22155

Par quoi rattrape-t-on une rakaa ?

Quand on arrive (à la mosquée) et entre en prière alors que l’imam s’est redressé de la génuflexion et reste encore debout et n’a pas encore dit : « Allah akbar » peut-on considérer qu’on a rattrapé la rakaa ou pas et pourquoi ?

Louange à Allah

Si le fidèle entre en prière alors que l’imam est en posture de génuflexion, il peut se retrouver dans l’un de ces trois cas :

1/ Il a prononcé la « Allah akbar » marquant l’entrée en prière tout en étant debout puis s’est mis en posture de génuflexion avec l’imam. Si tel est le cas, il a rattrapé la rakaa avec l’imam.

2/ Il a prononcé la « Allah akbar » susmentionnée alors que l’imam était en posture de génuflexion, puis s’est mis dans la même posture après que l’imam s’est redressé. Dans ce cas, il n’a pas rattrapé la rakaa. Aussi doit-il la refaire plus tard.

3/ Il s’est mis directement en posture de génuflexion sans prononcer ladite « Allah Akbar ». Dans ce cas, sa prière est caduque parce qu’il aura abandonné l’un des piliers de la prière qui est la « Allah Akbar » d’entrer en prière.

Tous les jurisconsultes sont d’avis que celui qui entre en prière alors que l’imam est en posture de génuflexion a bien attrapé la rakaa en cours en vertu de la parole du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) : « Quiconque entre en prière pendant la posture de génuflexion a attrapé la rakaa en cours » (rapporté par Abou Dawoud et jugé authentique par Al-Albani dans Irwâ al-ghalîl, 496). AL-Albani (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit à la page 262 : « Le hadith est consolidé par son application par un groupe des Compagnons parmi lesquels nous citons :

Premièrement, Abd Allah ibn Massoud qui a dit : « Celui qui n’est pas entré en prière pendant que l’imam observe la posture de génuflexion n’a pas attrapé la rakaa » (la chaîne des rapporteurs du hadith est sûre).

Deuxièmement, Abd Allah ibn Omar qui dit : « si tu arrives alors que l’imam observe la posture de génuflexion  et parviens à mettre tes mains sur tes genoux avant que l’imam ne se redresse, tu as attrapé la rakaa » (la chaîne des rapporteurs du hadith est sûre).

Troisièmement, Zayd ibn Thabit qui dit : « Si l’on attrape une rakaa avant que l’imam ne se redresse, on l’a correctement attrapée » (la chaîne des rapporteurs du hadith est bonne ».

Voir al-Mawsou’a al-fiqhiyya al-kuwaïtiyya (23/133) et al-Moughni, 1/298).

Sheikh Muhammed Salih Al-Munajjid
Create Comments