26192: Sa sœur ne prie pas et ne se comporte pas bien


Que faire avec ma jeune sœur qui ne prie pas et ne cesse de mentir et de se disputer au point que tous les gens de la maison ont marre de ses agissements?

Louanges à Allah

Nous vous remercions d'avoir maintenu le contact avec nous et demandons à Allah de nous inspirer la droiture et de nous protéger contre le  mal qui provient de nos propres âmes.

S'agissant de la situation de votre sœur, elle est la même que bon nombre des jeunes d'aujourd'hui. Nous demandons qu'Allah nous indique  tous la bonne direction. Il me semble que notre devoir à leur égard se présente comme suit :

Premièrement, il faut s'adresser à Allah pour Lui demander de les diriger bien car c'est Lui qui manipule les cœurs. Peut-être une prière sincère pourra-t-elle la cause du bonheur ici-bas et dans l'au-delà.

Deuxièmement, il ne faut plus traiter avec la fille en question en se disant qu'elle est toujours toute petite ou qu'elle ne réalise pas encore ses intérêts. Car l'être humain, même pendant son adolescence, aime à sentir que son entourage lui reconnaisse une importance et il n'aime pas qu'on persiste à le traiter comme un enfant.

Troisièmement, essayer de la mettre en relation avec des filles vertueuses et de l'éloigner de ses copines dévoyées, même s'il fallait lui trouver une autre école. Mais il faut agir à son insu pour éviter qu'elle ne s'entête de manière à aggraver la situation.

Quatrièmement, votre regard sur elle ne doit pas traduire que la gêne, il faut aussi se réjouir des bonnes choses qu'elle fait et lui faire des présents dans ce cas.

Cinquièmement, vous pouvez lui donner des conseils par l'intermédiaire  de quelqu'un qu'elle aime comme sa maîtresse, ou une copine ou une autre.

Sixièmement, veillez à lui fournir  par une voie indirecte des cassettes enregistrées ou des livres  qui contiennent des sermons en les plaçant tout près d'elle ou en déclenchant le magnétophone de la voiture pendant qu'elle y est.

Quant à son abandon de la prière, c'est extrêmement grave. Car la prière occupe en Islam une position comparable à celle d'une colonne qui soutient un édifice. C'est à ce propos que le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) dit: «l'engagement qui nous lie à eux (les musulmans) repose sur la prière. Celui qui l'abandonne tombe dans la mécréance) (Rapporté par at-Tirmidhi,2621 et jugé authentique par al-Albani dans Sahih at-Tirmidhi, 2113). Il dit encore: « Il suffit à l'homme d'abandonner la prière pour verser dans la mécréance et le polythéisme.» (Rapporté par Mouslim,82).

Votre devoir est de lui donner des conseils, de la sermonner et de l'attirer vers la droiture de manière à alterner entre la carotte et le bâton, la douceur et la dureté. Quand celle-ci s'avère nécessaire, il n'y a aucun inconvénient à y recourir.

Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) « Donnez à vos enfants l'ordre de prier dès l'âge de sept ans et frappez les pour cela dès qu'ils auront dix ans et séparez les aux lits.» (Rapporté par Abou Dawoud,495 et jugé authentique par Al-Albani dans Sahihi Abou Dawoud, 466. Cette dureté et cette sévérité sont dans son intérêt.

Un poète dit:

«Il les traita durement pour qu'ils s'abstiennent car même le clément

doit parfois se monter dur à l'égard de celui habitué à sa clémence»

Nous demandons à Allah d'améliorer les conditions des Musulmans

Islam Q&A
Create Comments