interdit de remettre de l’aumône après lui comme la famille d’Ali, la famille d’Aqil, la famille de Djaafar, la famille d’Abbas car il est interdit à ceux-là de recevoir l’aumône.

La recommandation qu’il a faite au profit des membres de sa famille implique leur respect, leur vénération et s’abstenir de les injurier et de leur faire du tort. Mais elle n’implique point qu’on les préfère à ceux qui sont meilleurs qu’eux selon les textes, comme Abou Bakr, Omar et Outhmane (Puisse Allah les agréer tous).

Ecrit par Cheikh Abd al-Karim al-Khoudayr.
Create Comments