Thu 24 Jm2 1435 - 24 April 2014
8301

Ibn Sayyad était-il l’anti-christ ?

J’ai lu dans certains hadith des propos concernant un personnage étrange apparu à l’époque du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) et appelé Ibn Sayyad ou Ibn Sa’aid. Qui est ce personnage ? Quelle est sa nature ?

Louange à Allah

Le vrai nom d’Ibn Sayyid est Safi ou Abd Allah ibn Sayyad ou ibn Sa’ad. Il appartenait à la communauté juive de Médine. On dit aussi qu’il était issu des Ansars. A l’arrivée du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) à Médine, il était tout jeune. Certains disent qu’il s’était converti à l’Islam.

Ibn Sayyad était un imposteur; il se livrait à des prédications qui s’avéraient tantôt vraies tantôt fausses. La nouvelle de ses agissements se répandit au sein de la population et l’on crut largement qu’il était l’Anti-christ.

Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) voulut avoir la certitude à son sujet et se présentait à lui clandestinement afin d’entendre ses propos et lui posait des questions pour dévoiler sa réalité. Il survécut au Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) et  disparut au cours de la bataille de la Harra.

L’histoire du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) avec Ibn Sayyad.

Abdan nous a rapporté d’après Abd Allah d’après Younous d’après Zahri d’après Salim ibn Abd Allah qu’Ibn Omar lui a dit qu’Omar était au sein d’un groupe qui accompagnait le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) quand celui-ci se rendit auprès d’Ibn Sayyad. Ils le trouvèrent entrain de jouer avec des enfants près de la forteresse des Bani Maghala. Ibn Sayyad était alors proche de l’âge de la majorité. Il ne fut au courant de la présence du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) que lorsque celui-ci le frappa à la main et lui dit :

- Atteste-tu que je suis le Messager d’Allah ?

- Ibn Sayyad lui dit : j’atteste que tu es le messager des illettrés. Puis il ajoute :

- Et toi, attestes-tu que je suis le messager d’Allah ?

- Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) le laissa et dit : «  J’ai cru en Allah et en Ses messagers. Ensuite, il poursuit en disant à Ibn Sayyad :

- Que vois-tu ?

- Parfois un homme de vérité s’adresse à moi.  Parfois un menteur s’adresse à moi.

- Aussi t’a-t-on jeté dans la confusion .

  Ensuite, le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) lui dit :

- « Je te cache quelque chose ? »

- «  C’est du « dukh ».

- « Tais-toi, tu n’échapperas pas à ton destin ».

Omar (P.A.a) dit : - « Messager d’Allah, laissez moi lui trancher le cou! »

-« Non, cars’il est (le faux Messie), il n’aura aucun pouvoir sur toi ; s’il ne l’est pas, son exécution ne t’apporterait rien de bon ».

Salim dit : «  J’ai entendu Ibn Omar (P.A.a) dire : «  Le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) repartit en compagnie d’Ubay ibn Kaab pour se rendre aux dattiers où se trouvait Ibn Sayyad dans le but d’entendre les propos d’Ibn Sayyad à l’insu de celui-ci. Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) l’aperçut couché sur le côté et vêtu d’un tissu rayé et en train de murmurer. La mère d’Ibn Sayyad aperçut le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) qui se cachait derrière le tronc d’un dattier et elle dit à son fils : ô Safi, voici Muhammad. Et Ibn Sayyad sauta ... Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) dit : si elle l’avait laissé, il se serait  expliqué » (rapporté par Boukhari,1355).

Le terme « utum » signifie « forteresse ».

Le terme « maghala » désigne un clan des Ansars.

L’expression « fa rafadhahou » signifie : il l’a refusé.

Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) voulait le surprendre pour entendre ses propos à son insu.

L’expression « lahou fiha rumzatoun ou zumratoun » une autre version dit : « zamzamatoun ».

Tout cela signifie : murmure ou mouvement des lèvres ou propos ambiguës. Voir Fateh al bari, pour la compréhension du hadith précédent cité dans le chapitre des affaires funéraires du Sahih de Boukhari.

Ibn Sayyad est-il le grand Anti-Christ ?

Le hadith précédent, qui révèle certains aspects de la personnalité d’Ibn Sayyad et le test auquel le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) l’avait soumis, indique que le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) s’était abstenu de se prononcer sur le cas d’Ibn Sayyad car on ne lui avait pas révélé qu’il était l’Anti-Christ ou qu’il ne l’était pas...

Bon nombre des Compagnons le prenaient pour tel. Bien plus, Omar Ibn al-Khattab (P.A.a) jurait devant le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) et en présence des Compagnons qu’il l’était et le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) ne contestait pas l’affirmation d’Omar.

Un hadith de Muhammad ibn al-Munkadir dit : «  J’ai vu Djabir ibn Abd Allah jurer qu’Ibn Sayyad était l’Anti-Christ. Et je lui ai dit : Tu le jures au nom d’Allah ? » Il a répondu : «  En fait, j’ai entendu Omar le jurer devant le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) et celui-ci ne l’a pas contesté » (rapporté par Boukhari, n° 6808).

Une drôle d’histoire arriva à Ibn Omar avec Ibn Sayyad. Cette histoire est rapportée par l’imam Mouslim dans son Sahih en ces termes : «  D’après Nafi, Ibn Omar rencontra Ibn Sayya dans une des rues de Médine et lui tint des propos qui le rendirent furieux. Ibn Sayyad se gonfla de façon à boucher toute la rue…

Puis Ibn Omar entra chez Hafsa, qui avait appris la nouvelle et elle lui dit : «  Puisse Allah t’accorder Sa miséricorde ) : « Qu’as-tu voulu d’Ibn Sayyad ? Ne sais-tu pas que le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) a dit qu’il se révolterait à la suite d’un coup de colère ? » Sahih de Mouslim, 2932.

En dépit de tout cela, quand Ibn Sayyad grandit, il s’efforça à assurer se propre défense, nia d’être l’Anti-Christ, manifesta son gêne de cette accusation et argua que la description que le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) avait faite de l’Anti-Christ ne s’appliquait pas à lui.

Abou Said al-Khoudri (P.A.a) dit dans un hadith : « Nous sortîmes en compagnie d’Ibn Sayyad pour effectuer soit le pèlerinage majeur, soit le pèlerinage mineur. Puis nous campâmes quelque part et les gens se dispersèrent et je restai seul avec lui. Ce qui m’inspira une grande peur à cause de ce que l’on disait de lui. Ensuite il amena ses bagages et les mit à côté des miens. Je lui dis : il fait très chaud, si tu pouvais mettre tes bagages sous l’arbre que voilà. Il s’exécuta. Puis un troupeau de mouton passa et il partit un moment pour revenir avec une tasse de lait et me dit : « Abou Said, bois. Je lui dis, il fait chaud et le lait lui-même est aussi chaud (en réalité, il n’en était pas ainsi, mais je réprouvais de recevoir ou de prendre la tasse de sa main). Puis il dit : Abou Said, j’ai failli prendre une corde et l’attacher à un arbre pour me pendre à cause de ce que les gens disent. Abou Said, s’il y a des gens qui ignorent les hadith du Messager d’Allah, ce ne sont certainement pas vous les Ansar. N’es-tu pas le plus grand connaisseur de hadith du Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) ? Celui-ci n’a t-il pas dit que l’Anti-Christ serait un mécréant alors que moi je suis un musulman ? N’a-t-il pas dit qu’il serait stérile alors que moi j’ai laissé mes enfants à Médine ? N’a-t-il pas dit qu’il n’entrerait ni dans La Mecque ni dans Médine alors que moi j’ai quitté Médine pour me rendre à La Mecque ?

Abou Said dit : j’ai failli lui trouver une excuse. Mais il ajouta : «  Au nom d’Allah, je connais l’Anti-Christ, son lieu de naissance et l’endroit où il réside actuellement. ». je lui ai dit : «  Malheur à toi tout au long de ce jour ! » (rapporté par Mouslim, n° 5211).

Dans une autre version, Ibn Sayyad dit : « Au nom d’Allah, il est vrai que je connais le lieu de résidence de l’Anti-Christ ainsi que ses père et mère. » On lui dit alors : « Aimerais-tu l’être ? A quoi il répondit : « Si l’on me proposait de l’être, cela ne me déplairait pas ! » (rapporté par Mouslim 5210).

Les hadith rapportés au sujet d’Ibn Sayyad restent confus aux yeux des ulémas et son cas ne leur est pas clair. C’est pourquoi les uns affirment qu’il était Anti-Christ et les autres affirment qu’il ne l’était pas. Et chaque groupe possède des arguments et leurs propos restent très contradictoires.

Ibn Hadjar s’est efforcé de concilier les différentes opinions. A ce propos, il dit : «  L’approche la plus facile qui permet de concilier le contenu du hadith de Tamim avec l’avis selon lequel Ibn Sayyad était l’Anti-Christ consiste à dire que le vrai Anti-Christ est celui que Tamim a vu attaché et qu’Ibn Sayya était un démon qui se manifestait à cette époque sous l’image de l’Anti-Christ. Par la suite, il se rendit à Asphéhan où il disparut avec son acolyte en attendant l’arrivée de la date fixée par Allah pour sa sortie ». Fateh al-bari, 13/328).

D’autres soutiennent qu’Ibn Sayyad est un faux Messie parmi d’autre et n’est pas le Grand Anti-Christ.

Allah le Très Haut le sait mieux.

Islam Q&A
Sheikh Muhammed Salih Al-Munajjid
Create Comments