106963: Il travaille pour une société dont une bonne partie des revenus provient de taxes


J’ai trouvé du travail dans un service du Gouvernement. J’ai su avec certitude que les ressources financières du service sont constituées en majorité (plus de 90 pour cent) de taxes..M’est il permis d’y travailler et de percevoir un salaire prélevé de son budget? Quel est le jugement général à appliquer à cette question, à savoir l’exercice d’un emploi licite chez quelqu’un dont les biens sont illicites? Le jugement diffère -t-il selon que l’employeur soit l’Etat ou un de ses démembrements ou un privé ou une société privée?

Date de Publication: 2016-12-10

Louanges à Allah

Premièrement, on a déjà expliqué dans ce site le statut des taxes et précisé que leur prise est interdite en vertu de la parole du Très Haut: « Ne vous tuez pas car Allah est compatissant à votre égard. »(Coran,4:29) et de la parole du Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui): « Il n’est pas permis de prendre les biens d’un musulman sans son agrément. » (Rapporté par Ahmad et jugé authentique par al-Albani dans al-Irwaa (1459). Pour davantage d’informations, se référer à la réponse donnée à la question n° 25758.

Deuxièmement, en ce qui concerne votre travail, s’il constitue une forme de contribution à une opération interdite comme la perception  de taxes ou d’autres (impôts injustes), son exercice n’est pas permis, compte tenu de la parole du Très haut: «Ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression.» (Coran,5:2). Si, en revanche, votre activité est éloignée des pratiques interdites et si le service a des sections qui mènent des activités non entachées d’aspects interdits, il vous est permis de travailler dans ces sections licites. Le salaire que vous percevrez sur l’exercice d’une activité licite ne vous fait encourir aucun reproche. Pour d’avantage d’informations, se référer à la réponse donnée à la question n° 31781.

Allah le sait mieux. 

Islam Q&A
Create Comments