La virtud de ayunar ‘Ashura’

La virtud de ayunar ‘Ashura’

Jeuner le jour dAshoura par celui qui doit rattraper le jeune du Ramadan. Comment reconnaître le jour d’Achoura de cette année ?. La disposition applicable à l'exhibition de sa parure au cours du jour d'Ashoura.

Jeuner le jour dAshoura par celui qui doit rattraper le jeune du Ramadan
J\'ai à rattraper des jours du Ramadan, mais je veux jeûner le jour d\'Ashoura..M\'est-il permis de jeûner le jour d\'Ashoura avant d\'effectuer le jeûne de rattrapage. Pourrais-je jeûner le jour d\'Ashoura et le 11e jour dans l\'intention de rattraper des jours du Ramadan tout en ayant la chance de bénéficier de la récompense attachée au jeûne d\'Ashoura?

Louanges à Allah

Premièrement, on ne procède pas à un jeûne surérogatoire quant on a à rattraper un jour ou plusieurs du Ramadan. Il faut commencer par le jeûne de rattrapage avant de procéder au jeûne surérogatoire.

Deuxièmement,si on jeûne le 10e et le 11e jours de Muharram avec l\'intention de rattraper des jours non jeûnés pendant le Ramadan, compte tenu de la parole d Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) : « Les actes dépendent des intentions et chacun sera récompensé en fonction de ses intentions »

Commission Permanente,11/401

« Nous espérons que vous remporterez et la récompense du rattrapage et celle liée au jeûne du jour. »

Fatawa Manar al-Islam par Cheikh Muhammad ibn Outhaymine (puise Allah lui accorder Sa miséricorde) 2/358.

Islam Q&A


Comment reconnaître le jour d’Achoura de cette année ?
Comment jeûner l’Achoura de cette année ? Nous ne savons pas encore quand le mois de Muhamam débutera ni si le mois de Dhoul Hidjdja comptera 29 ou 30 jours. Dès lors, comment fixer Achoura pour le jeûner ?

Louange à Allah

Quand nous ne savons pas si le mois de Dhoul Hidjdja est complet ou incomplet et que personne ne nous a informés de la date de la vision du croissant lunaire annonçant le début de Muharram, nous appliquons le principe qui consiste à porter le mois écoulé à trente jours et à calculer Le Achoura sur cette base.

Quand un musulman veut prendre les précautions nécessaires pour jeuner Achoura avec certitude, il doit jeuner deux jours de suite ; il fixe ce jour (Achoura) sur la base d’une hypothèse selon laquelle Dhoul-Hidjdja serait de 29 jours et le refixe sur la phase d’une autre hypothèse selon laquel le même mois serait de 30 jours. Et puis il jeûne les deux jours qui ressortent des deux hypothèses. Dans ce cas, il aura certainement atteint Achoura. En effet, ou bien il aura jeûné les 9e et 10e jours de Muharram ou bien il aura jeûné les 10e et 11e jours de ce mois. Or, dans l’un et l’autre cas il n’aurait fait que du bien.

Quand quelqu’un veut prendre des précautions pour bien jeûner Tassou’a, nous lui disons de jeûner les deux jours précités plus le jour qui les précède. Car, dans ce cas, ou bien il aura jeûné le 9e, le 10e et le 11e jours ou bien il aura jeûné le 8e, le 9e et le 10e jours. Or, dans l’un et l’autre cas, il a certainement atteint les 9e et 10e jours.

Si l’on dit : mon état et mes conditions de travail ne me permettent de jeûner qu’un seul jour. Quel est le meilleur jour à jeûner ? Nous lui disons : considérez que Dhoul Hidjdja est de 30 jours. Puis comptez dix jours et jeûnez le dixième.

Voilà le contenu de ce que j’ai entendu de notre maître, Cheikh Abd al-Aziz ibn Allah ibn Baz (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) quand je l’avais interrogé sur cette affaire.

Si nous recevons une information émanant d’un musulman sûr concernant la vision du croissant lunaire marquant le début du mois de Muharram, nous agiront sur la base de cette information. Le jeûne de Muharran est en général recommandé par la Sunna compte tenu de la parole du Profhète (bénédiction et salut soient sur lui) « le meilleur jeûne après celui du mois de Ramadan est le jeûne du mois sacré Muharram » (rapporté par Mouslin, 1163)

Allah le sait mieux.

Islam Q&A


La disposition applicable à l'exhibition de sa parure au cours du jour d'Ashoura
Je suis étudiante au Collège des Filles. Et nous vivons avec une importante communauté chiite. Ses membres portent des habit noirs à l'occasion d'Ashoura. Nous est-il permis de porter des habits aux couleurs vives et bien ornés dans le seul but de les contrarier? Nous est-il permis de les médire et de les maudire, étant donné qu'ils ne cachent pas leur haine pour nous. Par ailleurs, j'ai vu l'une des membres (de cette communauté) porter des amulettes et des talismans et pointer un bâton qu'elle tenait à la main vers l'une des étudiantes. Ce qui m'a intrigué

Louanges à Allah

Il ne vous est pas permis de porter des habits décorés ou d'autres objets (particuliers) à l'occasion d'Ashoura puisque cela  pourrait amener les ignorants et les mal intentionnés à croire que les sunnites se réjouissent de l'exécution de Houssayn ibn Ali (P.A.a) A Dieu ne plaise que tel soit le cas des Sunnites!

S'agissant de la médisance et de la malédiction et d'autres actes d'hostilités, ils sont inefficaces. Il faut plutôt s'efforcer de les appeler ( à une pratique orthodoxe de l'Islam), de les influencer et d'améliorer leur situation (religieuse). Si on n'est pas en mesure d'agir dans ce sens, qu'on se détourne d'eux et qu'on laisse d'autres plus capables s'occuper d'eux, au lieu d'adopter des comportements susceptibles d'entraver la prédication.

Cheikh Saad al-Houmayd.

Cheikh al-islam ibn Taymiyya (puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit : «Satan a exploité l'exécution de Houssayn (P.A.a) en inspirant aux gens deux innovations. D'abord celle  maquée par la manifestation de la tristesse et les pleurs pendant l'Ashoura, accompagnés de scènes d'autofallagélation, de cris et de déclamation d'élégies. Ensuite, l'innovation consistant à manifester la joie. Les uns ont innové les manifestations de tristesse et les autres y ont opposé des manifestations de joie.

C'est ainsi que les derniers se recommandent de mettre du Kohl autour des yeux, de se baigner et d'offrir un repas particulièrement copieux à la famille…Or toute innovation relève de l'égarement et aucun des quatre imams des musulmans et aucun des (ulémas) n'ont recommandé ni l'une ni l'autre ( catégories) de manifestations »  Voir Minhadj as-Sunna,4/454-456.

Cheikh Muhammed Salih Al-Munajjid
La virtud de ayunar ‘Ashura’