Les mauvaises suggestions et leur remède

Les mauvaises suggestions et leur remède

Elle se prend pour une infidèle à cause d’instigations sataniques. Elle est en bute à des intrigues sataniques chaque fois qu’elle constate la fermeté avec laquelle les mécréants et les partisans du faux assument leurs options (doctrinales).. Les mauvaises suggestions et leur remède.

Elle se prend pour une infidèle à cause d’instigations sataniques
J’ai lu depuis 15 ans que l’apostasie fait partie des causes de la rupture des ablutions. Cette idée s’est ancrée dans mon imagination. Et chaque fois que je veux procéder à des ablutions, j’ai l’impression d’être une infidèle et je répète les ablutions plus d’une fois. Ceci peut découler d’instigations sataniques. Mais je me sens effectivement comme si j’étais une infidèle. Je me mettais à répéter les deux professions de fois tout en sentant au fond de moi-même que je n’y croyais pas. Puis j’en méditais le sens et découvrais que j’y croyais .Ce qui ne me débarrassait pas de mon sentiment d’infidélité. Je pleure et implore Allah de me guérir de mon état. J’ai déjà refusé de me marier de peur que mon infidélité n’entraîne la nullité du mariage… Pourtant je n’en continue pas moins d’observer la prière, de réciter le Coran et d’écouter les conférences (religieuses).
Je sais que pour se guérir de ces instigations, il faut ne pas s’y abandonner, mais je me sentais trop faible pour y résister… Je sais que je suis fautive.. Que faire ?

Louanges à Allah

Nous demandons à Allah Très Haut de vous guérir et de vous redonner la paix et de substituer à vos troubles la quiétude, le soulagement et l’assurance durable.

Sachez que ce qui vous arrive est une grande épreuve. Si vous restez ferme dans l’espoir d’en être récompensée, vous obtiendrez un grand bien avec la permission d’Allah car le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « Le croyant et la croyante ne cesseront de subir des épreuves dans leurs personnes, leurs enfants et leurs biens jusqu’à ce qu’ils rencontrent Allah débarrassés de tout péché (rapporté par at-Tirmidhi, 2399 et déclaré authentique par al-Albani dans Sahihi at-Tirmidhi).

At-Tirmidhi (2396) et Ibn Madia (4031) rapportent d’après Anas (P.A.a) que le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « Certes, la récompense (divine) est proportionnelle aux épreuves subies. Certes, quand Allah aime des gens, Il es soumet à des épreuves ; celui qui en est satisfait, sera agréé et celui qui les désapprouve ne sera pas agréé » (déclaré authentique par al-Albani dans Sahihi at-Tirmidhi).

Recevez la bonne nouvelle d’une immense récompense, s’il plaît à Allah. Sachez que ce que vous éprouvez ne vous portera aucun préjudice tant que vous aimerez Allah, Son Messager et Sa religion et tant que vous détesterez la mécréance et ses partisans.

Nous demandons à Allah de vous permettre de tirer profit des conseils que voici :

1/ Soyez sûre que les instigations en question proviennent de Satan et ne reposent sur aucune réalité. Comment pourriez-vous être mécréante tout en observant la prière et tout en lisant le Coran et en écoutant des conférences utiles ?

2/ Recourez fréquemment au rappel d’Allah Très Haut afin d’éloigner Satan qui est la source de ces instigations. Car le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « Il vous a donné l’ordre de rappeler Allah. Car c’est comme le cas d’un homme qui, pourchassé activement par son ennemi, se réfugie dans un rempart sûr et se sauve. En effet, seul le rappel d’Allah met le fidèle à l’abri de Satan » (déclaré authentique par al-Albani dans Sahih at-Tirmidhi, 2298).

3/ Vous savez que pour guérir de ses instigations, il faut s’en détourner ; efforcez-vous de le faire…

4/ Meublez votre temps libre d’activités utiles afin de ne plus avoir le temps de penser à ces instigations.

5/Recourez fréquemment à l’invocation d’Allah Très Haut, à la recherche de refuge et de protection auprès de Lui. Recherchez les moments et les états qui favorisent l’exaucement des prières comme le dernier tiers de la nuit et la posture de prosternation.

Nous demandons à Allah Très Haut de vous redonner la paix et de vous débarrasser de tous ces maux.

Allah le sait mieux. 

Islam Q&A


Elle est en bute à des intrigues sataniques chaque fois qu’elle constate la fermeté avec laquelle les mécréants et les partisans du faux assument leurs options (doctrinales).
En résumé, je suis très inquiète à propos de ma foi religieuse. Je souhaite qu’Allah ne m’en veuille pas d’avoir posé cette question puisque je ne cherche qu’une réponse satisfaisante..
Quand je vois les Juifs et les Chrétiens et les sectes déviés de la juste foi musulmane, quand je les vois fermement attachés à leurs croyances et en tirer un réconfort psychologique – je ne sais pas si ce réconfort est réel- je me demande comment alors le musulman peut-il connaître la foi authentique ? En effet, tout le monde éprouve un réconfort psychologique car la psychologie enseigne que les convictions personnelles, vraies ou fausses, peuvent procurer le réconfort… Ce qui me laisse perplexe, c’est le cas des groupes égarés qui se sont écartés de l’Islam, comme les Soufis et les Chiites.. Je n’ai commencé à subir des intrigues qu’après ma reconversion qui m’a rendu plus proche de mon Maître, m’a éloigné de la musique et m’a orienté vers la pratique des prières nocturnes surérogatoires et l’imploration du pardon…

Louanges à Allah

Vous avez bien fait quand vous avez qualifiés vos sentiments d’intrigues. Car celles-ci proviennent nécessairement de Satan. En effet, ce dernier n’aime pas que le fidèle croyant retourne à Son Créateur par un repentir qui le pousse ver le bien. Bien au contraire, Satan veille à détourner le fidèle de sa foi par le biais de toutes sortes de tentations et de plaisirs. Quand ses subterfuges s’avèrent inefficaces, il emploie des intrigues et se met à inspirer le doute pour plonger le croyant dans l’angoisse et l’instabilité.

C’est pourquoi vous n’avez éprouvé ces intrigues qu’après avoir abandonné les actes de rébellion qu’il vous embellissait. Puisque vous avez triomphé de lui sur ce terrain, il s’est mis à user du plus faible de ses moyens à savoir les intrigues.

Jadis, les Compagnons du Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) s’étaient plaints du fait qu’ils subissaient certaines intrigues qu’ils réprouvaient et ne voulaient pas les extérioriser.. Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) leur dit : « Louanges à Allah qui a réduit le stratagème de Satan à de simples intrigues » (rapporté par Abou Dawoud d’après Abd Allah ibn Abbas (5112) et déclaré authentique par al-Albani dans Sahih Abi Dawoud).

Quand il s’est trouvé incapable de les détourner du bien, il s’est mis à employer des intrigues.

Cheikh al islam ibn Taymiyya (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit : « L’instigateur (Satan) envahit tout (fidèle) qui marque son orientation vers Allah Très Haut par Son rappel ou par d’autres actes. C’est inévitable. Aussi le fidèle doit-il persévérer et demeurer patient tout en perpétuant, sans jamais se lasser, le rappel (d’Allah) et la prière. Car en persévérant dans cette vie, il se protège contre la ruse de Satan «la ruse du Diable est, certes, faible.» (Coran, 4 : 76).

Chaque fois qu’un fidèle serviteur prend la résolution de s’orienter vers Allah Très Haut, il s’expose à des instigations qui lui inspirent d’autres choses. En effet, Satan est comme un coupeur de route. Chaque fois le fidèle s’avance vers Allah Très Haut, il essaie de lui barrer la route. Quand l’un des ancêtres pieux entendit dire que les Juifs et les Chrétiens se disent à l’abri des intrigues (sataniques) il dit : ils ont raison. Que Satan viendrait-il faire dans une maison abîmée !

Madjmou al Fatawa, 22/608.

          Cela étant, ne vous souciez pas de ces intrigues ; n’en faites pas un obstacle vous empêchant de poursuivre votre marche vers Allah Très Haut.S’agissant de ce que vous dites à propos de certains mécréants et hérétiques, à savoir qu’ils jouissent d’un réconfort psychologique, vous avez bien parlé en disant : « Je ne sais pas si cela est réelle ou pas ». En réalité, beaucoup de ces apparences de bonheur sont fausses. Car elles masquent un fort intérieur dominé par un vide insupportable. Seules la sincérité dans le dévouement et la recherche de l’agrément d’Allah peuvent combler ce vide.

Il faut faire attention à plusieurs choses :

La première est la foi authentique qui ne peut pas être mesurée par la présence d’un réconfort psychologique. L’authenticité de la foi ne peut être connue qu’à la lumière des enseignements tirés du Livre et de la Sunna tels que pratiqués par les Compagnons du Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui). Quand une affaire vous paraît obscure, il faut l’examiner à la lumière de la parole d’Allah Très Haut et de la Sunna de Son Messager (bénédiction et salut soient sur lui) . Les explications faites par ceux-ci sont justes et que tout ce qui leur est contraire est faux. Si vous ne pouvez pas effectuer un tel examen, interrogez les ulémas qui appliquent leur savoir selon la méthodologie des Compagnons et des ancêtres pieux. Voilà la seule juste mesure.

          Le bonheur et le réconfort psychologique résultent de la sincérité du fidèle dans son effort pour jouir de l’agrément de Son Maître  et pour vivre en conformité avec la Sunna de Son Prophète (bénédiction et salut soient sur lui). A ce propos, le Très Haut dit : «Quiconque, mâle ou femelle, fait une bonne œuvre tout en étant croyant, Nous lui ferons vivre une bonne vie. Et Nous les récompenserons certes, en fonction des meilleures de leurs actions. » (Coran, 16 : 97).

La deuxième est que le fait de se sentir mal à l’aise est relatif ; il varie d’une personne à une autre. Parfois l’on vit dans la plus grande gêne sans s’en rendre compte parce qu’on a le cœur mort. Ne voyez vous pas que l’aveugle qui se trouve dans la plus grande obscurité ne s’en rend pas compte à cause de sa cécité. Il en est de même de celui qui a le cœur mort. Etant sans vie, il ne sent pas la gêne.

Jadis, un poète dit : « la blessure ne provoque pas de douleur chez un mort »

Allah le Puissant et Majestueux a dit vrai quand Il a dit : « Et quiconque se détourne de Mon Rappel, mènera certes, une vie pleine de gêne, et le Jour de la Résurrection Nous l' amènerons aveugle au rassemblement".» (Coran, 20 : 124).

Le terme « dhank » a fait l’objet de plusieurs explications. Voici en substance ce qu’en dit Ibn Kathir (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dans son Tafsir : « Celui qui subit le dhank (une vie pleine de gêne) ici-bas est dépourvu de quiétude et de stabilité. Sa poitrine reste serré à cause de son égarement, même s’il affiche un bon état, s’habille bien, mange à satiété et se loge confortablement. Car il restera plongé dans la perplexité et l’angoisse aussi longtemps que la certitude et la bonne orientation ne domineront pas son cœur. L’éternelle incertitude qui marque sa vie constitue une difficulté (écrasante) ».

Adh-Dhahhak dit : « Le dhank c’est la mauvaise œuvre et la mauvaise subsistance) ».

Abou Said a commenté l’expression « une vie pleine de gêne» en ces termes : « on rétrécit sa tombe de manière à ce que ses côtes s’entrecroisent ».

D’après Abou Hourayra le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « il aura une vie pleine de gêne» . Ceci renvoie au châtiment dans la tombe. Sa chaîne est bonne.

A supposer que le mécréant ou le dévoyé puisse mener ici-bas une vie réellement heureuse, il sera dépourvu de la quiétude et du repos (éternel) dont jouiront les vais croyants. En outre, le châtiment qui l’attend au cours de la période de transition (barzakh) et au-delà de celle-ci sera source d’une gêne, combien terrible. Nous demandons à Allah de nous mettre tous à l’abri du châtiment de la tombe et de nous raffermir dans la vérité jusqu’à ce que nous le rencontrions.

          Enfin, efforcez-vous au maximum d’accomplir de bonnes œuvres et de vous éloigner des causes de troubles générateurs de soucis. Veillez à l’acquisition d’un savoir utile. Car il vous mettra -avec la permission d’Allah – à l’abri des troubles et des ambiguïtés. Allah le sait mieux.

Islam Q&A


Les mauvaises suggestions et leur remède
Si j’étais en proie à de mauvaises suggestions et refusais pour cela de répondre à ma femme quand elle me parlait à cause des suggestions ou à cause de ma croyance qu’elle en était l’origine, pourrait-on considérer mon refus de répondre comme une manière de répudier la femme ? Et si je lui parlais nerveusement, pourrait-on considérer cela comme une manière de la répudier ?

Louange à Allah

Votre refus de répondre à votre femme et la nervosité qui marque les propos que vous lui adressez ne peuvent pas être considérés comme une manière de la répudier..

Vous avez beau penser au divorce ou en entretenir l’idée ou en envisager la décision, le divorce ne serait effectif que s’il est prononcé. A ce propos le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « Certes Allah, le Puissant et Majestueux a pardonné aux membres de ma communauté les mauvaises suggestions qui leur traversent l’esprit à condition qu’ils ne les extériorisent pas  ou ne les mettent pas en application ». (rapporté par al-Boukhari, 6664 et par Mouslim, 127).

La pratique adoptée par les ulémas veut que l’idée de divorcer qui hante l’esprit de quelqu’un n’ait d’effet que quand elle est prononcée… Mieux, même le divorce prononcé par un individu en proie à des suggestions accompagnées de délire n’est pas valable selon les ulémas, à moins qu’il entende réellement rendre le divorce effectif.

Cheikh Ibn Outhaymine (puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit : « Le divorce prononcé par celui qui est en proie à de mauvaises suggestions n’est effectif que s’il entend bien ce qu’il dit. En effet, la victime de telles suggestions peut tomber dans le délire qui ne correspond à aucun propos précis et ne traduit aucune volonté réelle. Pire, il est omnibulé et agit sous l’influence d’une forte impulsion faiblement contrebalancée. Or, le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « Point de répudiation en l’absence de discernement ». La répudiation prononcée par une telle personne ne sera effective que s’il est vérifié qu’elle le veut réellement. L’acte qu’il accomplit involontairement ne peut pas exprimer une répudiation valable ». Extrait de Fatwa islamiyya, 3/277.

Quant à nous, nous vous conseillons de ne pas tenir compte de ces suggestions, de vous en détourner et d’agir contrairement à ce qu’elles vous inspirent. Satan les inspire aux croyants pour les attrister. Le meilleur remède à utiliser consiste dans le recours fréquent au rappel d’Allah, le Très Haut, la demande de Sa protection contre Satan le damné, et dans l’abandon des péchés et actes de désobéissance qui permettent au diable d’étendre son emprise sur l’humain. A ce propos, le Très Haut a dit : «Il n' a aucun pouvoir sur ceux qui croient et qui placent leur confiance en leur Seigneur. » (Coran, 16 : 99).

Il est pertinent de reproduire ici une citation d’Ibn Hadjar al-Haythami (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) relative au remède à appliquer aux mauvaises suggestions et figurant dans son livre intitulé : al-fatawa al-fighiyya al-koubea, 1/149 : « Il  - puisse Allah le rendre utile – a été interrogé à  propos du remède des suggestions pour savoir s’il existe…Et  il a répondu en ces termes : « Il existe un remède efficace qui consiste à s’en détourner résolument. Car, même si l’on reste hésitant, le fait de ne pas prêter attention aux mauvaises suggestions les empêche de persister et les fait disparaître peu après. L’expérience des gens assistés par Allah l’a démontré. Quant à celui qui se laisse gagner par ces mauvaises suggestions et les traduit en pratique, elles persistent chez lui au point de l’intégrer dans le cercle des fous ou de le rendre pire que ceux-ci. C’est ce que nous avons constaté dans l’état de nombreuses personnes, qui ont été éprouvées par ces mauvaises suggestions et qui se sont laissées dominées par elles et par le diable qui en est la source.

Pourtant, le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a lancé un avertissement à cet égard : « Craignez Waswas al-maa (l’auteur de mauvaises suggestions qui réside dans l’eau) qu’on appelle al-walahan parce qu’il fait preuve d’un attachement exagéré à la distraction. J’ai expliqué cet aspect et tout ce qui s’y rapporte dans charh mushkat al-anwar.

Un hadith cité dans les Deux Sahih corrobore ce que j’ai avancé. Il dit (en substance) que celui qui est éprouvé par de mauvaises suggestions doit y résister et implorer la protection divine.

Médite bien sur ce remède enseigné à sa communauté par celui qui ne parlait pas sous l’impulsion de la passion.

Sache que celui qui ne réussit pas à l’appliquer se privera du bien. En effet, il est unanimement admis que les mauvaises instigations proviennent de Satan. Or le damné (Satan) ne vise rien d’autres que de plonger le croyant dans l’égarement, la perplexité, une vie difficile, l’obscurité (morale) et la lourdeur qui en découle et ne le quittera pas avant de l’entraîner hors de l’Islam sans qu’il ne s’en rende compte : «Le Diable est pour vous un ennemi. Prenez- le donc pour ennemi. Il ne fait qu' appeler ses partisans pour qu' ils soient des gens de la Fournaise. » (Coran, 35 : 6).

Selon une autre version, il est demandé à la victime de mauvaises suggestions de dire : « Je crois en Allah et en Ses messagers ».

Il est indubitable que celui qui réfléchit bien sur le cheminement des messagers d’Allah, notamment notre Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) découvre que la voie que trace sa législation est facile et bien claire et ne compte aucune gêne : «Il ne vous a imposé aucune gêne dans la religion » (Coran, 22 : 78).

Quiconque réfléchit à cela et y croit sera débarrassé du mal des mauvaises suggestions et de l’écoute de leur instigateur satanique.

Dans son livre, Ibn as-Sunni a rapporté d’après Aïcha (P.A.a) ce hadith : « Que celui qui éprouve ces mauvaises suggestions dise trois fois : « J’ai cru en Allah et en Ses messagers ». Cela l’en débarrasse ».

Al-Izz ibn Abd Salam et d’autres ont abondé dans le même sens que moi puisqu’ils ont dit : « le remède des mauvaises suggestions consiste à les prendre pour une inspiration satanique et à comprendre que c’est le diable qui en est la source et que c’est un combat qu’il livre à l’intéressé. Dès lors ce dernier sera récompensé comme un combattant dans le chemin d’Allah puisqu’il combat (réellement) l’ennemi d’Allah. S’il est animé de ce sentiment, Satan s’enfuira loin de lui. Le genre humain a depuis le début été éprouvé par Satan. Allah lui en a donné le pouvoir pour mettre l’homme à l’épreuve afin que la vérité éclate et que le faux disparaisse malgré les infidèles.

Selon un hadith de Mouslim (n° 2203) rapporté par la voie d’Outhmane ibn Abi al-As, celui-ci a dit (au Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) :

– « le diable a perturbé ma prière et ma récitation (du Coran)

– « ce diable-là s’appelle Khatrab. Demande à Allah de vous en protéger et crache trois fois à ta gauche ».

  Quand je l’ai fait, Allah m’en a débarrassé.

Ceci vous permet de savoir que j’avais raison quand j’ai affirmé plus haut que les mauvaises suggestions ne persistent durablement que chez une personne plongée dans l’ignorance et la débilité et dépourvue de discernement. Quant à celui qui est doué d’entendement et détient une science réelle, celui-ci reste fidèle à la religion et ne penche pas vers les innovations (blâmables).

Les pires innovateurs restent ceux qui sont en proie à de mauvaises suggestions. C’est pourquoi Malick (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit de son maître, Rabi, le guide de ses contemporains : « Rabia était le plus rapide en deux choses : le nettoyage après les besoins humains et les ablutions.. Si c’était un autre je dirais qu’il ne les a pas faits » C’est-à-dire : il n’a pas fait les ablutions.

En revanche, Ibn Houmouz était lent aussi bien dans ledit nettoyage que dans les ablutions, et il disait : « Je suis un homme éprouvé, ne m’imitez pas ».

An-Nawawi (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a rapporté que certains ulémas recommandaient à ceux qui subissent de mauvaises suggestions pendant les ablutions et la prière de dire : « Il n’y a de dieu qu’Allah » Car quand Satan entend le rappel (d’Allah) il recule et s’en va. « Il n’y a de dieu qu’Allah » est la base du rappel d’Allah. Le remède le plus apte à repousser les mauvaises suggestions consiste à se livrer fréquemment au rappel d’Allah ». C’est ici que prennent fin les propos d’Ibn Hadjar al-Haythami (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde).

Nous demandons à Allah de vous débarrasser des mauvaises suggestions que vous éprouvez et de raffermir notre foi à tous et de nous rendre meilleurs donc plus pieux. Allah la sait mieux.

Islam Q&A
Les mauvaises suggestions et leur remède