104454: La juste méthode pour exorciser un mal ayant atteint un petit enfant


J’ai une fillette âgée d’un an et quelques mois. Chaque fois que je termine les invocations quotidiennes du matin et du soir, je souffle sur elle..Est-ce permis? Est-ce la juste méthode de exorciser le mal ayant atteint un petit enfant?

Date de Publication: 2016-05-07

Louanges à Allah

La juste méthode d’exorciser le petit enfant dans le but de le protéger et lui conférer l’immunité consiste à la pratique du Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) avec ses petits fils , Hassan et Hussein (P.A.a).

Al-Bokhari (3371) a rapporté  qu’Ibn Abbas (P.A.a) a dit: « Le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) avait l’habitude de solliciter la protection divine pour Hassan et Hussein et leur disait: « Certes, votre père les employait pour solliciter la protection au profit d’Ismail et d’Isaac (cette formule): « Je sollicite la protection à l’aide des mots parfaits d’Allah contre tout démon, contre tout animal vénéneux et tout mauvais œil. »

Ibn Hadjar dit dans Fateh al-Bari (6/410) le terme hammah désigne un animal vénéneux et l’expression min kulli ayanin lammah signifie selon al-Khattabi toute maladie ou atteinte qui affecte l’homme comme la folie et la déficience mentale.»

En plus , il est recommandé dans le cadre de l’exorcisme fait au profit des enfants la récitation des Deux Protectrices (sourates 113 et 114)  sur eux et le massage de leurs corps après avoir fait cette récitation, ou leurs récitation sur les paumes tendus avant de  souffler légèrement de manière à dégager quelques fines goûtes de salive pour leur masser le corps avec ce qui aurait mouillé les mains, ou encore leur récitation dans de l’eau suivie de utilisation de celle-ci pour leur masser le corps ou les laver. Le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui ) avait l’habitude  de chercher la protection par ce biais aussi bien pour lui-même que pour d’autres.

 Abou Said al-Khoudri (P.A.a) a dit: « Le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) avait l’habitude  de demander (à Allah) la protection contre les djinns et le mauvais œil jusqu’à la révélation des Deux Protectrices. Dès leur révélation , il s’en contenta à la place de toute autre formule. » (Rapporté par at-Tirmidhi (2058) et jugé authentique par al-Albani dans Sahih at-Tirmidhi.

Souffler  de manière à dégager légèrement de la salive après avoir récité les Deux Protectrices repose sur l’enseignement du Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui). cela doit être  fait peu avant de se coucher. En effet, il les récitait et soufflait ensuite sur ses paumes tendus avant de masser son corps pur. Quand il tomba malade, Aicha lui faisait ce geste. Ce qui indique que la mère du petit enfant peut  lui faire le même geste.

Aicha (P.A.a) a dit: «Quand le Messager d’Allah (Bénédiction et salut soient sur lui ) allait se coucher,  il soufflait sur ses paumes après avoir récité  les sourates 112,113 et 114 puis il massait son visage et toutes les parties de son corps que ses mains pouvaient atteindre. Aicha poursuit: «Quand il tomba malade, il me donna l’ordre de continuer  la pratique pour lui. » (Rapporté par al-Bokhari,5748).

S’agissant des dhikr à faire matin et soir, il n’a pas été rapporté , à notre connaissance , de les faire pour les autres. C’est pourquoi nous ne vous conseillons pas de les poursuivre. Contentez vous de ce qui a été rapporté de façon sûre  du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) car cela suffit, le meilleur enseignement étant celui de Muhammad (Bénédiction et salut soient sur lui.»

Allah le sait mieux.

Islam Q&A
Create Comments