9317: L’inexactitude de la parole : « la volonté du peuple fait partie de la volonté divine »


J’ai lu dans certains livres écrits par un penseur l’expression : « la volonté du peuple fait partie de la volonté divine. » Je voudrais savoir si cette expression est juste.

Cheikh Abd ar-Rahman ad-Dawsari (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a été interrogé à ce sujet et il a répondu en ces termes : « C’est une monstrueuse invention que les tenants de certaines doctrines philosophiques, trop audacieux à l’égard d’Allah, ont formulée. Leur audace n’avait jamais été égalée au cours des siècles antérieurs.

Les gens anciens se contentaient de se réfugier derrière la volonté (divine) et disaient : «Ceux qui ont associé diront: "Si Allah avait voulu, nous ne Lui aurions pas donné des associés, nos ancêtres non plus et nous n' aurions rien déclaré interdit. » (Coran, 6 : 148). Et Allah les a démentis.

Quant à ceux-là (les contemporains), ils ont confié au prétendu peuple la volonté de commander dans le but de justifier les plans qu’ils veulent exécuter. Cette invention implique la nullité de ce qui en découle et constitue le vrai motif son auteur. En effet, sur la base de cette affirmation, le peuple devrait pouvoir gérer sa vie comme il l’entend, sans se conformer à une loi ou un livre, mais selon sa passion, ses intérêts matériels, ses désirs charnels ou la force, à l’instar des peuples mécréants qui n’ont pas adopté une des religions agréées par Allah et ne respectent ni la morale ni la vertu.

Même Abou Djahl et ses pareils, malgré leur entêtement et leur mauvais caractère, n’avaient pas osé formuler un mensonge aussi monstrueux. En effet, la raison saine en saisit le caractère inacceptable.

Les goûts des peuples et leurs tendances sont différents. Si la volonté de chaque peuple devait s’identifier à la volonté divine, l’existentialisme, le communisme, le nazisme, le sionisme, la loi de la jungle et d’autres relèveraient de la volonté ayant fait l’objet de l’ordre d’Allah. Dans ce cas, tout ce que les mauvaises âmes désirent, tout ce que les gens malades de cœur (hypocrites) aiment en matière de débauche, de licence, de consommation de l’alcool, d’assouvissement des instincts et de satisfaction des plaisirs charnels au détriment d’autrui doit relever de la volonté divine !

Mais alors pourquoi critiquent-ils les autres et crient (devant eux) si la volonté des peuples et leurs désirs correspondent à la volonté qui s’exprime à travers les jugements d’Allah ? Pourquoi Allah a envoyé des messagers, révélé des livres, institué le djihad, si la volonté des peuples est identique  la sienne ?

Ceci est absurde. C’est même le sommet de la perversion et de l’égarement. Ceux qui ont formulé cette affirmation mensongère ne s’y conforment pas. Bien au contraire, ils se permettent d’envahir les peuples qui ne se soumettent pas à leur autorité et ne poursuivent pas leurs objectifs. C’est comme si le peuple qu’ils gouvernent avec le fer et le feu est aussi un peuple dont la volonté est encore identifiable à celle d’Allah. Ce qui est faux ne peut pas ne pas se contredire pour montrer clairement sa fausseté. Ils sont tombés dans la grande idolâtrie puisqu’ils ont fait du peuple l’égal d’Allah et ont assimilé les passions du peuple à la loi et la sagesse divine au lieu de soumettre le peuple à Allah de manière à se conformer à Ses limites et à Sa loi et à l’exécuter »

Al-adjwiba al-mufida li-muhimmat al-aqida, p. 77-78.
Create Comments